Geographie du Nord-Pas-de-Calais

Geographie du Nord-Pas-de-Calais

Géographie du Nord-Pas-de-Calais

Voir la carte physique

Le Nord-Pas-de-Calais est une région de plaines (à l'est : Flandre et plaines maritimes) et de collines (Avesnois, Artois, boulonnais) qui côtoie la mer. Ses 12 414 km2 de superficie représentent 2,3 % du territoire français.
C'est une région frontalière qui a 350 kilomètres de frontière avec la Belgique. C'est aussi une région littorale avec plus de 140 kilomètres de littoral (falaises et dunes essentiellement), qui longe le détroit du Pas-de-Calais et font face au Kent (Royaume-Uni).

Avec 4 millions d'habitants, la région a une densité de 320 habitants par kilomètre carré ; la seconde la plus élevée après l'Île de France, ce qui explique aussi un contexte très urbain et artificialisé (les axes de transports, zones d'activité et villes y couvrent 13 % du territoire et les grandes agglomérations y polarisent 2/3 du territoire régional, et la région totalise près de la moitié du stock national de friches industrielles. Néanmoins l'agriculture, intensive, occupe l'essentiel du paysage (70 % environ du territoire contre 53 % en France)). Sur 2,3 % du territoire de la France métropolitaine, cette région correspond à 3 % de la surface agricole nationale.

Sommaire

Agriculture

Cette région est caractérisée par une agriculture très intensive, et des grandes cultures (céréales, betteraves, pomme de terre...) qui occupent une grande part du paysage. De 1988 à 2000, le nombre d'exploitation agricole a chuté de 3 156 à 18 036, pour une surface agricole utile (SAU) moyenne qui passait de 28 ha en 1988 à 46 ha en 2000[1]. Le nombre d'exploitations (15 049 exploitations agricoles soit 2,8 % du total national) n'est pas très élevé, mais la surface moyenne en est de 50,9 ha (Eurostat, 2003), soit plus que la moyenne nationale de 45,3 ha (Eurostat, 2003). 818 928 ha étaient cultivés dans la région en 2005, pour un total de 27 312 013 en France[2]. 3,3% du cheptel national est élevé dans le Nord-Pas-de-Calais et la part des cultures permanentes dans la SAU régionale n'est que de 0,1% (contre 3,8% en France)[3]. La SAU est 68,5 % du territoire régional (contre 54,1 % en France). Selon Eurostat (2002), 19 % des exploitants agricoles avaient en 2002 d'autres revenus que ceux de l'exploitation (contre 24 % en France).

L'agriculture présente des dominantes qui varient selon les petites régions ;

  • Boulonnais et Thiérache ; dominante bocagère, autrefois spécialisée dans la pomme, pour partie classée en parc naturel régional, avec tradition laitière et fromagère
  • Flandre intérieure; grandes cultures avec quelques élevages intensifs (porc, volaille). C'est une zone vulnérable du point de vue de la ressource en eau (pas de nappe).
  • Audomarois, Béthunois Élevages et grandes cultures, gagnés par phénomène de périurbanisation
  • Ternois Zone mixte Élevage, grandes cultures
  • Artois-Cambrésis (hors cantons de Lens) ; Mosaïque de nombreux systèmes agraires, avec dominante de grandes cultures

Eutrophisation : Toute la région est (comme la région Bretagne) classée « vulnérable » au titre de la Directive Nitrates qui impose dans ces zones de mettre en oeuvre un « programme d'actions » (le 4ème programme doit démarrer en 2009, après un bilan[4] des programmes d'action précédents et après une consultation du public [5] (close au 11 juin 2009). La région est aussi classée à risque pour le phosphore par la convention OSPAR [6]. Ces nitrates et phosphates ont aussi une origine urbaine, voire localement industrielle, prises en compte par d'autres directives et programmes, avec l'aide de l'Agence de l'eau pour tenter d'atteindre l'objectif de bon état écologique de la Directive cadre sur l'eau et la Directive cadre Stratégie pour le milieu marin.

La région dispose d'une « Document régional de développement rural 2007-2013  » [7] et un travail de prospective à horizon 2020 au regard des modifications de la PAC a été fait par le Conseil régional [8]

L'activité agricole et l'agroalimentaire représentaient vers 2005 70 000 emplois environ (4 % des actifs, soit le 5ème rang des régions françaises pour l'emploi agroalimentaire), mais environ 1 000 emplois disparaissent par an par non-remplacement des chefs d'exploitation. 49.000 exploitations existaient en 1970, contre environ 15.000 aujourd'hui (dont 12.000 dites professionnelles) [9]. Le nombre d'exploitations a chuté de 4,5 %/an de 1988 à 2000, plus vite qu'au niveau national (au profit de l'agrandissement des exploitation et moindrement de l'urbanisme) [9]
850 000 ha sont cultivés, dont 20 % en prairies (en régression au profit des labours ; la STH ou surface toujours en herbe a chuté de 20 % en moins en 12 ans, ainsi que l'élevage bovin laitier et porcin[9]), 42 % de la SAU est couverte de céréales, 8% de cultures fourragères, 7% de betteraves, 5% de pomme-de-terre, 4% de légumes et 4% d'oléoprotéagineux (source Page 10/186 du rapport DRDR[9]).

En termes de chiffre d'affaires de l'agroalimentaire, la région est la seconde de France, derrière la région Île de France (26,5 milliards d'euros) mais loin devant la Bretagne (11,3 milliards d'euros), les Pays de la Loire (7,9 milliards d'euros) et la région Rhône Alpes (7,8 milliards d'euros). Elle compte pour 14 % du chiffre d'affaires des I.A.A. nationales [9].

Régions naturelles

  • la Flandre, plaine et monts, avec la Flandre romane (Lille, Douai), le Houtland (Hazebrouck, Cassel) et le Blootland (Bergues, Dunkerque).
  • le Hainaut, bassin minier, vallée de la Sambre, de l'Escaut, de la Selle, avec Valenciennes.
  • l' Avesnois, bocages, forêts, vergers, avec Avesnes-sur-Helpe.
  • l' Artois, collines, avec Arras, Lens, Béthune.
  • le Boulonnais, bocage, collines, falaises, avec Boulogne-sur-Mer.
  • L 'Audomarois, collines, marais, forêts, landes acides et localement paratourbeuses (Plateau d'Helfaut) avec Saint-Omer et Aire-sur-la-Lys

Espaces naturels

Espaces forestiers

La surface boisée régionale (forêt, bois, bosquet et peupleraie) est de 117 500 ha soit 9 % du territoire : c'est le taux le plus faible de France. Elle est essentiellement composée de feuillus (chêne, frêne, hêtre et autres essences précieuses). Sur les 15 dernières années (période 1988-2003), la surface forestière s’est néanmoins accrue de 16 %, le plus fort taux de reboisement de France, la moyenne nationale étant de 4 % [10]. Par rapport à 1907, la surface boisée régionale a augmenté de 30 % (45 % dans le Pas de Calais).

Liste des forêts de plus de 500 ha[11]:

Pas-de-Calais :

Nord :

Sites classés Espaces et parcs naturels

Article détaillé : Espaces naturels du Nord.
Article détaillé : Parcs naturels du Nord.

Occupation de l'espace

Région de faible altitude, le Nord-Pas de Calais peut toutefois se diviser en deux parties.

Des caps (Cap Gris-Nez et Cap Blanc-Nez) à l'Avesnois, en passant par les collines de l'Artois et de la Thiérache, une grande partie ouest et sud, qui représente près de 60% de la superficie du territoire, offre des paysages vallonnés et bocagers. La densité humaine y est proche de la moyenne nationale française.

La partie nord-est de la région, en revanche, appartient à la grande plaine nord-européenne qui s'étend jusqu'à l'Oural. Les reliefs (Mont Cassel, Mont des Cats...) y sont faibles et dispersés. Dans cette grande plaine, qui représente à peu près 40 % de la superficie régionale, se concentrent les trois-quarts de la population et l'essentiel de l'activité industrielle. L'activité humaine y est favorisée non seulement par le faible relief mais également par un intense maillage de réseaux de transports : fleuves et canaux à grand gabarits, autoroutes (A1, A16, A23, A25, A26), voies ferrées à grande vitesse, aéroport de Lesquin.

Relief et sommets

Le relief est faible (moins de 266 mètres à la limite des Ardennes) et une partie de la région fait partie du Plat-Pays flamand. Le relief est néanmoins contrasté : du nord au sud se succèdent

- Les plaines de la Flandre intérieure et des environs de Lille et de Valenciennes,
- les petites hauteurs et cuestas de la boutonnière du Boulonnais, les collines du Seuil du Cambrésis et de l'Artois qui marquent le début de la grande plaine du Nord de l'Europe, riche en loess, et bordée à l'Est, par :
- les contreforts des Ardennes dans l'Avesnois.

Sommets :

  • Anor : 271 m (point culminant du Nord Pas de Calais)
  • Mont de Baives: 239 m

Les Monts de Baives (40 hectares) se situent à l'extrémité sud-est du Parc naturel régional de l'Avesnois. D'une altitude proche de 220 mètres, formé sur un ancien massif corallien âgé de plus de 370 millions d'années, ce site est constitué des dernières pelouses calcicoles du département du Nord.

Dans le boulonnais des hauteurs supérieures à 200 m sont aussi répertoriées.

  • Mont Dauphin - La Warenne : 203 m ( Colembert )
  • Mont Pelé : 208 m ( Desvres )
  • Mont Hulin :202 m ( Desvres )

Liste des cours d'eau

Fleuves

Rivières

Secousse tellurique

Liste des lacs

  • Le lac d'Amaury (Nord), à côté de l'Escaut, St Amand les Eaux - Odomez
  • Le lac d'Ardres (Pas de Calais), Ardres
  • Le lac du Héron (Nord), Villeneuve d'Ascq
  • La Mare à Goriaux et l'étang de la Malanoye (Nord), dans la forêt de Raismes
  • Les etangs de la Sensée (Nord), s'étendant sur une douzaine de kilomètres entre Lécluse et Wasnes-au-Bac
  • Lac du Val-Joly (Nord), entre Willies et Eppe-Sauvage

Voir aussi

Liens externes

Cartes et statistiques

Notes et références

  1. Source : AGRESTE, recensements agricoles 1988 et 2000 (Voir)
  2. Unités et source : Enquête structure (2005), France
  3. Source : statistique agricole annuelle (2003)
  4. Évaluation stratégique environnementale du quatrième programme d'action Directive nitrate dans le Département du Nord (mars 2009, par le Bureau d'étude Epices, 72 pages) (Consulté 2009 05 11)
  5. Présentation du programme nitrate par la Préfecture
  6. tat des lieux des districts hydrographiques Escaut, Somme,, et Côtiers Manche Mer du Nord, Meuse ; Mars 2005 ; p 93-94
  7. Document régional de développement rural 2007-2013(DRDR, 186 pages + annexes dont la version 3 date de décembre 2007 et qui décline régionalement le « Plan national de développement rural » (PDRH), en vertu d'une Décision CIACT du 6 mars 2006
  8. Documents accessibles (Site DIACT)
  9. a , b , c , d  et e Document régional de développement ruale (DRDR) Nord-Pas-de-Calais PDRH 2007-2013, version dec 2007
  10. Source : Agreste, ministère de la pêche et de l'agriculture
  11. IFN, troisième inventaire départemental (2000)
  • Portail de la géographie Portail de la géographie
  • Portail du Nord-Pas-de-Calais Portail du Nord-Pas-de-Calais
Ce document provient de « G%C3%A9ographie du Nord-Pas-de-Calais ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Geographie du Nord-Pas-de-Calais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Géographie Du Nord-Pas-De-Calais — Voir la carte physique Le Nord Pas de Calais est une région de plaines (à l est : Flandre et plaines maritimes) et de collines (Avesnois, Artois, boulonnais) qui côtoie la mer. Ses 12 414 km2 de superficie représentent 2,3 %… …   Wikipédia en Français

  • Géographie du nord-pas-de-calais — Voir la carte physique Le Nord Pas de Calais est une région de plaines (à l est : Flandre et plaines maritimes) et de collines (Avesnois, Artois, boulonnais) qui côtoie la mer. Ses 12 414 km2 de superficie représentent 2,3 %… …   Wikipédia en Français

  • Géographie du Nord-Pas-de-Calais — Le Nord Pas de Calais est une région française constituée de deux départements, le Nord au nord est et le Pas de Calais au sud ouest. La région est composée de plaines (à l est : Flandre et plaines maritimes) et de collines (Avesnois, Artois …   Wikipédia en Français

  • Nord-Pas de Calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord-pas-de-calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord/Pas-de-Calais — Nord Pas de Calais 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord - Pas de Calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord Pas-de-Calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord Pas de Calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

  • Nord pas de calais — 50°28′N 2°43′E / 50.467, 2.717 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.