Alain Berbouche

Alain Berbouche est un essayiste, universitaire politiste, historien du droit et ancien homme politique français.

Sommaire

Biographie

Professeur de lycées, principal de collège puis proviseur de lycées, Alain Berbouche est l'auteur d'une thèse de doctorat d'État en droit consacrée à la Marine royale de la France à la fin de l'Ancien Régime - De la paix de Versailles en 1783 à la Révolution de 1789 - soutenue à l'Université Panthéon-Assas-Paris II en 1980.

Il devient en 1992 maître de conférences d'histoire du droit à la Faculté de droit et de science politique de l'Université Rennes 1. Politiste et spécialiste de l'Histoire des institutions maritimes françaises du XVIe au XXe siècle, il enseigne l'histoire des idées politiques et des institutions publiques. Dans le cadre d'un master 2 recherche d'histoire du droit, il anime un séminaire d'histoire du droit public maritime qu'il a créé. Il est membre de la Société française d'histoire maritime, du Comité de documentation historique de la marine, et du Centre d'Histoire du Droit de Rennes.

Ses travaux de recherches, ses communications et ses publications portent essentiellement sur l'histoire de Saint-Malo, et des institutions administratives et judiciaires de la Marine française à l'époque moderne. Il a publié plusieurs ouvrages : Pirates, flibustiers et corsaires, Marine et justice et projette d'écrire un livre sur l'histoire du port de guerre de Saint-Malo[1]. L'auteur, à travers ses ouvrages, constitue une base de données juridiques dans le domaine de la Marine.

Radical de gauche retiré de la vie politique, Alain Berbouche a été conseiller municipal de Saint-Malo où il habite depuis 1983. Il a fondé en février 1995 le Cercle radical du Pays de Saint-Malo. Candidat éliminé au premier tour des élections législatives de Saint-Malo en 1997 (1219 voix, 2,17 %)[2], il était le seul candidat radical socialiste de l'Ile-et-Vilaine[3]. Il s'est mis en congé du Parti radical de gauche depuis juin 1999 « par refus du jeu des partis dont il participe au détriment de ses valeurs »[4]. Il s'intéresse à la cause animale.

Alain Berbouche défend depuis 1999 un projet de musée maritime à Saint-Malo « dont nul ne conteste plus la légitimité » et sa localisation sur les quais. « Ce haut lieu de la mémoire a vocation à s'ancrer au cœur du nouveau Saint-Malo : à l'extrémité du quai et du bassin Duguay-Trouin. Car, si le lieu est stratégique, le nom qu'il porte est aussi symbolique. C'est le seul corsaire national devenu lieutenant général des Armées navales (actuel vice-amiral) et Commandeur de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, pour s'être emparé de plus de 300 navires marchands et 20 vaisseaux de guerre ou corsaires ennemis. »[5]

Bibliographie

Travaux et ouvrages

  • La Marine royale de la France à la fin de l’Ancien Régime. De la paix de Versailles en 1783 à la Révolution de 1789, thèse de doctorat d’Etat (sous la direction du professeur Robert Villers), Université Panthéon-Assas (Paris 2), 1980, 1050 p.
  • La Justice militaire maritime de la France à la fin de l'Ancien Régime, d'après la correspondance du marquis de Castries (de 1780 à 1787), Centre de Recherches Historiques de l'Université de Rennes 1, 1993, Service Historique de la Marine, Vincennes, 1994, 113 p.
  • La justice criminelle de la Marine royale sous le règne de Louis XVI. Sirey, 1997.
  • Saint-Malo : histoire et géographie contemporaine. Gilles Foucqueron, avec la collaboration de Philippe Petout et de Alain Berbouche. Plomelin : Éd. Palantines, 2008, 223 p. (Histoire et géographie contemporaine). ISBN 978-2-911434-67-9
  • Psychologie criminologique / sous la dir. de Bernard Gaillard ; Alain Berbouche... [et al.]. Paris : In Press, 2008, 249 p. ISBN 978-2-84835-127-8
  • Pirates, flibustiers et corsaires : de René Duguay-Trouin à Robert Surcouf : le droit et les réalités de la guerre de course. Saint-Malo : Éd. Pascal Galodé, 2010, 320 p. ISBN 978-2-35593-090-4
  • Marine et justice : la justice criminelle de la marine française sous l'Ancien Régime. Presses universitaires de Rennes, 2010, 250 p. (Histoire). ISBN 978-2-7535-1094-4
  • L'Histoire de la Royale : du Moyen Âge au règne de Louis XIV. Saint-Malo : Éd. Pascal Galodé, 2011, 408 p. ISBN 978-2-35593-141-3

Articles publiés

  • « De la résistance légale à la fronde parlementaire en Bretagne : l'opposition du parlement d'un pays d'États à la montée de l'absolutisme royal », Revue Historique de Droit Français et Étranger, octobre-décembre 1992, p. 521-535.
  • « Le statut de la guerre de course en France aux XVIIe et XVIIIe siècles », Association des Descendants de Capitaines Corsaires, Saint-Malo 23 juillet 1995, Bulletin de l'ADCC 1995, p. 37-48.
  • « L'œuvre judiciaire pénale du maréchal de Castries, secrétaire d'État de la Marine et des Colonies du roi Louis XVI (1780-1787) », Commission Française d'Histoire Maritime, Université de Paris-Sorbonne, 27 janvier 1995, Neptunia n° 199, 3e trimestre 1995, p. 39-54.
  • « Contribution à l'histoire maritime du pays de Saint-Malo » (la Marine à Saint-Malo intra-muros), Le Pays Malouin, 21 novembre 2002, p. 51.
  • « Pirates, flibustiers et corsaires : une question juridique », Le Pays Malouin, 27 mars 2003, p. 54.
  • « Les corsaires au-delà du mythe », Histoire & Patrimoine, avril 2005, p. 118-121.
  • « Les installations de la Marine militaire à Saint-Malo et à Saint-Servan », Neptunia n° 242, 2e trimestre 2006, p. 26-35.

Voir aussi

Sources

  1. Gérard Lebailly, « Alain Berbouche revisite l'épopée corsaire ». Ouest France (éd. Rennes), 14 mai 2010, n° 19982, p. 26.
  2. Résultats des élections législatives de 1997, Saint-Malo (7e circonscription), Ille-et-Vilaine (35)
  3. Hennek Marc, « Spécial élections - 7e circonscription, Saint-Malo - Le brise-lames du chômage », L'Express, 22/05/1997
  4. Le Pays malouin, 21 mars 2002.
  5. Gérard LEBAILLY et Olivier BERREZAI, « Le musée maritime sur les quais, pour ou contre ? », Ouest-France, 28 janvier 2009.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Berbouche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pirate — Pour les articles homonymes, voir Pirate (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Corsaire …   Wikipédia en Français

  • Charles Eugene Gabriel de La Croix de Castries — Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de… …   Wikipédia en Français

  • Charles Eugène Gabriel De La Croix — de Castries Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de Montjouvent, seigneur de Puylaurens et de …   Wikipédia en Français

  • Charles Eugène Gabriel De La Croix De Castries — Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de Montjouvent, seigneur de Puylaurens et de Lézignan,… …   Wikipédia en Français

  • Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries — Charles Eugène Gabriel de La Croix Marquis de Castries Portrait par Joseph Boze Surnom M …   Wikipédia en Français

  • Charles Eugène Gabriel de la Croix — de Castries Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de Montjouvent, seigneur de Puylaurens et de …   Wikipédia en Français

  • Charles eugène gabriel de la croix — de Castries Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de Montjouvent, seigneur de Puylaurens et de …   Wikipédia en Français

  • Charles eugène gabriel de la croix de castries — Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de Montjouvent, seigneur de Puylaurens et de Lézignan,… …   Wikipédia en Français

  • Jean Bart — Pour les articles homonymes, voir Jean Bart (homonymie). Jean Bart Jan Baert …   Wikipédia en Français

  • Maréchal de Castries — Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries Le maréchal de Castries. Portrait par Joseph Boze. Charles Eugène Gabriel de La Croix de Castries, marquis de Castries, baron des États de Languedoc, comte de Charlus, baron de Castelnau et de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”