Alain Bayrou
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bayrou (homonymie).
Alain Bayrou
Naissance 1er février 1956
Briançon (Hautes-Alpes)
Décès 20 octobre 2011 (à 55 ans)
Gap (Hautes-Alpes)
Nationalité Française
Profession Chef d'entreprise
Autres activités Homme politique
Président des Diables rouges de Briançon

Alain Bayrou, né le 1er février 1956 à Briançon, département des Hautes-Alpes, et mort le 20 octobre 2011 à Gap, est un homme politique français, maire divers droite de Briançon.

Sommaire

Biographie

En 1991, il devient chef de l'entreprise familiale « Les Chalets Bayrou » fondée par son grand-père Ferdinand en 1890[1].

Il meurt le 20 octobre 2011 à l'hôpital de Gap[2] à la suite d'un accident de voiture. La veille, sa voiture tombe dans un ravin de 200m sur les routes enneigées du col de Restefond-la Bonette[3].

Politique

Il est maire délégué de Puy-Saint-Pierre de 1983 à 1988[4]. Il devient maire de Briançon de 1991 à 2001 sous l'étiquette du Parti républicain (devenue Démocratie libérale) puis de nouveau à partir de mai 2005.

En 2004, il ne fut pas réélu, président du Conseil général ce qui constitua une surprise car la droite était majoritaire après les élections cantonales avec 18 sièges sur 30. Mais trois élus (Christian Séard, divers droite, du canton de Gap-Sud-Ouest, Rémi Costorier, sans étiquette, du canton de Barcillonnette et Jean-Michel Arnaud, UDF, du canton de Tallard) décidèrent de ne pas soutenir le président sortant au caractère réputé difficile. Leurs suffrages se reportèrent sur le candidat de la gauche, Auguste Truphème, qui fut élu au bénéfice de l'âge.

Alain Bayrou fait l'objet d'une plainte déposée par le Conseil général en janvier 2005 pour détournement de fonds publics, la direction sous la présidence d'Auguste Truphème, lui reprochant des dépenses excessives (frais de bouche, tabac, hôtellerie, traiteur, fleurs, frais de déplacement, etc.), représentant selon elle environ 800 euros par jour[5]. L'instruction est menée par deux juges d'instructions du pôle financier de Lyon. Pour sa défense, Alain Bayrou rejette l'essentiel des responsabilités sur ses ex-subordonnés du conseil général (en particulier Jean-Yves Dusserre, patron UMP du conseil général des Hautes-Alpes à partir de mars 2008) et s'est ainsi dit « effaré de constater que les services du conseil général aient accepté des dépenses contraires aux règles »[6].

Alain Bayrou fut candidat au poste de député dans la deuxième circonscription des Hautes-Alpes, il est battu au second tour le 17 juin 2007 par le radical de gauche Joël Giraud, député sortant et maire de L'Argentière-la-Bessée.

En 2007, Briançon accueille la même année deux compétitions majeures du cyclisme mondial avec le Giro (12e étape) puis le Tour de France (9e étape). Cette année-là, Briançon est élue par l'hebdomadaire L'Équipe Magazine : ville de moins de 20 000 habitants « la plus sportive de France ».

Il a été réélu maire de Briançon aux élections municipales de mars 2008 avec une liste divers droite, en battant au second tour la liste d'union de la gauche menée par Raymond Cirio. Il devient conseiller général pour le canton de Briançon-Sud en 1988 et président du Conseil général des Hautes-Alpes (1998-2004). Il a été président de l'UMP 05 jusqu'en octobre 2008[7].

En juillet 2008, le réseau des sites majeurs de Vauban est admis à l'UNESCO. Le dossier est défendu par Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Alain Bayrou. Les sites représentant Briançon sont son enceinte urbaine, la Redoute des Salettes, le Fort des Trois-Têtes, le Fort du Randouillet, l'ouvrage de la communication Y et le Pont d'Asfeld.

Alain Bayrou démissionne le 3 juillet 2009 de son poste de maire de Briançon[8] puis, une semaine plus tard, est rendu inéligible, pour 12 mois, au terme d'un arrêt du Conseil d'État, qui annule les élections municipales des 9 et 16 mars 2008, en raison d'une violation du deuxième alinéa de l’article L. 52-1 du code électoral[9] selon lequel « aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin » six mois avant le scrutin.

Hockey sur glace

Il est président des Diables rouges de Briançon, le club de hockey sur glace de la ville de 2001 à 2009. Après une saison en Division 1, l'équipe profite de la refonte du championnat de France pour accéder à l'élite en 2002. Sous sa présidence, l'équipe a connu quatre entraîneurs Michel Leblanc (jusqu'en 2002), Juha Jokiharju (2002-2003), Philippe Combe (2003) et Luciano Basile (2003-2009). Elle été plusieurs fois finaliste de la Ligue Magnus, de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue. Elle a terminé troisième du championnat en 2007 puis deuxième en 2008 et 2009. Il cède son poste le 10 juillet 2009 à Jean-Paul Garnero après s'être investi et avoir construit avec l'entraîneur Luciano Basile l'équipe de la saison 2009-2010. Cette équipe remporte la 2009-2010, le premier trophée majeur de l'histoire du club.

De plus, durant les mandats de Bayrou, Briançon a organisé plusieurs compétitions internationales avec les équipes de France senior hommes et femmes, junior et moins de 18 ans dans sa Patinoire René-Froger. En plus des matchs amicaux, les compétitions qui se sont déroulées sont le tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2006 à Turin (premier tour groupe 1 en novembre 2004), l'Euro Ice Hockey Challenge (novembre 2003, décembre 2006), le championnat du monde de hockey sur glace féminin 2001 : division I, le Championnat du monde moins de 18 ans de hockey sur glace 2002 : division II, le Championnat du monde moins de 18 ans de hockey sur glace 2003 : division I, groupe B et le championnat du monde junior de hockey sur glace 2004 : division I, groupe B.

Références

  1. (fr) Alain Bayrou, disparition d'une figure politique et économique des Hautes-Alpes sur alpesdusud.alpes1.com
  2. « Mort dans un accident de l'ancien président du conseil général des Hautes-Alpes, Alain Bayrou », dans Le Point, 20 octobre 2011 [texte intégral (page consultée le 20 octobre 2011)] 
  3. « L'ancien maire de Briançon Alain Bayrou grièvement blessé dans un accident », dans La Provence, 22 octobre 2011 [texte intégral (page consultée le 22 octobre 2011)] 
  4. (fr) Le village de Puy-Saint-Pierre a perdu sa figure emblématique sur ledauphine.com
  5. « Hautes-Alpes: le conseil général dénonce le retard de l'instruction contre Alain Bayrou », Le Monde, 17 octobre 2007.
  6. « Un conseil général qui veut tourner l'alpage », Le Canard enchaîné, mercredi 26 mars 2008.
  7. (fr) Alain Bayrou claque la porte de l'UMP sur http://www.laprovence.com/
  8. Le maire de Briançon démissionne. Consulté le 4 juillet 2009
  9. Conseil d'État, Arrêt n° 322070, 10 juillet 2009, reproduit sur Wikisource.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alain Bayrou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bayrou (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Alain Bayrou (né en 1956), homme politique français, maire UMP de Briançon. François Bayrou (né en 1951), homme politique français, créateur du… …   Wikipédia en Français

  • Bayrou (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Alain Bayrou (1956 2011), homme politique français, maire UMP de Briançon. François Bayrou (né en 1951), homme politique français, créateur du… …   Wikipédia en Français

  • Alain Juppé — Alain Juppé, le 27 août 2008. Mandats Ministre d État …   Wikipédia en Français

  • Alain Duhamel — (Caen, 31 May 1940 – ) is a prominent French journalist and political commentator.In 1963, Duhamel started working at Le Monde . He started giving talks on Europe 1 from 1974. He has also written in Libération since 1992, and in Les Dernières… …   Wikipedia

  • Alain Carignon — Mandats Ministre de la Communication 30 mars 19 …   Wikipédia en Français

  • Alain Madelin — Alain Madelin, en 2008. Mandats Ministre de l Économie et des Finances …   Wikipédia en Français

  • Alain Lamassoure — au meeting de Nicolas Sarkozy à Toulouse, en avril 2007. Alain Lamassoure, né le 10 février 1944 à Pau ( …   Wikipédia en Français

  • Alain Houziaux — Alain Houziaux, né en 1942, est un pasteur de l’Église réformée de France. Il est docteur en théologie et en philosophie. À la paroisse de l’Étoile à Paris, il organise les conférences de l’Étoile, qui sont publiées aux éditions de l Atelier dans …   Wikipédia en Français

  • Alain Peyrefitte — (* 26. August 1925 in Najac (Département Aveyron); † 27. November 1999 in Paris) war ein französischer Politiker, Autor und Mitglied der Académie française. Er war langjähriges Mitglied der Assemblée nationale und bekleidete mehrere… …   Deutsch Wikipedia

  • Alain Boissinot — est une personnalité universitaire française, né le 22 avril 1949 à Saint Germain en Laye (Yvelines). Sommaire 1 Biographie 2 Décorations 3 Publications 4 Liens internes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”