Genevieve Aubry

Geneviève Aubry

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubry.

Geneviève Aubry est une femme politique suisse, née le 4 mars 1928 à La Chaux-de-Fonds. Elle est originaire de La Chaux-des-Breuleux (Jura).

Fille de l’ancien conseiller d’État bernois Virgile Moine, Geneviève Aubry a obtenu un diplôme de maîtresse d'enseignement ménager à l’École normale de Porrentruy. Elle est domiciliée à Tavannes.

Elle a exercé une activité journalistique, publiant notamment des articles dans des magazines féminins sous le pseudonyme de Geneviève Cohen. Elle a rédigé L’Atout, bulletin en faveur d’une économie libre, des libertés individuelle et de l’État de droit où elle affichait des position de droite. Elle est même taxée d'être à la limite de l'extrémisme de droite, comme Denis Barrelet le fait remarquer dans le 24 Heures du 12 mai 1986, p. 7 : "ses prises de positions politiques, tout à droite du conservatisme le plus étriqué, parfois même inquiétantes".

Elle est entrée en politique durant la période cruciale de la Question jurassienne, fondant le Groupement féminin de Force démocratique (GFFD), qui a compté jusqu'à 6 500 membres. Elle a été députée du Parti radical-démocratique au Grand Conseil bernois de 1978 à 1980, puis conseillère nationale élue du canton de Berne du 26 octbre 1979 au 3 décembre 1995[1]. Lors de sa première élection, elle obtient le meilleur résultat de toute la Suisse en recueillant 123 493 suffrages. Elle a présidé la Fédération romande des téléspectateurs et auditeurs.

Geneviève Aubry fut membre de la délégation suisse à l'Union interparlementaire, de la Commission de politique extérieure et de celle des institutions politiques. Elle fut favorable au régime qui prévalait en Afrique du Sud avant la chute de l'apartheid. Elle échoua en 1986 dans sa tentative d'être élue au Conseil exécutif du canton de Berne (gouvernement).

Farouche anticommuniste, elle a aussi été présidente de la Ligue anti-communiste mondiale (WACL) et du "European Freedom Council".

Publications

  • Jura bernois 1952-1977 : Dans le sens de l'histoire. 25 ans de lutte, Tavannes, 1977 
  • Jura : Le temps des imposteurs, Éditions Agecopresse, Tavannes, 1977, 127 p. 
  • Mon aïeule derrière ses fourneaux, Éditions Agecopresse, Tavannes, 1981 
  • Sous la coupole, pas sous la coupe!, Éditions Agecopresse, Tavannes, juillet 1983, 102 p. 
  • Toque & politique, Éditions Agecopresse, Tavannes, juin 1987, 64 p. 

Notes et références

Liens externes

  • Dictionnaire historique de la Suisse, s.v. Aubry, Geneviève, en français et en allemand
  • Dictionnaire du Jura.ch, s.v. Aubry, Geneviève [1]
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Genevi%C3%A8ve Aubry ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Genevieve Aubry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Geneviève Aubry — (* 4. März 1928 in La Chaux de Fonds; heimatberechtigt in La Chaux des Breuleux und seit Dezember 1978 Tavannes) ist eine Schweizer Politikerin (FDP). Aubry wurde als Tochter des Sekundarlehrers und FDP Politikers Virgile Moine geboren. Die… …   Deutsch Wikipedia

  • Geneviève Aubry — Pour les articles homonymes, voir Aubry. Geneviève Aubry est une femme politique suisse, née le 4 mars 1928 à La Chaux de Fonds. Elle est originaire de La Chaux des Breuleux (Jura). Fille de l’ancien conseiller d’État bernois Virgile Moine,… …   Wikipédia en Français

  • Aubry — ist der Nachname folgender Personen: Abraham Aubry, Verlag und Druckerei des 17. und 18. Jahrhunderts in Hanau Blanche Aubry (1921–1986), schweizerische Schauspielerin Cécile Aubry (1928–2010), französische Schauspielerin, Regisseurin und Autorin …   Deutsch Wikipedia

  • Aubry — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Aubry est un ancien prénom français, le plus souvent porté comme nom de famille, variante du prénom germanique Albéric. Sommaire 1 Saints 2 …   Wikipédia en Français

  • Genevieve Bejart — Geneviève Béjart Pour les articles homonymes, voir Béjart. Geneviève Béjart, dite Mlle Hervé, puis Mlle Villaubrun et enfin Mlle Aubry, était une comédienne française, baptisée à Paris le 2 juillet 1624 (date de naissance inconnue, mais sans… …   Wikipédia en Français

  • Geneviève Béjart — Pour les articles homonymes, voir Béjart. Geneviève Béjart, dite Mlle Hervé, puis Mlle Villaubrun et enfin Mlle Aubry, était une comédienne française, baptisée à Paris le 2 juillet 1624 (date de naissance inconnue, mais sans doute très proche de… …   Wikipédia en Français

  • Aubry de Reims — Albéric de Reims Albéric de Reims ou Aubry de Reims, théologien et prélat français du XIIe siècle, né vers 1085, mort en 1141. Disciple d Anselme de Laon, partisan du réalisme de Guillaume de Champeaux, adversaire tenace de Pierre Abélard et …   Wikipédia en Français

  • Marie Aubry — (1656 1704) was a French operatic soprano of the baroque period. She was the daughter of Léonard Aubry and Geneviève Béjart, sister of French actress Madeleine Béjart. While at the service of the Philippe I, Duke of Orléans s private music troup …   Wikipedia

  • Liste der Nationalräte des Kantons Bern — Diese Liste zeigt alle Mitglieder des Nationalrates aus dem Kanton Bern seit Gründung des Bundesstaates im Jahr 1848 bis heute. Parteiabkürzungen AJU: Alliance jurassienne BDP: Bürgerlich Demokratische Partei BGB: Bauern , Gewerbe und… …   Deutsch Wikipedia

  • Question Jurassienne — En Suisse la question jurassienne est liée au conflit entre le Peuple Jurassien et le Canton de Berne qui se manifesta par de nombreux évènements conflictuels tant culturels, religieux et sociaux qui se déroulèrent dès l annexion de l ancien… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”