AlacaHöyük

Alacahöyük

La porte d'Alacahöyük, période hittite.

Alacahöyük est un site archéologique situé au centre-nord de la Turquie asiatique dans le district d’Alaca, de la province de Çorum, à 170 km à l’est de la capitale Ankara.

Connu de longue date le site est fouillé une première fois en 1907 par l'archéologue ottoman Theodor Makridi Bey et quelques années plus tard par des archéologues allemands. En 1935, à la demande de Mustafa Kemal Atatürk, le site est fouillé par les archéologues turcs Remzi Oğuz Arik et Hamit Koşay. Situé sur une butte (höyük en turc), le site est utilisé dès l’âge du bronze ancien (IVe millénaire av. J.-C.), par la culture locale dite Hatti selon E. Akurgal, et jusqu’à l’époque impériale hittite 1 450 - 1 180 av. J.-C.[1].

Hormis des tombes du IIIe millénaire av. J.-C., les vestiges les plus importantes sont les ruines d’une ville hittite du IIe millénaire av. J.-C. avec la porte du Sphinx qui en marquait son entrée. L'ancien nom de la cité n'a pas été retrouvé : il a été proposé de l'identifier comme Arinna, ou Zippalanda, villes religieuses importantes de l'Empire hittite. En effet, les orthostates retrouvés sur place représentent des scènes décrivant le déroulement d'un rituel religieux : à gauche, le Roi et la Reine adorant un taureau entouré de prêtres, de jongleurs et d’animaux sacrificiels et à droite, peut être la déesse-soleil d'Arinna et des adorateurs (les orthostates sont des moulages, les originaux sont au musée des civilisations anatoliennes d’Ankara). À coté de la muraille orientale se trouve la base d’un grand bâtiment de 20 x 80 m interprété comme étant un temple plutôt qu’un palais (suivant les enseignements des fouilles d’Hattusa)[2].

Site d'AlacaHöyük

Parmi les artefacts découverts principalement dans des tombes des cultures précédent la période hittite (peut-être celle des Hattis), idoles, amulettes, bijoux, diadèmes, bracelets, colliers, boucles de ceintures, en or, en électrum, en cuivre ou en bronze, ce sont, ce que les spécialistes appellent, des symboles rituelles datant de la deuxième moitié du IIIe millénaire av. J.-C., qui sont les plus remarqués. Ces objets aux formes animalières (cerf, taureau, etc.) ou totalement abstraites (cercles, rayons, svastikas, etc.) font preuve d’originalité et de maitrise technique. De la vaisselle en or et des armes en bronze et or des mêmes périodes ont été mis au jour[3].

Les vestiges de la ville hittite étant recouvertes d’une couche de destruction, les objets de cette période, hormis des poteries souvent sous formes de tessons, sont plus rares sur le site[4].

Tous les objets découverts sur le site sont présentés aujourd’hui au musée des civilisations anatoliennes d’Ankara.

Références

  1. E. Akurgal (1986) p.341
  2. E. Akurgal (1986) p.342
  3. M. I. Temizsoy et al. (s.d.) pp.43-59
  4. M. I. Temizsoy et al. (s.d.) pp.81-83

Bibliographie

  • (fr) Ekrem Akurgal (1986) Civilisations et sites antiques de Turquie, Haşet Kitabevi, Istamboul
  • (fr) M. E. Temizsoy (dir.) et al. (s.d.) Le Musée des civilisations anatoliennes, Dömez, Ankara

Lien externe

Commons-logo.svg

Musée des civilisations anatoliennes à Ankara

  • Portail du Proche-Orient ancien Portail du Proche-Orient ancien
  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
Ce document provient de « Alacah%C3%B6y%C3%BCk ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AlacaHöyük de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alacahöyük — La porte d Alacahöyük, période hittite Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Alacahoyuk — Alacahöyük La porte d Alacahöyük, période hittite. Alacahöyük est un site archéologique situé au centre nord de la Turquie asiatique dans le district d’Alaca, de la province de Çorum, à 170 km à l’est de la capitale Ankara. Connu de longue date… …   Wikipédia en Français

  • Alacahöyük — Alaca Höyük ist ein Siedlungshügel in der Provinz Çorum in Zentralanatolien, 25 km von Boğazköy entfernt. Es wird mit dem hethitischen Zippalanda (Popko 1994) oder Arinna, dem Kultort der Sonnengöttin (Erkut 1992) gleichgesetzt. Literatur Maciej… …   Deutsch Wikipedia

  • Historischer Nationalpark Boğazköy-Alacahöyük —  Karte mit allen Koordinaten: OSM, Google oder …   Deutsch Wikipedia

  • Alaca Höyük — Alacahöyük or Alaca Höyük (sometimes also spelt as Alacahüyük , Euyuk , or Evuk ) is the site of a Neolithic and Hittite settlement and is an important archaeological site. It is northeast of Boğazkale or Boğazköy, where the ancient capital city… …   Wikipedia

  • Alaca Hüyük — Alacahöyük La porte d Alacahöyük, période hittite. Alacahöyük est un site archéologique situé au centre nord de la Turquie asiatique dans le district d’Alaca, de la province de Çorum, à 170 km à l’est de la capitale Ankara. Connu de longue date… …   Wikipédia en Français

  • Alacahüyük — Alacahöyük La porte d Alacahöyük, période hittite. Alacahöyük est un site archéologique situé au centre nord de la Turquie asiatique dans le district d’Alaca, de la province de Çorum, à 170 km à l’est de la capitale Ankara. Connu de longue date… …   Wikipédia en Français

  • АЛАДЖАХЁЮК — (Alacahoyuk) холм к С. от Богазкёя (Турция), известный остатками монументальных оборонит. стен (с воротами, украшенными фигурами сфинксов), храмом и др. архит. сооружениями хеттского времени. Обследование и частичные раскопки производились в 1861 …   Советская историческая энциклопедия

  • Аладжахёюк — (Alacahöyük)         холм к С. от селения Богазкёй (центральная Анатолия, Турция) с археологическими слоями от халколита (4 3 тыс. до и. э.) дофригийско лидийского периода (7 6 вв. до н. э.).Систематически раскопки на А. проводятся с 1935… …   Большая советская энциклопедия

  • Hittites — Pour les articles homonymes, voir Hittite. Les Hittites sont un peuple ayant vécu dans l Anatolie au IIe millénaire av. J.‑C. Ils doivent leur nom à la région à partir de laquelle ils ont établi leur royaume principal, le Hatti,… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”