Alabanda
Alabanda
Le bouleutérion
Le bouleutérion
Localisation
Pays Drapeau de Turquie Turquie
Province Aydın
District Çine
Coordonnées 37° 35′ 30″ Nord
       27° 59′ 07″ Est
/ 37.59177, 27.985238
Turkey location map.svg
Alabanda
Alabanda

Alabanda, ou Antioche des Chrysaoriens, hê Alabanda, ta Alabanda, Alabandeus, Alabandensis, Alabandenus était une ville de l’Asie mineure, dont le site est à moins de 8 km à l’ouest de la ville de Çine dans la province de Aydın (Turquie).

Située en Carie, au nord-est de Milet, près du Méandre, elle était autrefois riche et commerçante. Elle est construite sur un épaulement entre deux collines. La zone est connue pour son marbre noir et ses pierres ressemblant au grenat. Étienne de Byzance indique qu’il y avait deux cités nommées Alabanda (Alabandeus) en Carie, mais aucune autre source ancienne ne corrobore cette affirmation.

Selon la légende, cette cité grecque est fondée par le héros carien Alabandus. En carien, le nom est un composé de ala, pour cheval, et de banda pour victoire.

Au début de l’époque hellénistique, la cité appartient au royaume séleucide, au sein de la Ligue Chrysaorienne, une fédération lâche de cités voisines proches ethniquement et liées par des intérêts économiques et militaires. La cité est renommée Antioche des Chrysaoriens en l’honneur du roi séleucide, Antiochos III, qui protégea la cité. Elle est prise par Philippe V de Macédoine en 201 av. J.-C.. Elle est renommée Alabanda après la défaite des Séleucides à la bataille de Magnésie en 190.

L’Empire romain fait ensuite la conquête de la ville. En 40 av. J.-C., le rebelle Labiénus prend la ville à la tête d’une armée parthe. La garnison parthe est massacrée par les habitants, ce qui provoque en retour le pillage de tous les trésors de la ville.

Sous l’Empire romain, la ville devient un petit centre administratif (conventus juridici, frappe de sa propre monnaie jusqu’au milieu du IIIe siècle) ; Strabon rapporte sa réputation de richesse et de décadence morale. La ville devient le siège d’un évêché sous l’Empire byzantin, et l’on connaît ses évêques de 451 à 879. Alabanda est toujours un évêché in partibus de l’Église catholique romaine, vacant depuis 1968catholic-hierarchy.org

Le rhéteur Molon de Rhodes y est né.

Sommaire

Notes et références

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Bibliographie

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia. Les informations données sont peut-être désormais erronées ou incorrectes : vous pouvez partager vos connaissances en améliorant ou en modifiant cet article.
  • Blue Guide, Turkey, The Aegean and Mediterranean Coasts, (ISBN 978-0-393-30489-3), pp. 349-50.
  • J. Ma, Antiochos III and the Cities of Western Asia Minor, (ISBN 978-0-19-815219-4), p. 175

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alabanda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alabanda — Alabanda, Ruine des Theaters. Alabanda, Ruine des Bouleuterions …   Deutsch Wikipedia

  • Alabanda — ndash; also hê Alabanda, ta Alabanda, Alabandeus, Alabandensis, Alabandenus, and for a time, Antiochia of the Chrysaorians ndash; was an ancient city of Caria, Anatolia, the site of which is now located near Doğanyurt (also called Araphisar),… …   Wikipedia

  • Alabanda — • A titular see of Caria in Asia Minor, supposed to be the present Arab Hissar Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Alabanda     Alabanda      …   Catholic encyclopedia

  • Alabanda — (a. Geogr.), Stadt in Karien, am Marsyas, durch Handel blühend u. durch die Üppigkeit seiner wohlhabenden Einwohner berüchtigt. In der Nähe fand man den Alabandischen Stein, welcher in den Glashütten geschmolzen u. wahrscheinlich zur Bemalung des …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Alabanda — Alabanda, Stadt in Karien, durch Handel und Industrie blühend, üppig; der Geschmack der Einwohner war berüchtigt, daher Alabandismus soviel als Geschmacklosigkeit, Pfuscherei. Prachtvolle Ruinen bei Carpusely …   Herders Conversations-Lexikon

  • ALABANDA — civitas Cariae mediterranea Episcopalis sub Archiepiscopo Stauropolitano, inter Amyzonem ad occidentem et Stratonicen ad ortum. Eius meminit Iuvenal. Sat. 3. v. 70. Hic Andro, ille Samo, hic Trallibus aut Alabandis Esquilias, dictumque petunt a… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • alabanda — s. f. Mármore negro …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • alabanda — is., den., İt. alla banda Deniz teknelerinin iç yanları, borda karşıtı Birleşik Sözler alabanda ateş alabanda köşkü alabanda kürek boca alabanda iskele alabanda orsa alabanda …   Çağatay Osmanlı Sözlük

  • Alabanda — Alabạnda,   antike Stadt in Westkleinasien, südöstlich von Aydɪn (Türkei), bedeutend in hellenistischer und römischer Zeit; im ausgedehnten Ruinenfeld befinden sich Mauerring, Buleuterion, Agora, Apollontempel, Thermen und Theater; außerhalb der …   Universal-Lexikon

  • Alabanda — stor. Arabhisar …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”