Al Mi'raj

Isra et Miraj

Une miniature persane du XVIe siècle célébrant l'ascension de Mahomet aux cieux.

L'isrâ' (en arabe إسراء « voyage nocturne », venant du verbe سرى [sara'a], « voyager la nuit ») est, pour les musulmans le voyage nocturne que leur prophète Mahomet aurait fait de La Mecque à Jérusalem puis au paradis et aux enfers. Il est suivi par le mi`râj (معراج, « échelle, ascension ») quand Mahomet serait monté aux cieux puis descendu aux enfers en compagnie de l'ange Gabriel sur une monture appelée Bouraq (بُرَاق « éclair ») après être allé sur le mur du temple à Jérusalem.

Sommaire

Origines

Ce voyage nocturne est très brièvement évoqué dans le verset 1 de la sourate XVII du même nom :

« Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur Mahomet, de la mosquée al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa[1] dont Nous avons béni l’alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant »

— traduction de Muhammad Hamidullah, texte intégral sur Wikisource

Ce voyage est commémoré, chaque année, au soir du vingt-septième jour du rajab, lors de la « nuit de l'ascension » (Lailat al-Miraj).

Les détails de ce voyage sont rapportés par des hadiths.

Description du voyage

Mahomet fit ce voyage nocturne bien avant l’hégire. Il le fit éveillé et non en rêve. De La Mecque à Jérusalem, il prit pour monture le Bouraq, une créature décrit comme surnaturelle. Arrivé sur les lieux, il attacha sa monture devant la porte de la mosquée[1] où il entra accomplir deux rak’a, génuflexions, inclinaisons dans une prière dite de salut.

Ensuite, il fit une ascension (le mi`raj) à travers les cieux en compagnie de l'archange Gabriel. Il parvint au ciel inférieur où il rencontra Adam, au second, il rencontra Jésus (Issa) et Jean le Baptiste (Yahya). Au troisième il vit Joseph fils de Jacob (Yusuf), au quatrième, Hénoch (Idris), au cinquième, Aaron (Haroun), au sixième, Moïse (Moussa) et enfin, au septième ciel, c'est au tour d'Abraham (Ibrahim). Il atteignit ensuite un niveau où il entendit un bruit de plumes, celles qui inscrivent ce qui est prédestiné pour tout ce qui existe. Puis il parvint jusqu'au lotus des confins, Sidrat al-Muntaha, frontière du septième ciel où Gabriel apparut dans sa vraie forme avec ses six cents ailes. Il vit un rebord vert faisant barrage le long de l’horizon. Le prophète aperçut la Maison peuplé (bayt al mamour) à laquelle s’adossait Ibrahim (le patriarche Abraham), celui qui fut le constructeur de la Maison terrestre c'est-à-dire la Kaaba. Dans la Maison peuplée, il entre chaque jour soixante-dix mille anges[2] pour adorer Allah pour ne plus y retourner et ce jusqu’au jour de la résurrection. Mahomet eut aussi l'occasion de voir le paradis et l’enfer. C’est au cours de cette nuit que Dieu lui prescrivit cinquante prières obligatoires qui furent finalement allégées à cinq par miséricorde et indulgence pour les adorateurs de Dieu. Mahomet descendit ensuite avec les prophètes à la mosquée Al-Aqsa où il dirigea une prière en tant qu'imam à laquelle ils se joignirent. Enfin, il sortit de la mosquée Al-Aqsa et chevaucha à nouveau le Bouraq pour retourner à la Mecque durant cette même nuit.

La date de cette nuit au cours de laquelle a eu lieu le voyage nocturne et l’ascension n’a pas été spécifiée précisément dans les hadiths authentiques, que ce soit au cours du mois de Rajab ou un autre. Et tout ce qui a été rapporté concernant la date précise de cette nuit ne remonte pas authentiquement à Mahomet, d’après les savants du hadith.

Historiographie

Le rattachement de ce voyage à Jérusalem et au Dôme du Rocher apparaît assez tôt, dès le VIIIe siècle, dans les textes, mais c'est seulement vers le XIIe et XIIIe siècles que les sources islamiques mentionnent réellement le Dôme du Rocher comme point de départ du miraj. Cet amalgame n'existait probablement pas au temps de la construction du Dôme (en 692), quoiqu'il ait pu être ancré bien plus tôt dans les récits populaires.

Remarque

On remarque qu'à chaque ciel, la question et les réponses sont les mêmes : – Qui est là ? – Gabriel – Qui est avec toi ? – Mohammed – La révélation lui a été envoyée ? – Oui.

Le lieu a Jérusalem s'appelle Bayt al-Maqdis, et, selon ce récit, en ce lieu au jour du jugement tous seront réunis.

Il existe aussi une limite, appelée Sidrata al Mountaha, marquée par un lotus, au delà duquel nul ne peut aller.

Notes et références

  1. a  et b La Mosquée Al-Aqsa, du vivant de Mahomet, n'existe évidemment pas encore. Aqsa signifiant « lointain », une traduction plus précise eut été « la mosquée lointaine », plus tard associée avec celle de Jérusalem.
  2. Muslim, 239
Ce document provient de « Isra et Miraj ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al Mi'raj de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Al-mi'raj — The Al mi raj is a mythical beast from Islamic poetry said to live on a mysterious island called Jezîrat al Tennyn within the confines of the Indian Ocean [http://www.angelseven.de/Unicorns/Quellen/Al mi raj/al mi raj.html] . Its name appears as… …   Wikipedia

  • Miʿrāj — ▪ Islam  in Islamic legend, the ascension of the Prophet Muhammad into heaven. In this legend, Muhammad is prepared for his meeting with God by the archangels Jibrīl and Mīkāl one evening while he is asleep in the Kaʿbah, the sacred shrine of… …   Universalium

  • mi{ʽ}raj — In Islamic tradition, the ascension of Muhammad into heaven. One night, according to the tradition, Muhammad was visited by two archangels, who opened his body and purified his heart of all doubt, error, and paganism. He was carried to heaven,… …   Universalium

  • Isra and Mi'raj — For the Turkish film, see Night Journey (film). The Isra and Mi raj (Arabic: الإسراء والمعراج‎, al ’Isrā’ wal Mi‘rāğ), are the two parts of a Night Journey that, according to Islamic tradition, the Islamic prophet Muhammad took during a single… …   Wikipedia

  • Al Buraq — Bouraq Le Bouraq d après une miniature moghole du XVIIe siècle Le Bouraq ou Burak est, selon la tradition islamique, un coursier fantastique venu du ciel, dont la fonction est d être la monture des prophètes. Selon l histoire la plus connue, au… …   Wikipédia en Français

  • Al-Qods — Jérusalem Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Al-Quds — Jérusalem Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Al Qods — Jérusalem Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Al Quds — Jérusalem Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Al-Masjid al-Nabawi — Mosque of the Prophet Coordinates …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”