Al Mawkif
Al Mawkif
Pays Drapeau de Tunisie Tunisie
Langue Arabe
Périodicité Hebdomadaire
Format tabloïd
Genre Généraliste
Prix au numéro 0,600 dinar
Diffusion 12 000 ex.
Date de fondation 12 mai 1984
Éditeur Tunis

Propriétaire Parti démocrate progressiste
Directeur de publication Ahmed Néjib Chebbi
Directeur de la rédaction Mongi Ellouze
Rédacteur en chef Rachid Khéchana

Al Mawkif (الموقف), également orthographié El Mawqaf et signifiant « Position » en français, est un hebdomadaire tunisien arabophone, de douze à seize pages, qui paraît le jeudi sous format tabloïd[1].

Fondé le 12 mai 1984, il est l'organe du Rassemblement socialiste progressiste, devenu en 2001 le Parti démocrate progressiste (PDP)[1]. Il est surtout diffusé à Tunis, mais aussi dans quelques pays étrangers, notamment en France et dans certains pays arabes[1]. Il est imprimé par la Société nouvelle d'impression, de presse et d'édition[1]. Il ne bénéficie d'aucune subvention publique et d'aucune ressource publicitaire publique[2].

Historique

Al Mawkif fait l'objet de plusieurs mesures de saisies en 1984-1985[1]. Entre juin 1988 et le 13 avril 1989, plusieurs numéros ne sont pas parus, soit pour des raisons « techniques », soit en raison de la saisie de l'imprimerie[1]. La parution est d'ailleurs interrompue volontairement le 13 avril 1989, et ce jusqu'en février 1990[1].

En 2008, après la publication d'un article de Rachid Khéchana le 4 avril sur la distribution d'une huile frelatée et qui citait un rapport des autorités algériennes interdisant l'importation d'huile, cinq sociétés de commercialisation de marques d'huile d'olive, poursuivent Khéchana et Ahmed Néjib Chebbi en justice pour « diffamation »[3]. Au total, les plaignants requièrent des dommages et intérêts s'élevant à 500 000 dinars tunisiens[3]. Un an plus tard, le Tribunal de première instance de Tunis juge « irrecevables » les plaintes engagées à l'encontre d’Al Mawkif[4]. Pour Chebbi, il s'agissait d'une stratégie du président pour « contrer sa campagne »[5] à l'élection présidentielle tunisienne de 2009, alors que le pouvoir dément formellement être à l'origine du procès intenté par des sociétés privées[4].

Le 16 juillet 2010, Al Mawkif aurait été victime de censure selon Khéchana qui explique qu'il était « impossible de trouver le journal dans les kiosques »[6],[7].

Khéchana ajoute toutefois que la Société tunisienne de presse (Sotupresse) continue d'« assurer avoir remis tous les exemplaires en main propre aux revendeurs »[6]. Toujours selon ce dernier, « des gens sont chargés de reprendre tous les journaux, ils les ramassent et ces exemplaires sont considérés comme des invendus »[6].

Un communiqué gouvernemental transmis à l'AFP dément pour sa part cette information et assure que « le dernier numéro du journal El-Maoukif a été diffusé normalement, et ce contrairement aux allégations devenues coutumières des responsables de ce journal »[6]. Selon Khéchana, ce qui pourrait expliquer la « censure », tout en précisant lui-même qu'il ne s'agit que de « supputations », est la publication d'un texte faisant office de « pacte républicain » ou celle d'un poème de Taoufik Ben Brik[6]. Khéchana explique que le texte est en fait un « pacte républicain réalisé en commun avec le PDP dans lequel nous disons notre souhait de voir le président Ben Ali s'en aller en 2014, date à laquelle il aura 75 ans, âge maximum pour exercer la présidence selon la constitution »[6]. Le poème quant à lui s'intitule Nali ; Ben Brik l'explique ainsi : « [Nali] signifie la semelle [...] une semelle qui empeste, qui sent le bouc, vieille, trouée, qui laisse pénétrer de l'air et que même un cireur ne réussirait pas à cirer »[6]. Il s'agit en fait d'un portrait du président à qui Ben Brik estime qu'il lui « devait une revanche [...] pour l'avoir laissé en prison pendant six longs mois »[6].

Références

  1. a, b, c, d, e, f et g Michel Camau et Vincent Geisser, Habib Bourguiba. La trace et l'héritage, éd. Karthala, Paris, 2004, p. 355 (ISBN 978-2-84586-506-8)
  2. (fr) Tunisie (Arab Press Network)
  3. a et b (fr) « Le tribunal abandonne les plaintes contre le quotidien Al-Maoukif », Reporters sans frontières, 13 mai 2009
  4. a et b (fr) « Tunisie : des privés déboutés de poursuites contre un journal d'opposition », Agence France-Presse, 13 mai 2009
  5. (fr) « Un journal tunisien menacé de disparition », RAP 21, 12 mai 2008
  6. a, b, c, d, e, f, g et h (fr) Arnaud Boisteau, « Soupçons de censure d'un hebdomadaire tunisien, absent des kiosques », Le Nouvel Observateur, 18 juillet 2010
  7. (ar) [image] Une du journal en question dont le titre principal est : « Le Parti démocrate progressiste appelle à un pacte républicain »

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al Mawkif de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Al mawqif — Al Mawkif  Al Mawkif {{{nomorigine}}} Pays …   Wikipédia en Français

  • Ahmed Néjib Chebbi — Pour les articles homonymes, voir Chebbi. Ahmed Néjib Chebbi Ahmed Néjib Chebbi lors d un meeting du Parti démocrate progressiste …   Wikipédia en Français

  • Néjib Chebbi — Ahmed Néjib Chebbi Ahmed Néjib Chebbi Secrétaire général du Rassemblement socialiste progressiste puis du Parti démocrate progressiste 13 décembre 1983 25 décembre 2006 Prédécesseur(s) Aucun Successeur(s) Maya Jribi Biographie …   Wikipédia en Français

  • Parti démocrate progressiste (Tunisie) — Pour les articles homonymes, voir Parti démocrate progressiste (homonymie). Parti démocrate progressiste الحزب الديمقراطي التقدمي …   Wikipédia en Français

  • Presse en tunisie — La presse en Tunisie compte en 2007 quelques 245 quotidiens et revues (contre 91 en 1987)[1] en grande partie (90 %) détenus par des groupes privés et des indépendants. Les partis politiques tunisiens ont le droit de publier leurs propres… …   Wikipédia en Français

  • 2009 en Tunisie — Années : 2006 2007 2008  2009  2010 2011 2012 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Maya Jribi — interviewée lors d un rassemblement du Parti démocrate progressiste Mandats Constituante de la circonscription de Ben Arous …   Wikipédia en Français

  • Sihem Bensedrine — Pour les personnes ayant le même prénom, voir Sihem. Sihem Bensedrine Naissance 28 octobre 1950 (1950 10 28) (61 ans) La Marsa Site internet …   Wikipédia en Français

  • Taoufik Ben Brik — توفيق بن بريك Activités écrivain, journaliste Naissance 9 novembre 1960 (1960 11 09) (51 ans) Jérissa, Tunisie Langue d écriture arabe …   Wikipédia en Français

  • Projet:Tunisie/Index — Accueil   Portail   Suivi …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”