Gary Cooper


Gary Cooper
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.

Gary Cooper

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Dans L'Homme de la rue (1941)

Nom de naissance Frank James Cooper
Naissance 7 mai 1901
Helena, Montana (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 13 mai 1961 (60 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Profession Acteur
Films notables Cœurs brûlés
Les Trois Lanciers du Bengale
L'Extravagant Mr. Deeds
L'Homme de la rue
Sergent York
Le train sifflera trois fois

Gary Cooper, de son vrai nom Frank James Cooper, est un acteur américain, né le 7 mai 1901, à Helena (Montana) et mort le 13 mai 1961 à Beverly Hills (Californie) des suites d'un cancer de la prostate.

Travailleur infatigable, il a commencé sa carrière dans les années 1920 et a tourné en quarante ans dans plus d'une centaine de films avec les plus grands réalisateurs de l'époque classique hollywoodienne : Ernst Lubitsch, Frank Capra, Otto Preminger, Raoul Walsh, Billy Wilder, Howard Hawks, William Wyler, King Vidor… Il a été nommé cinq fois aux oscars et a remporté deux fois la statuette du meilleur acteur. Son interprétation toute en retenue, et sa présence physique d'une taille de 1.91m qui lui ont souvent valu d'interpréter des rôles de cow-boys peu diserts. Mais il a aussi brillé dans la comédie légère et sentimentale comme dans La Huitième Femme de Barbe-Bleue, Sérénade à trois ou Ariane.

Sommaire

Biographie

Enfance

Frank James Cooper à Helena dans le Montana, de Charles Henry Cooper (juge à la cour suprême, d'origine britannique), et d'Alice Cooper, Gary Cooper passe son enfance à Dunstable au Royaume-Uni avec sa mère et son frère aîné Arthur Le Roy. Il fait ses études primaires à la Dunstable Grammar School entre 1910 et 1913.

Alors qu'il est âgé de treize ans, un accident de voiture l'oblige à prendre du repos. Il part rejoindre son père qui possède un ranch de bétail au Montana. C'est là qu'il apprend à monter à cheval. Il y rencontre également une voisine de dix ans destinée à devenir célèbre : Myrna Loy. Il obtient son diplôme de Grinnell College (Iowa) en 1922.

Hollywood

Gary Cooper et Marlene Dietrich dans Cœurs brûlés.

En 1923, Gary Cooper déménage à Los Angeles dans l'idée de gagner sa vie en travaillant comme dessinateur pour la publicité. Après trois mois d'insuccès, il commence à travailler comme figurant pour le cinéma, notamment grâce à son talent de cavalier. Un an plus tard, il obtient un premier rôle dans un court-métrage avec Eileen Sedgewick, ce qui lui vaut d'être pris sous contrat par la Paramount Pictures en 1926. Les Frank Cooper étant légion dans les couloirs d'Hollywood, il change alors son prénom pour Gary sur les conseils de son agent, Nan Collins, originaire de la ville de Gary, Indiana. Il tourne trois films d'affilée avec Clara Bow, la "garçonne" des années 1920, et vit avec elle son premier amour hollywoodien.

C'est son premier film parlant, The Virginian, en 1929, qui fait de lui une star ; c'est aussi l'année de sa liaison avec l'actrice Lupe Vélez. L'année suivante, Cœurs brûlés avec Marlène Dietrich confirme ce statut. Il tourne sans cesse avec les plus grands, passant des rôles d'aventurier (L'Adieu aux armes, Les Trois Lanciers du Bengale) à ceux de jeunes premiers romantiques et naïfs (Sérénade à trois, Peter Ibbetson). C'est en 1936 que se construit véritablement son personnage d'américain au grand cœur, avec L'Extravagant Mr. Deeds de Frank Capra. Son interprétation lui vaut sa première nomination aux oscars.

Gary Cooper et Eleanor Roosevelt, le 4 mars 1950 à New York.

En 1939, il est le premier choix de David O. Selznick pour interpréter le rôle de Rhett Butler dans Autant en emporte le vent [1]. Il aurait dit en refusant le rôle : « Ce film sera le plus gros flop de l'histoire du cinéma. Je suis content que ce soit Clark Gable qui se prenne une gamelle et pas moi »[2],[3]. En 1940, il fait la connaissance d'Ernest Hemingway; les deux hommes entament une amitié qui durera jusqu'à la mort[4]. Voici comment Hemingway décrit Gary Cooper à son éditeur Maxwell Perkins : « Coop est un homme bien ; aussi honnête, droit, aimable et intègre qu'il le paraît. Si on inventait un personnage comme Coop, personne n'y croirait. Il est juste trop bien pour être vrai ».

Alfred Hitchcock lui propose les rôles principaux de Correspondant 17 (1940) et Cinquième Colonne (1942) qu'il refuse également. Il admettra plus tard avoir fait une erreur. En 1941, il remporte son premier oscar pour Sergent York. En 1952, il en obtient un second pour le rôle du Marshal Will Kane dans Le train sifflera trois fois, considéré par beaucoup comme son meilleur rôle.

Comme plusieurs stars d'Hollywood de sa génération, il s'était engagé politiquement avec les républicains. En 1958, il est devenu catholique sous l'influence de son épouse.

Décès

En février 1961, les médecins lui révélèrent la nature du mal qui le minait depuis plusieurs mois. On lui prescrivit un traitement au cobalt afin de combattre son cancer de la gorge. Le secret fut très bien gardé. Il mourut le 13 mai 1961, soit six jours après son soixantième anniversaire.

Ses obsèques eurent lieu à l'église du Bon Pasteur, à Beverley Hills; seuls les membres de sa famille et ses amis intimes assistèrent à l'inhumation dans le cimetière de Holy Cross. Des années plus tard, en mai 1974, sa dépouille sera déplacée par sa femme qui s'était remariée et déménageait vers New York. Sa tombe sera désormais sise au Sacred Heart Cemetery, à Southampton, Long Island[5],[6]. Sa veuve, Veronica « Rocky » Cooper-Converse, sera enterrée à ses côtés en 2000.

Carrière

Filmographie

Reconstituer la carrière de Gary Cooper, figurant de cinéma, implique l'obligation pour retrouver les bouts de films sur lesquels il figure, de visionner tous ou presque tous les films tournés à Hollywood en 1925 et 1926. Or, à l'exception de certains classiques, la plupart de ces bouts de pellicule ne sont pas disponibles. D'autre part, Gary Cooper a joué dans non moins de 11 courts métrages, sans compter ses apparitions sur diverses émissions de télévision.

Figurations

  • 1925 The thundering herd (Paramount) William K. Howard
  • 1925 Wild horse mesa (Paramount)de George B. Steitz
  • 1925 The lucky horseshoe (Fox) de John G. Blystone
  • 1925 The vanishing american (Paramount) de George B. Steitz
  • 1925 The eagle (United Artists) avec Rudolf Valentino de Clarence Brown
  • 1926 The enchanted hill (Paramount) de Irwin Willat
  • 1926 Watch your wifw (Universal) de Sven Gade

Courts-métrages

Gary Cooper en compagnie de Joan Fontaine recevant tous deux un Oscar en 1942

Longs-métrages

Récompenses

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Albums photos Gary Cooper (Josette Ortega) - Paris : PAC, 1984
  • Gary Cooper (Charles Ford) - Paris : J.-J. Pauvert, [S.d.]
  • Gary Cooper (Homer Dickens) - Paris : H. Veyrier, 1975
  • Gary Cooper (Larry Swindell) - Paris : O. Orban, 1980
  • Gary Cooper : Le Cavalier de l'Ouest (Lucienne Escoube) - Paris : Ed. du Cerf, 1965
  • Gary Cooper ou le Paladin du nouveau monde Stuart M. Kaminsky - Paris : France-Empire, 1981. Stuart M. Kaminskyle fait aussi apparaître dans sa série policière Toby Peters dans Pour qui sonne le Clap
  • Gary Cooper (M. Joseph) - London : Pavilion, 1985
  • Les Destins tragiques du cinéma (Jacques Mazeau) - Paris : Pac, 1982
  • The Films of Gary Cooper (Homer Dickens) - New-York : Citadel Press, 1970
  • Jeffrey Meyers, Gary Cooper, American Hero, William Morrow, 1998.
  • Maria Cooper Janis, Gary Cooper Off Camera, Harry N. Abrams, New York, 1999.
  • Adrien Le Bihan, « James Joyce et Gary Cooper » in Revue des Deux Mondes, Paris, 2008.
  • Isabelle Rivière, Gary Cooper. Les images d'une vie, Paris : Robert Laffont, septembre 2010.

Liens externes

Notes et références

  1. Selznick, David O. (2000). Memo from David O. Selznick. New York: Modern Library, 172-173. (ISBN 0-375-75531-4).
  2. GoneMovie → Biography Gary Cooper
  3. Paul Donnelley (1er juin 2003). Fade To Black: A Book Of Movie Obituaries, 2e édition. Omnibus Press.
  4. Ernest Hemingway se suicide un mois après la mort de Gary Cooper
  5. (en) Janis, Maria Cooper. Gary Cooper Off Camera: A Daughter Remembers. Harry N. Abrams, Inc.: New York, NY (1999), page 167.
  6. (en) Gary Cooper (1901 - 1961) - Find A Grave Memorial

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gary Cooper de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gary Cooper — mit Eleanor Roosevelt Gary Cooper, eigentlich Frank James Cooper (* 7. Mai 1901 in Helena, Montana, USA; † 13. Mai 1961 in Beverly Hills, Kalifornien), war ein US amerikanischer S …   Deutsch Wikipedia

  • Gary Cooper — en High Noon en 1952. Nombre real Frank James Cooper Nacimiento 7 de mayo de 1901 …   Wikipedia Español

  • Gary Cooper — Gary Cooper, amerikansk skuespiller. Gary Cooper modtog i 1952 en oscar for sin rolle i westernklassikeren High Noon (Sheriffen) …   Danske encyklopædi

  • Gary Cooper — Gary Cooper, nacido Frank James Cooper (n. Helena, Montana (EE.UU., 7 de mayo de 1901 † Hollywood, California (EE.UU.), 13 de mayo de 1961). Actor estadounidense …   Enciclopedia Universal

  • Gary Cooper — This article is about the film actor. For other uses, see Gary Cooper (disambiguation). Gary Cooper in High Noon (1952) Born Frank James Cooper May 7, 1901 …   Wikipedia

  • Gary Cooper — noun United States film actor noted for his portrayals of strong silent heroes (1901 1961) • Syn: ↑Cooper, ↑Frank Cooper • Instance Hypernyms: ↑actor, ↑histrion, ↑player, ↑thespian, ↑role player * * * …   Useful english dictionary

  • Gary Cooper — ➡ Cooper (II) * * * …   Universalium

  • Gary Cooper — Frank J Cooper …   Eponyms, nicknames, and geographical games

  • Gary Cooper — …   Википедия

  • Gary Cooper — Arte Es cierto que existen personas como Willie Loman [el viajante del drama de Arthur Miller], pero no me parece que sea necesario escribir sobre ellos una obra de teatro …   Diccionario de citas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.