Al-Walid II

Al-Walid II

Al-Walid II

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

Al-Walid II ou Abû al-`Abbâs al-Wâlîd ben Yazîd (709-744) ( أبو العباس الوليد بن يزيد). Il fut le onzième calife omeyyade. Il succèda à son oncle Hichâm en 743. Il est le fils de Yazîd ben `Abd al-Malik. Il mourut à Damas au cours d'une émeute « après un règne de un an deux mois et vingt et un jours »[1]. Son cousin Yazîd III lui succéda pour un règne encore plus bref.

Sommaire

Histoire

Au début de son règne Al-Walid confirme les gouverneurs nommés par Hichâm.

Au cours de son règne, les tensions entre Arabes du Nord et arabes du Sud se sont amplifiées. Dans le même temps les omeyyades perdaient de leur légitimité en perdant leur statu d'arbitre. La politique d'arabisation menée par les omeyyades et la confiscation du pouvoir par les clans arabes a affaibli ce pouvoir.

Les kharidjites révoltés d'Irak conquirent Koufa et contrôlèrent une bonne partie du pays et des provinces iraniennes où la propagande des abbassides allait s'étendre rapidement.

Al-Walid remet en liberté Yahyâ ben Zayd, ce dernier quitte Merv pour Nichapour. Arrivé à Nichapour le gouverneur le fait arrêter le croyant en fuite. Une bataille s'en suivit à l'avantage des partisans de Yahyâ. Il crut prudent de ne pas continuer sa route vers l'Irak et revint vers le Khorasan à Gorgan où il fut tué lui et son frère. Leurs corps furent exposés sur le gibet . Ils restèrent ainsi jusqu'à l'insurrection d'Abû Muslim (743). Ce dernier les fit ensevelir. Al-Walîd de son côté envoya l'ordre de les brûler en les enduisant de pétrole. Le gouverneur d'Irak exhuma les cadavres et exécuta cet ordre[2].

La mort de Yahyâ provoqua une émeute à Damas au cours de laquelle Al-Walîd fut tué, le 17 avril 744. Al-Walid n'avait pas de fils en âge de lui succéder sauf des enfants d'esclaves qui ne pouvaient accéder au trône.

Le meurtre du calife a terni l'image des omeyyades. Les tributs arabes ont perdu leur solidarité et la lutte pour le pouvoir est devenue une évidence. Quelques années plus tard cela aboutit à la prise du pouvoir par les abbassides.

Œuvre

Al-Walid s'est surtout consacré à ses projets de construction en Syrie ainsi qu'à la promotion de la littérature. Il a lui-même écrit des poèmes. On lui attribut, sans preuve historique, la construction de plusieurs palais dans la vallée du Jourdain et dans le désert jordanien, sans doute des résidences de divertissement et de chasse. Entre autres, il se voit parfois attribuer la construction de Qasr `Amra, plus fréquemment attribuée à Al-Walid Ier[3].

Précédé par Al-Walid II Suivi par
Hichâm
Icone-Islam.svg Omeyyades Transparent.gif
Yazîd III

Notes

  1. Tabari, Les Chroniques (Volume II, Les Omayyades), Actes-Sud (ISBN 2-7427-3318-3) p. 269
  2. Tabari, ibidem, p. 265-266
  3. Voir Qasr'Amra

Voir aussi

Sources

Ce document provient de « Al-Walid II ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-Walid II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Walid Shoebat — ( ar. وليد شويبات) is an American citizen, born to a Palestinian father and American mother. Shoebat claims to be a former PLO terrorist, although these claims have been called into question. Shoebat came to public attention by becoming an ardent …   Wikipedia

  • Walid Said Bin Said Zaid — Born February 2, 1978 (1978 02 02) (age 33) Ta iz, Yemen Detained at Guantanamo ISN 550 Charge(s) No charge (extrajudicial detention) …   Wikipedia

  • Walid Shoebat — (arabisch ‏وليد شويبات‎, DMG Walīd Šuwaibāt) ist nach eigenen Angaben ein ehemaliger PLO Aktivist und heute ein Islamkritiker. Shoebat ist ein Amerikaner amerikanisch arabischer Abstammung. Nach eigenen Angaben war sein Vater Jordanier, und… …   Deutsch Wikipedia

  • Walid Dschunblat — Walid Dschumblat Walid Dschumblat (* 7. August 1949; arabisch ‏وليد جنبلاط‎) ist ein libanesischer Politiker. Der Ursprung der Familie Dschumblat ist die kurdische Familie Janboulad, die auf den Gouverneur von Aleppo Al Kirdi Janboulad Ibn Kassem …   Deutsch Wikipedia

  • Walíd II — Saltar a navegación, búsqueda Walid ibn Yazid o Walid II (d. April 16, 744) (árabe: الوليد بن يزيد‎) era un Califa Omeya, que gobernó a partir del 743 hasta 744. Él sucedió a su tío Hisham ibn Abd al Malik. La ascensión de Walid al trono fue… …   Wikipedia Español

  • Walid Mimoun — o Mimoun el Walid, cantautor rifeño nacido en la región de Ait Sidel, cerca de la ciudad de Nador en 1959. Mimoun El Walid es probablemente el más exitoso y al mismo tiempo el artista más polémico del Rif, (Norte Marruecos). Está considerado en… …   Wikipedia Español

  • Walid ibn al-Mughira — Walid ibn Mughira ( ar. الوليد بن المغيرة) was the chief of the Banu Makhzum clan of the Quraish Tribe. His clan was responsible for warfare, and he was wealthy. These two factors combined to make him proficient in warfare. BiographyFamilyHis… …   Wikipedia

  • Walid Raad — (Ra ad) (born 1967 in Chbanieh, Lebanon) is a contemporary media artist.His works to date include video, photography and literary essays. All, in one way or another, deal with the contemporary history of Lebanon with particular emphasis on the… …   Wikipedia

  • Walid Atta — im Jahre 2009 Spielerinformationen Geburtstag 28. August 1986 Geburtsort Riad, Saudi Arabien …   Deutsch Wikipedia

  • Walid Eddo — Walid Eido (auch Walid Eddo,* 2. April 1942 in Beirut; † 13. Juni 2007 ebenda durch eine Autobombe) war ein libanesischer Politiker und von 1967 bis 2000 Richter. Werdegang Er studierte Rechtswissenschaft an der Libanesischen Universität Beirut… …   Deutsch Wikipedia

  • Walid II — Walid ibn Yazid o Walid II (d. April 16, 744) (árabe: الوليد بن يزيد‎) era un Califa Omeya, que gobernó a partir del 743 hasta 744. Él sucedió a su tío Hisham ibn Abd al Malik. La ascensión de Walid al trono fue opuesta duramente por muchos en la …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.