Al-Nasir Yusuf
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir An-Nasir.

Al-Malik an-Naser Salah ad-Dîn Yusuf, né vers 1228, mort après 1260 est le dernier sultan ayyoubide d'Alep de 1236 à 1260 et de Damas de 1250 à 1260. Il est fils d'El-Malek el-Aziz Mohammed, émir d'Alep, petit-fils d'El-Malik ed-Zahir Ghazi, émir d'Alep, et arrière-petit-fils de Saladin, sultan d'Égypte et de Syrie.

Sommaire

Biographie

Il succède à son père en 1236, et il y a une régence de sa mère Daifa Khatun, étant donné qu'il n'avait alors que huit ans. Il est proclamé majeur en 1242, à la mort de cette dernière. En 1248, il prend Homs à un de ses cousins, mais Malik al-Salih Ayyoub, sultan d'Égypte, prend fait et cause pour El-Malek el-Ashref Modaffer ed-Din Musa, l'émir dépossédé, et assiège Homs. L'arrivée à Chypre de la septième croisade, conduite par Louis IX de France, et la médiation d'Al-Musta'sim, le calife abbasside de Bagdad, oblige les ayyoudibes à conclure la paix[1].

Après Chypre, la croisade débarque en Égypte et prend Damiette le 6 juin 1248. Ayyoub, revenu en Égypte, mène a résistance, mais meurt de maladie peu après. L'armée croisée en profite pour avancer jusqu'à Mansourah, mais l'épidémie l'affaiblit, l'oblige à faire demi-tour et la fait capturer par les soldats mamelouks. Le 2 mai 1250, les mamelouks assassine le nouveau sultan Tûrân Châh, fils d'Ayyoub et prennent le pouvoir[2].

Aybak, le nouveau sultan mamelouk, demande l'allégeance de la Syrie musulmane, mais les dirigeants de Damas refusent le nouveau régime et se rallie à Al-Nasir Yusuf, qui fait son entrée à Damas le 9 juillet 1250 et unifie la Syrie sous son autorité. Il occupe également sans difficulté Gaza, mais Aybak fait proclamer l'Égypte possession du calife de Bagdad et, fort de cette légitimité, envoie ses troupes réoccuper Gaza en octobre 1250. Le 11 décembre 1250, l'armée d'Al-Nasir quitte Damas en direction de l'Égypte. Elle rencontre l'armée mamelouk à 'Abbâsa le 2 février 1251 et la bataille commence à tourner en faveur des Syriens quand les Mamelouks de Damas désertent et se rallient à Aybak[3].

Pour Saint-Louis, la question est de savoir à qui s'allier, entre les Ayyoubides et les mamelouks, mais comme ces derniers détiennent encore des croisés prisonniers, il n'a guère le choix et s'allie aux Mamelouks en mai 1252. Mais le monde musulman s'alarme d'une telle alliance et le calife dépêche un envoyé pour empêcher une nouvelle guerre entre musulmans[4].

En 1255, Aybak subit une révolte d'une partie des mamelouks et certains d'entre eux, dont Baybars, se réfugient à Damas et veulent l'entrainer à la guerre contre l'Égypte, mais le calife intervient encore en faveur de la paix, et Aybak cède même toute la Palestine musulmane à Yusuf et les deux sultans concluent une trêve de dix ans[5]. Quatre ans plus tard, un autre danger survient : les Mongols, conduits par Hulagu envahissent le monde musulman, prennent Bagdad, mettent fin au califat abbasside, puis envahissent la Syrie et prennent Alep (30 janvier pour la ville et 25 février 1260 pour la citadelle) puis Damas (1er mars 1260 pour la ville et 4 avril 1260 pour la citadelle). Al-Nasir Yusuf a préféré fuir les Mongols plutôt que défendre ses villes mais, au moment d'entrer en Égypte, préfère se rendre aux Mongols plutôt que de se livrer aux Mamelouks. Kitkuba, le lieutenant d'Hulagu, lui promet même de le réinstaller somme sultan de Damas quand la conquête de l'Égypte sera achevée[6] Mais ce sont les Mamelouks qui battent les Mongols à `Aïn Jâlûd le 3 septembre 1260, les repoussent et occupent la Syrie musulmane[7].

Mariage et enfant

Une seule épouse lui est connue, Maleka Khatum, fille de Kay Qubadh Ier, sultan de Roum[8].

Il a eu un fils, Al-Aziz, mentionné par Abul-Feda comme ayant apporté des présent à Hulagu en 1258[8].

Précédé par Al-Nasir Yusuf Suivi par
Al-Malik Al-Aziz Mohammed
Icone-Islam.svg sultan d'Alep Transparent.gif
1236-1260
destruction du sultanat par les Mongols
Tûrân Châh
Icone-Islam.svg sultan de Damas Transparent.gif
1250-1260

Notes et références

  1. Grousset 1926, p. 443.
  2. Grousset 1936, p. 457-493 et Maalouf 1983, p. 270-4.
  3. Grousset 1936, p. 502-4.
  4. Grousset 1936, p. 506-9.
  5. Grousset 1936, p. 535-6.
  6. Grousset 1936, p. 576-587.
  7. Grousset 1936, p. 601-4.
  8. a et b Foundation for Medieval Genealogy

Annexes

Sources

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-Nasir Yusuf de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Al-Nasir — An Nasir Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Nâsir, Naser, Nasser (arabe : nāṣir, ناصر, « aide ; défenseur », a long, i bref) Nasîr, Nusayr (arabe : نصير, vocalisé… …   Wikipédia en Français

  • an-Nasir Yusuf — Al Malik an Nasir Salah ad Din Yusuf (arabisch ‏الملك الناصر صلاح الدين يوسف‎, DMG al Malik an Nāṣir Ṣalāḥ ad Dīn Yūsuf; * um 1228; † Herbst 1260) war der letzte Sultan von Syrien aus der Dynastie der Ayyubiden. Er war zudem der letzte… …   Deutsch Wikipedia

  • An-Nasir Yusuf — See also Saladin (disambiguation). An Nasir Yusuf (Arabic: الناصر يوسف ) (Royal Name: al Malik al Nasir Salah al Din Yusuf (Arabic: الملك الناصر صلاح الدين يوسف ) (1228–1260 ) was the Ayyubid ruler of most of Syria, including Aleppo (1236–1260)… …   Wikipedia

  • Abd al-Nasir al-Janabi — Abdul Nasir Karim Yusuf al Janabi is an Iraqi politician and a former member of the Iraqi Council of Representatives for the Sunni Arab led Iraqi Accord Front.A Salafist, he was appointed in 2005 to the committee which drafted the constitution of …   Wikipedia

  • Al-Malik al-Achraf Muzaffar ad-Din Musa — est le dernier sultan ayyoubide d’Égypte, de 1250 à 1254. C’est cependant un titre purement nominal destiné à conforter une fiction légitimiste, le pouvoir effectif étant assurée par la sultane Chajar ad Durr et son mari ‘Izz al Din Aybak, sultan …   Wikipédia en Français

  • Al-Musṭa'Sim — Al Musta sim Abû Ahmad al Musta sim bi llah Abd Allah ben Mansûr al Mustansir[1] surnommé al Musta sim[2] est né en 1213. Il a succédé à son père Al Mustansir comme trente septième et dernier calife abbasside de Bagdad en 1242. Il est mort le 20… …   Wikipédia en Français

  • Al-Mu'adham — Tûrân Châh Al Malik al Mu azzam Tûrân Châh[1] ou Al Mu adham ou Tûrân Châh (Turquemin) fut le dernier sultan ayyubide effectif d’Égypte (1249 1250), fils de Malik al Salih Ayyoub. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Al-Musta'sim (Abbasside) — Pour les articles homonymes, voir Al Musta sim. Cet article possède un paronyme, voir : Al Mu tasim. Abû Ahmad al Musta sim bi llah Abd Allah ben Mansûr al Mustansir …   Wikipédia en Français

  • Yusuf al-mustansir — Yûsuf al Mustansir (المستنصر بالله يوسف بن الناصر al mustanṣīr bi llah yūsuf ben an nāṣir) est né en 1197. Il succéda à son père Muhammad an Nâsir comme calife almohade en 1213 alors qu il n a que seize ans. Il est mort le… …   Wikipédia en Français

  • Yusuf al-Mustansir — Yûsuf al Mustansir (المستنصر بالله يوسف بن الناصر al mustanṣīr bi llah yūsuf ben an nāṣir) est né en 1197. Il succéda à son père Muhammad an Nâsir comme calife almohade en 1213 alors qu il n a que seize ans. Il est mort le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”