Gare d'Amiens
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare du Nord (homonymie).
Amiens
Gare du Nord

La gare d'Amiens et son nouveau parvis, en 2009
Localisation
Pays Drapeau de France France
Ville Amiens
Quartier Gare - La Vallée
Adresse 47, place Alphonse Fiquet
BP 34
80017 Amiens Cedex
Coordonnées géographiques 49° 53′ 26″ N 2° 18′ 32″ E / 49.890556, 2.30888949° 53′ 26″ N 2° 18′ 32″ E / 49.890556, 2.308889  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités, TER Picardie (et TER Nord-Pas-de-Calais)
Caractéristiques
Ligne(s) Longueau - Boulogne-Ville
Amiens - Laon
Amiens-Rouen
Voies 5 en impasse et 6 traversantes
Quais 5 centraux et 1 latéral
Transit annuel 4,3 millions[1] (2007)
Altitude 29 m
Historique
Mise en service 20 juin 1846
Ouverture 1958 (gare actuelle)
Architecte Auguste Perret
Classement  Inscrit MH (1975, 2003)
Correspondances
Bus réseau Ametis  1 2 3 4 5 6 7 9 12 14

 16 52 57 59 88
Bus réseau Trans80 1,4,17,22,23,27,28,29,30,
31,33,34,36,37,40,41 et 47.

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Gare d'Amiens

Géolocalisation sur la carte : Picardie

(Voir situation sur carte : Picardie)
Gare d'Amiens

La gare d'Amiens est la principale gare ferroviaire de la ville française d'Amiens. Il s'agit de la gare anciennement nommée gare du Nord. En effet, il existe également la gare Saint-Roch sur les axes Amiens - Calais et Amiens - Rouen.

La gare est actuellement en travaux jusqu'en 2012.

La gare comprend des voies en impasse (8, 9, 10, 11 et 12), vers Longueau et au-delà (Paris, Lille…) et, au sud, des voies de passage (voies 1, 2, 3, 4, 5 et 7) permettant la desserte de la gare Saint-Roch et des autres gares des lignes de Calais et de Rouen.

La Tour Perret fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 29 octobre 1975[2]. L'ensemble architectural d'Auguste Perret constitué par la place Alphonse-Fiquet (gare et immeubles d'habitation) fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 4 mars 2003[2].

Sommaire

Situation ferroviaire

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique 130,563 de la ligne Paris - Calais-Ville à 29 m d'altitude (niveau des rails). Elle est également l'origine de la ligne Amiens - Laon - Tergnier - Reims et de la ligne Amiens - Rouen-Rive-droite. La gare est également reliée à la ligne Paris - Lille via le triage de Longueau en direction de Lille-Flandres et de Paris-Nord.

Histoire

Cliché du bâtiment de 1846, reconstruit après la Première Guerre mondiale et remplacé par la gare d'Auguste Perret après les destructions de la Seconde Guerre mondiale.
  • 20 octobre 1845 : création de la Compagnie des chemins de fer du Nord par le banquier James de Rothschild. Le réseau sera vite étendu vers Valenciennes, Gand, Amiens et Boulogne par absorption des autres compagnies présentes dans la région (Picardie et Flandres, Nord-Est, Lille à Béthune, Lille à Valenciennes, etc.)
  • 20 juin 1846 : mise en service de la première gare d'Amiens, dessinée par l'architecte Alfred Armand,
  • 1848 : Inauguration de la ligne de chemin de fer Amiens-Boulogne
  • 15 octobre 1877 : mise en service de la ligne de 24 km entre Amiens et Canaples, par la Compagnie du Nord.
  • 1891 - 1940 : desserte de la gare par le réseau du tramway d'Amiens. La gare est désormais desservie par le réseau d'autobus urbains, d'Ametis.
  • Mars 1918 : Durant l'Offensive Michael, une vague de bombardements intense détruit la gare du Nord.
    Celle-ci fut reconstruite à l'identique après le conflit.
  • 1940 : Durant la Bataille de France, bombardement intense sur Amiens, qui détruit la seconde gare.
  • 1955 : Construction de la troisième gare par l'architecte Auguste Perret, 15 ans après la destruction de la seconde gare. Le nouvel édifice, conçu dès 1941, dans le cadre d'un projet architectural global du quartier de la gare, qui comprend également la Tour Perret et la place de la gare, constitué comme un carrefour d’importantes artères sur lesquelles donnent des façades de la gare ferroviaire et la gare routière[3].
  • 1958 : fin des travaux et mise en service de la nouvelle gare.
  • 17 mai 1960 : mise sous tension de l’électrification en 25 kV 50 Hz de la ligne de Longueau à Amiens et des raccordements, par la SNCF.
  • 27 septembre 1984, inauguration de l’électrification en 25 kV 50 Hz de la ligne d’Amiens à Rouen, par la SNCF.
  • 2004 : la tour Perret, la gare et les immeubles entrent dans le label "Edifice labellisé XXe siècle" (Ministère de la Culture, direction de l'architecture et du patrimoine)
  • 8 juin 2011, inauguration de la gare rénovée et réaménagée après plusieurs années de travaux.

Amiens était autrefois également reliée à Canaples, Doullens et Beauvais. Elle l'était également à Aumale, mais par une ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique des Chemins de fer départementaux de la Somme.

2006-2012 : Modernisation de la gare

Un vaste plan de modernisation de la gare d'Auguste Perret a débuté en 2006 et doit s'achever en 2012.

Entre 2006 et 2008, l'ancien parking en plein air a été démoli et un accès en pente douce aux voies depuis l'extérieur, ainsi qu'une verrière l'ont remplacé. La circulation des véhicules est à présent interdite sur la place, hormis pour les bus et les taxis.

Les quais ont également été refaits et rehaussés entre novembre 2008 et février 2010 : C'est 2,5Km de marquises datant des années 1950 qui ont été totalement rénovées et remises aux normes. Depuis juillet 2009, l'accès aux voies 7, 8, 9, 10, 11 et 12 peut se faire depuis le hall principal au 1er niveau par un escalier et des escalators (1 montant et 1 descendant). Un ascenseur est mis à la disposition des personnes à mobilité réduite. Un escalator a été installé au niveau des quais 7 et 8 pour les voyageurs arrivant à destination.

Durant la phase de modernisation de l'espace vente, les guichets ont été transférés dans des bungalows sur l'esplanade devant l'entrée principale pendant la durée des travaux ; ils ont retrouvé leur place dans le hall de la gare en août 2010.

La gare est maintenant dotée de nouveaux systèmes d'affichage pour les trains à l'arrivée et au départ au niveau des quais et dans la gare. De nombreux bancs ont été installés au niveau des quais et dans la gare (passerelle, hall supérieur et inférieur) pour le confort des passagers.

L'inauguration de la fin du gros des travaux de rénovation de la Gare s'est déroulée le mercredi 8 juin 2011, date de l'ouverture de l'espace inférieur au niveau des quais accessible depuis la place Alphonse Fiquet. Mais la gare restera encore en travaux jusqu'en 2012 : Installation d'un second ascenseur au niveau de la voie 1, mise en place de vidéo-surveillance et de balises sonores pour les malvoyants sur l'ensemble de la gare. Amiens Métropole veut modifier les abords de la gare pour améliorer le confort et la sécurité de ces passagers, de ce fait, les lignes de bus s'arrêteront devant les locaux d'Ametis sous la verrière ou devant la Tour Perret. Les taxis quitteront l'esplanade pour s'installer derrière la gare. Tous ces chantiers seront liés à l'aménagement de la rue Jules Barni qui doit débuter fin 2011.

Les travaux de modernisation ont coûté 28,5 millions d'euros, financés en partie par l’État, la région Picardie et la SNCF.

Desserte actuelle

Elle est desservie par les trains TER Haute-Normandie, TER Nord-Pas-de-Calais et TER Picardie (relations d'Amiens à Rouen-Rive-Droite, Calais-Ville, Lille-Flandres, Saint-Quentin, Laon, Tergnier, Reims, Compiègne et Paris-Nord), mais aussi par les Intercités Grandes Lignes en provenance de Boulogne-sur-Mer et Paris-Nord.

L'arrivée du TGV est prévue pour 2020[4]. Actuellement, une liaison par bus relie la Gare d'Amiens à la gare TGV Haute-Picardie.

La voie 6...

Curieusement, il n'y a pas de voie 6 : la voie 5 est contigüe à la voie 7. Cela est dû à la modification des plans de reconstruction des années 1950. Dans le plan initial, les nouveaux devaient respecter l'alignement de l'ancienne gare ; cependant la nécessité de construire des entrepôts pour la Sernam dans les années 1955-1960 a conduit à repousser les quais 7 à 12 vers les quais 6 à 1, entrainant la suppression de la voie 6 et de son quai.

Galerie Photos

Vidéos

  • La tour et la gare Perret à Amiens (02/01/1996), [1] (Site de l'INA), document France 3 Picardie
    Résumé : C'est dès 1940 après les bombardements qu'Auguste Perret a ébauché les premiers projets de reconstruction de la gare d'Amiens. Ces travaux ne débutent qu'en 1945 avec le projet ministériel d'aménagement du quartier gare. Les fondations de la tour ne débutent qu'en juillet 1949. Marion Tournon-Branly, élève de Perret, évoque le travail de conception de l'architecte à partir des volumes. Elle est achevée en 1952, mais Perret ne verra pas les travaux de la gare qui dureront de 1955 à 1958. Pour Étienne Tricaud, architecte de la SNCF, la gare de Perret est un premier pôle d'échange multimodal en faisant en sorte que le hall d'accueil soit au-dessus du niveau des trains pour avoir une passerelle qui desserve l'ensemble des quais mais aussi la gare des bus.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Jacques Mercier, La gare d'Amiens : 1846 - 1986, Amiens, ARPDO, 1986, 64 p. (ISBN 2-906111-01-5) 


Direction précédente Gare précédente Trains Gare suivante Direction suivante
Boulogne-Ville Abbeville Intercités Longueau Paris-Nord
Terminus Terminus TER Picardie Longueau Paris-Nord
Terminus Terminus TER Picardie Longueau Compiègne
Calais-Ville, Abbeville ou Rue Saint-Roch (Somme) TER Nord-Pas-de-Calais /
Picardie
Terminus Terminus
Rouen-Rive-Droite Saint-Roch (Somme) TER Haute-Normandie /
Picardie
Terminus Terminus
Rouen-Rive-Droite Poix TER Haute-Normandie Corbie Lille-Flandres
Terminus Terminus TER Picardie /
Nord-Pas-de-Calais
Lamotte-Brebière Lille-Flandres
Terminus Terminus TER Picardie Blangy-Glisy

(Fermée)

Saint-Quentin
Terminus Terminus TER Picardie Blangy-Glisy

(Fermée)

Reims



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gare d'Amiens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gare d'Amiens — Infobox France station name=Amiens Services=TER Picardie Opened=15 March 1847 Region=Picardie Department=Somme Commune=AmiensGare du Nord or Gare d Amiens is the main station for the French Northern city of Amiens.The station opened on 15 March… …   Wikipedia

  • Gare d'Amiens-Saint-Roch — Gare de Saint Roch (Somme)  Pour l’article homonyme, voir Gare de Montpellier Saint Roch.  Amiens Saint Roch La façade de …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Amiens Saint Roch — Gare de Saint Roch (Somme)  Pour l’article homonyme, voir Gare de Montpellier Saint Roch.  Amiens Saint Roch La façade de …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Amiens Saint-Roch — Saint Roch is a station in the French Northern city of Amiens.The station opened in 1847 when the line from Amiens to Abbeville opened. The station was heavily bombarded during the nights of the 18th and 20th May 1940, but the building escaped… …   Wikipedia

  • Gare d'Abancourt — Abancourt La gare d Abancourt avant sa rénovation de 2008 Localisation Pays France Ville A …   Wikipédia en Français

  • Gare D'Ailly-Sur-Noye — Ailly sur Noye Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gare d'ailly-sur-noye — Ailly sur Noye Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gare D'Estrées-Saint-Denis — Estrées Saint Denis La gare d Estrées Saint Denis au début du XXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Estrees-Saint-Denis — Gare d Estrées Saint Denis Estrées Saint Denis La gare d Estrées Saint Denis au début du XXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Gare d'estrées-saint-denis — Estrées Saint Denis La gare d Estrées Saint Denis au début du XXe siècle …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”