Al-Amin

Muhammad ibn Harun al-Amin

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

Abû `Abd Allah “Al-Amîn” Muhammad ben Hârûn ar-Rachîd [1] surnommé Al-Amîn [2], a été un calife abbasside, fils d'Harûn ar-Rachîd, il régna de 809 à 813. Il fut détrôné par son frère Al-Mamûn le 1er septembre 813.

Sommaire

Histoire

C'est au cours d'un pèlerinage à La Mecque que le calife Hârûn ar-Rachîd décida de sa succession par ses deux fils. Al-Amîn fils de Zubayda bint Ja`far petite fille du calife Al-Mansûr devait lui succéder en premier et était gouverneur de toutes les régions de l'ouest de l'empire. Al-Ma'mûn né d'une esclave perse, était gouverneur du Khorasan et des contrées plus à l'est, avec une grande autonomie de décision et éventuellement il succéderait à Al-Amîn comme calife[3].

Al-Amîn avait la réputation d'être dissipé, se complaisant dans la compagnie de poètes et de courtisans : « La cour comprenait sept mille eunuques noirs et quatre mille blancs »[4]. En revanche de son côté Al-Mamûn savait se faire apprécier de ses sujets[5].

Le règne

Peu après la mort de Hârûn ar-Rachîd (809) la rivalité entre les deux frère, attisée par des complots de cours, tourna à la guerre.

Les armées de Al-Mamûn (conduites par Tâhir) et de Al-Amîn se sont rencontrées à Ray. La bataille commença par un combat singulier entre les deux généraux , mais l'armée du Khorasan fit une charge qui mit en déroute l'armée de Bagdad. Al-Ma'mûn fut alors acclamé comme calife dans le Khorasan et le Tabaristan. `A Bagdad les armée vaincues se révoltèrent demandant quatre mois de solde, ce qui leur fut accordé. Une armée de renfort de 20 000 hommes partit de Bagdad vers Ray, elle a été neutralisée par l'armée du Khorasan. De nouveaux renforts arrivèrent trop tard pour éviter la défaite totale. Une autre armée Syrienne devait venir en renfort, mais un incident fit que les armées de Bagdad et de Syrie s'affrontèrent et les renforts Syrien s'en sont retournés à Damas. Les armées se rebellaient à cause de ces défaites imputées à Al-Amîn. Celui-ci a fait exécuter le chef des rebelles et l'armée s'est reconstituée. Les armées de Al-Amîn reprirent le dessus reprenant l'Irak. Al-Amîn proclama la déchéance de Al-Mamûn et déchira le pacte, signé par Hârûn ar-Rachîd, suspendu à la porte de la Kaaba. Une nouvelle série de défaites (à Bassora et aux portes de Bagdad) des armées de Bagdad, de nouvelles mutineries dans la troupe, et une révolte de la population de Bagdad ont obligé Al-amîn à se replier dans les palais. Le 1er septembre 813[6], le palais fut pris d'assaut par les troupe de Al-Mamûn. Al-Amîn fut décapité, sa tête, le sceptre et le manteau du prophète ainsi que l'anneau du califat furent envoyés à Al-Mamûn. À titre posthume Al-Amîn a été surnommé Al-Makhlû` (المخلوع, le déchu). Deux des fils de Al-Mamûn et leur mère qui étaient détenus par Al-Amîn sont partis rejoindre leur père. Les fils de Al-Amîn ont été fait captifs et envoyés à Al-Ma'mûn[7].

Précédé par Muhammad ibn Harun al-Amin Suivi par
Hârûn ar-Rachîd
Icone-Islam.svg Abbassides de Bagdad Transparent.gif
(809-813)
Al-Ma'mûn


Notes

  1. arabe : abū ʿabd allāh al-amīn muḥammad ben hārūn ar-rašīd, أبو عبد الله "الأمين" محمد بن هارون الرشيد
  2. arabe : amīn, أميد , honnête ; fidèle
  3. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), p. 127
  4. Bernard Lewis, Islam, Race et esclavage au Proche-Orient, Gallimard, Quatro (ISBN 2-07-077426-0) p.331
  5. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides), p. 143
  6. Tabari donne comme date 1 muharrem 198 A.H.
  7. Tabari, La Chronique (Volume II, L'âge d'or des Abbassides) p. 146-156

Voir aussi

Articles connexes

Documentation externe

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du monde arabo-musulman Portail du monde arabo-musulman
Ce document provient de « Muhammad ibn Harun al-Amin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-Amin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Al-Amin — Muhammad ibn Harun al Amin (787 ndash;813) ( ar. محمد الأمين بن هارون الرشيد), Abbasid Caliph. He succeeded his father, Harun al Rashid in 809 and ruled until he was killed in 813.CaliphMuhammad ibn Jarir al Tabari records that Harun al Rashid… …   Wikipedia

  • Al-Amin — Abu Abdallah Muhammad al Amin (arabisch ‏أبو عبد الله محمد الأمين‎, DMG Abū ʿAbd Allāh Muḥammad al Amīn; * 787; † 813) war der sechste Kalif der Abbasiden (809–813). Schon 802 hatte Harun ar Raschid (786–809) das Kalifat geteilt. Während sein… …   Deutsch Wikipedia

  • al-Amin — Abu Abdallah Muhammad al Amin (arabisch ‏أبو عبد الله محمد الأمين‎, DMG Abū ʿAbd Allāh Muḥammad al Amīn; * 787; † 813) war der sechste Kalif der Abbasiden (809–813). Schon 802 hatte Harun ar Raschid (786–809) das Kalifat geteilt. Während… …   Deutsch Wikipedia

  • Al-Amin — Dinar de Al Amin.Año 811 Muhammad ibn Harun al Amin (787 813) (en árabe: محمد الأمين بن هارون الرشيد), califa abasí. Sucedió a su padre Harún al Rashid en 809 y reinó hasta su muerte en 813. Harun al Rashid decidió la sucesión en sus hijos… …   Wikipedia Español

  • Al Amin — Infobox Recent cricketer nationality = Bangladesh country = Bangladesh country abbrev = Ban name = Al Amin picture = Cricket no pic.png batting style = Right hand bat bowling style = Right arm medium fast FCs = 6 FC runs = 73 FC bat avg = 10.42… …   Wikipedia

  • Muhammad ibn Harun al-Amin — Abû Abd Allah “Al Amîn” Muhammad ben Hârûn ar Rachîd [1] surnommé Al Amîn[2], a été un calife abbasside, fils d Harûn ar Rachîd, il régna de 809 à 813. Il fut détrôné par son frère Al Mamûn le 1er septembre 813. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Gabriel al-amin — (Arabic: غابرييل الامين, born May 19, 1964) is a Lebanese columnist. He was born to a Greek Orthodox family in Tripoli (Arabic: طرابلس), which is the second largest city in Lebanon after Beirut. When Al Amin was five years old he moved with his… …   Wikipedia

  • Muhammad al-Amin al-Kanemi — Reign October November 1810 – 8 June 1837 Predecessor Dunama IX Lefiami, Sayfawa Successor Umar I ibn Muhammad al Amin Iss …   Wikipedia

  • Mohammad Al-Amin Mosque — Coordinates: 33°53′41.89″N 35°30′22.93″E / 33.8949694°N 35.5063694°E / 33.8949694; 35.5063694 …   Wikipedia

  • Muhammad VIII al-Amin — Muhammad VIII King of Tunisia Reign 15 May 1943 25 July 1957 Full name Muhammad al Amin …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”