Akli Yahiaten

Akli Yahyaten

Akli Yahyaten

Né en 1933 à Aït-Mendes près de Boghni (wilaya de Tizi-Ouzou) en Algérie, Akli Yahyaten est un chanteur d'expression kabyle.

Emigré en France dans les années 50, il travaille comme manœuvre spécialisé dans les usines Citroën et commence à fréquenter le milieu artistique du Quartier latin (Slimane Azem, Zerrouki Allaoua, Cheikh El Hasnaoui).

Suspecté, à la suite d'une dénonciation, de collecter des fonds au profit du Front de libération national algérien (FLN), il sera emprisonné à plusieurs reprises. Durant ces emprisonnements il composera plusieurs chansons à succès, notamment Yal Menfi, une reprise en arabe dialectal d'un vieux chant d'exil kabyle composé au lendemain de l'insurrection de 1871 et du verdict sans appel : la déportation en Nouvelle-Calédonie de la plupart des meneurs, dont Mokrani Boumezrag, Aziz Ben Cheikh El Haddad et son frère M’hamed.

Cette chanson Yal Menfi (l'exilé) rappelle les souffrances endurées par les immigrés algériens dans l’Hexagone.

Discographie

  • Ya lmoujarrab Zrigh zin di Micheli,Yal menfi (l'exilé), Jaha bezzaf, Thamourthiou idhourar (1965)
  • Yedja yemas, Inas imalayoun taous,Lvaz (1963)
  • Tamurt iw (1965)
  • Elfiraq (La séparation)(1966)
  • Am inigh awal (1968).
  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
  • Portail de la Kabylie Portail de la Kabylie
Ce document provient de « Akli Yahyaten ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Akli Yahiaten de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”