Akiniti

La formule « akiniti », littéralement « sans bouger » ou encore « sans (prendre la) poussière », désigne les vainqueurs des grands Jeux antiques qui remportèrent leur couronne sans avoir à combattre.

Vaincre sans combattre, pour les Grecs comme pour les samouraïs japonais de l'époque médiévale, était la plus grand marque de respect de la part des adversaires, l'honneur suprême pour un combattant.

Dioxippus fut le seul prancratiaste de l'Histoire à obtenir une victoire akiniti aux Jeux olympiques, en 336 avant J.-C. Auparavant, Dorieus de Rhodes avait obtenu pareil honneur aux Jeux pythiques, lors d'un de ses quatre couronnements. L'une des six victoires de Milon de Crotone en lutte orthopale aux Jeux olympiques fut également une victoire akiniti. Pour l'anecdote, lorsque Milon se leva pour aller chercher son trophée, il glissa et tomba. Un spectateur s'écria qu'on ne pouvait donner la récompense à un homme qui tombait tout seul. Alors Milon répondit : "Qu'il s'avance celui qui peut me faire tomber encore deux fois !". En effet, la défaite en lutte survenait seulement au bout de trois chutes. Personne ne releva le défi.

A l'époque contemporaine, un combattant a failli recevoir un tel honneur : Fedor Emelianenko (Russie) lors des championnats du monde de sambo combat (sport de combat amateur où les frappes, les projections et le combat au sol sont autorisés) de 2007. Deux des trois adversaires de Fedor Emelianenko déclarèrent forfait lorsqu'il apprirent que celui-ci était sur leur parcours. Il faut savoir que c'est aussi le meilleur combattant d'arts martiaux mixtes ("MMA" en anglais) professionnel du monde depuis 2003.

Annexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Akiniti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dioxippus — Dioxippus, en latin, Dioxippos en grec (Διόξιππος), était un athlète de la Grèce antique, renommé pour ses nombreuses victoires en pankration (pancrace) au cours des grands Jeux sacrés (Olympiques, Isthmiques, Pythiques et Néméens). Ses talents… …   Wikipédia en Français

  • Dioxxipus — Dioxippus Dioxippus, en latin, Dioxippos en grec (Διόξιππος), était un athlète de la Grèce antique, renommé pour ses nombreuses victoires en pankration (pancrace) au cours des grands Jeux sacrés (Olympiques, Isthmiques, Pythiques et Néméens). Ses …   Wikipédia en Français

  • Dorieus de Rhodes — Fils cadet de Diagoras de Rhodes, Dorieus fut trois fois vainqueur au pancrace lors des 87ème, 88ème et 89ème Jeux olympiques en 432, 428 et 424 avant J. C. Ce champion fut trois fois périodonique, c est à dire vainqueur de chacun des quatre… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”