Ajami

Ajam

`Ajam est un mot arabe pluriel de `Ajamîy[1] signifie à l'origine « non-arabe », ou désigne une personne qui ne parle pas arabe, un "barbare" au sens du mot grec barbaros (βαρβαρος). Selon Le langage politique de l'Islam[2],[3], le mot `Ajam était d'abord utilisé pour désigner ceux que les Arabes, dans la péninsule arabique, voyaient comme des étrangers ou des rivaux.

Très tôt, ce terme s'est vu appliquer à tous les peuples avec lesquels les Arabes avaient des contacts, parmi lesquels les Perses, Byzance, les Ethiopiens et les Nabatéens. Avec le temps, le terme s'est à nouveau spécialisé, pour désigner les Perses sous l'angle ethnique presque exclusivement. Mais l'usage de ce terme a varié selon les endroits, dans la mesure où les premières conquêtes musulmanes ont étendu l'usage de la langue arabe, avec ou sans connotation péjorative.

En persan `Ajam et `Ajamestân désignent les villes de Perse[4]

A l'époque des califes, l'Ajamîy était souvent synonyme d’étranger. Dans certains cas, il s'agissait d'un terme condescendant. Dans les parties orientales du Moyen-Orient, le mot était généralement appliqué aux Perses, tandis que dans Al-Andalus il désignait les locuteurs de langues romanes.

Sommaire

Autres usages du mot

  • En Irak, le mot est utilisé pour désigner les chiites, généralement d'origine iranienne.
  • Parmi les Kurdes, ajam est utilisé pour se référer aux iraniens.
  • En Andalousie, le mot est devenu aljamía[5] ce mot donne ensuite aljamiado qui qualifie entre autres une littérature utilisant l'écriture arabe pour les langues latines.
  • En Afrique de l'est et à Zanzibar, le terme sert à désigner les Persans ayant émigré dans la région depuis le Fars et les villes du golfe Persique.
  • La géographie arabe de la période seldjoukide distingue l'`Irâq `arabî[6], (Irak arabe), c'est à dire la Jazîra (Mésopotamie), de l'`Irâq `Ajamî[7], (Irak perse) c'est à dire le Jibâl.
  • L'écriture de certaines langues africaines comme l'haoussa et le peul utilise une variante de l'alphabet arabe[8] appelée alphabet `ajami.

Remarque

Une étymologie populaire persane veut relier le mot `ajam désignant les Persans au nom du roi légendaire Jamshid, qui aurait vécu il y a 8 000 ans. Cette étymologie n'est pas évoquée par C. E. Bosworth dans l'Encyclopédia Iranica[9].

Le nom de Jamshid (en persan : jamšīd, جمشيد) est parfois abrégé en Jam[10] (en persan : jam, جم). Ensuite l'article Wikipédia en persan consacré au mot `Ajam décrit les étapes suivantes pour passer de Jam à `ajam

  1. Ajout de l'article al- (ال) : Jam devient al-jam (l'article arabe qui n'a rien à faire en persan)
  2. Disparition du l ل de l'article : al-jam devient ajam (?)
  3. Passage de la lettre ʾalif (ا) à la lettre ʿayn (ع) : ajam devient `ajam.

Cette « explication » ne semble pas consistante.

Notes

  1. `Ajamiy en arabe : ʿajamiy, عجميّ, “barbare” ; étranger ; non-arabe ; (particulièrement) persan, au pl. ʿajam, عجم
  2. (en) Bernard Lewis, The Political Language of Islam, University Of Chicago Press, 1991, 184 p. (ISBN 978-0226476933) 
  3. A اعجام, iʻjām (v.n. 4 of عجم), Marking a consonant with diacritical points; speaking or writing Arabic incorrectly, Steingass, Francis Joseph, « A comprehensive Persian-English dictionary »
  4. عجم The Persian towns, Persia=ایران . Voir عجمستان (ajamestan) Hayyim, Sulayman, « New Persian-English dictionary » sur http://dsal.uchicago.edu/
  5. Aljamía d'après Real Academia Española, « aljamía » viendrait de l'arabo-hispanique al'aǧamíyya, العجمية, et de l'arabe classique aʿǧamiyyah, اعجميّة, étrangers.
  6. `Irâq `arabî, en arabe ʿirāq ʿarabī, العرق العربي, Irak arabe. En persan : ʿirāq rab, عراق رب
  7. `Irâq `Ajamî en arabe : al-ʿirāq al-ʿajamīy, العراق العجمي, L'Irak perse ; L'Irak non-arabe en persan : ʿirāq ʿajam, عراق عجم
  8. L'alphabet arabe est un abjad plutôt qu'un alphabet car il ne comporte pas de voyelle.
  9. (en) C. E. Bosworth, « `Ajam », in Encyclopædia Iranica en ligne
  10. Hayyim, Sulayman, « New Persian-English dictionary »

Voir aussi

Bibliographie

  • Janine et Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l'islam, PUF, coll. « Quadrige », 2004, 1056 p. (ISBN 978-2-130-54536-1), p. 50-51, article `Ajam 
  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
  • Portail du monde arabo-musulman Portail du monde arabo-musulman
Ce document provient de « Ajam ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ajami de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ajami — Der Begriff Ajami bezeichnet: Adschami Schrift, arabische Schrift Ajami (Film), israelischer Film Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Ajami (film) — Ajami Arabic language Theatrical poster Directed by Scandar Copti Yaron Shani Produced by Moshe Danon Thanassis Karathanos Talia Kleinhendler …   Wikipedia

  • Ajami (film) — Ajami Données clés Titre original (ar) عجمي Réalisation Scandar Copti Yaron Shani Acteurs principaux Fouad Habash Ibrahim Frege Sociétés de production Inosan Productions …   Wikipédia en Français

  • Ajami language — Introduction The Ajami Dialect is mostly spoken in different cities and towns in south of Iran, mostly at the Hormozgān. Cities that speak this dialect include Bastak, Avaz, Gerash, and Lar along with many others. The Ajami dialect is very close… …   Wikipedia

  • Ajami Nakhchivani — school of architecture. The influence, which he has rendered on his contemporaries and followers, is reflected in monuments of Azerbaijan s architecture. Architecture Yusif ibn Kuseyir tomb One of the ancient monuments created by Ajami is the… …   Wikipedia

  • Ajami (disambiguation) — The different uses of the word Ajami , or Ajam , are related. * Ajam, the word originating from Arabic meaning alien or Persian * Ajam (Bahrain) a community of Persians in Bahrain * Ajami language, a dialect of Persian that has been highly… …   Wikipedia

  • Ajami script — The term Ajami ( ar. عجمي), or Ajamiyya ( ar. عجمية), which comes from the Arabic root for foreign or stranger has been applied to Arabic based orthographies of African languages.Since the languages involved have phonetic systems different from… …   Wikipedia

  • Ajami-Schrift — Adschami Schrift (arabisch ‏عجمي‎, DMG ʿağamī, „fremd, nichtarabisch“) ist die Bezeichnung für nicht arabische Sprachen die mit arabischer Schrift geschrieben werden. Dieser Begriff bezieht sich vorwiegend auf afrikanische Sprachen wie Hausa und… …   Deutsch Wikipedia

  • Fouad Ajami — Fouad A. Ajami ( ar. فؤاد عجمی; born September 9, 1945), is a MacArthur Fellowship winning, Lebanese born American university professor and writer on Middle Eastern issues. In recent years, Ajami has been an outspoken supporter of the Iraq War,… …   Wikipedia

  • Fouad Ajami — est directeur du programme d études sur le Moyen Orient à la Johns Hopkins University né le 9 septembre 1945. C est un contributeur régulier du magazine Foreign Affairs. Livre Dream Palace of the Arabs : A Generation’s Odyssey Liens externes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”