Futaie jardinée

Futaie jardinée

Régime de futaie

Le régime de futaie est une méthode d'aménagement forestier dans laquelle tous les arbres sont issus de semis. Plusieurs modes de gestion en ont été développés.

Futaie régulière, équienne (même classe d'âge) et ici monospécifique. C'est un type d'aménagement réputé sensible aux maladies et peu résilient.

Sommaire

La futaie régulière

La futaie régulière est un système d'aménagement équienne, où la forêt est divisée en grands peuplements forestiers au sein desquels tous les arbres ont plus ou moins le même âge. Les arbres des peuplements équiennes peuvent être issus de plantation, ou de régénération naturelle.

La futaie irrégulière

La futaie irrégulière est un système d'aménagement inéquienne: dans ce cas, la forêt est divisée en peuplements forestiers où il y a plusieurs classes d'âge. On peut décrire un peuplement de futaie irrégulière comme une juxtaposition de micro-peuplements d'âges et/ou de compositions différents, pas nécessairement équilibrés. Chaque micro-peuplement peut avoir une composition monospécifique ou mélangée, et avoir une structure verticale à un, deux ou plusieurs étages.

Le régime de la futaie irrégulière vise à maintenir le caractère hétérogène des peuplements forestiers. On évite donc les interventions qui tendent à homogénéiser la structure des peuplements, comme les interventions de récolte et de régénération sur de grandes superficies.

La futaie jardinée

La futaie jadinée est un cas particulier de la futaie irrégulière, où l'on tente de régulariser la structure de la forêt de manière à assurer une production régulière et continue de biens et de services. On cherche alors à produire une forêt avec un mélange intime d'arbres d'âges différents, avec une ouverture suffisante du couvert pour assurer une régénération et une promotion constante des arbres.

On cherche aussi à contrôler le nombre d'individus par classe d'âge de manière à assurer une production continue d'arbres matures à long terme. Elle comporte, sur une étendue minimale, l'ensemble des états de développement. Régulièrement les arbres ayant atteint un diamètre objectif (fonction de leur état sanitaire et de leur qualité) sont récoltés. On y trouve donc des arbres de tous âges au sein d'un même peuplement. Ultimement le peuplement atteint un état d'équilibre, où le nombre d'arbres est stable, le nombre de tiges récoltées et mortes de manière naturelle étant égal au nombre de nouveaux semis établis.


Ce système de gestion permet d'obtenir des revenus réguliers par des récoltes périodiques et progressives, en optimisant le potentiel de chaque arbre, y compris pour le chêne[1].

L'atteinte et le maintien de l'état d'équilibre de la futaie jardinée requiert des interventions légères, régulières et fréquents. Il s'agit donc d'un mode de gestion intensive, qui nécessite un suivi constant et une certaine habileté technique.

Échelles de biodiversité

La diversité d'un peuplement biologique ou d'un milieu dépend de l'échelle à laquelle on la considère.
Comme celle de certains autres critères (cf. la rareté), sa mesure ou son évaluation doit être accompagnée d'une échelle précise.


Exemple : La gestion forestière détermine des habitats, jugés plus ou moins divers selon que les essences et les classes d'âges y sont plus ou moins mélangées.
Les protecteurs de la nature posent souvent des questions du type « la futaie régulière est-elle moins diverse que la futaie jardinée (ou irrégulière) ? » et y apportent même des réponses souvent schématiques. Or la réponse à cette question implique de préciser l'échelle considérée : la futaie régulière est un écosystème moins divers que la futaie jardinée à l'échelle d'une parcelle d'exploitation (puisque la plupart des arbres y sont du même âge), mais plus divers à l'échelle de la série, ou de la forêt tout entière, puisque les parcelles voisines y représentent des habitats très différents. C'est l'inverse en futaie jardinée : forte diversité intra-parcelle, mais aucune diversité entre parcelles d'un même ensemble. Cette diversité des peuplements arborescents (à l'origine celle des classes d'âges), induit celles du paysage, de la flore associée et de toute la faune. Un massif de futaie régulière offre ainsi des habitats plutôt monotones et peu divers aux collemboles, aux mollusques ou aux campagnols, qui se déplacent peu ; par contre, c'est un écosystème essentiel dans les territoires d'animaux mobiles et à grand domaine vital comme les ongulés ou divers oiseaux.

Rareté

La rareté d'une espèce peut être fondée sur ses effectifs ou bien sur son aire de répartition, ces deux critères n'étant pas obligatoirement liés. La rareté doit s'exprimer selon une échelle géographique précise ; rareté locale, régionale, nationale, mondiale ...

Voir aussi

Liens externes

* Dossier "Sylvicultures" de la revue Arborescences - [1] Office National des Forêts - Paris

Notes et références

  1. « Le renouvellement du chêne en futaie irrégulière », par Franck Jacobée (ingénieur forestier de l’ONF de Haute-Marne) (fr) PDF - 336,7 Ko


  • Portail du bois et de la forêt Portail du bois et de la forêt
Ce document provient de « R%C3%A9gime de futaie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Futaie jardinée de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Futaie — de hêtre (Hêtraie), Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Futaie régulière — Futaie Futaie de hêtre (Hêtraie), Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Régime de futaie — Le régime de futaie est une méthode d aménagement forestier dans laquelle tous les arbres sont issus de semis. Plusieurs modes de gestion en ont été développés. Futaie régulière, équienne (même classe d âge) et ici monospécifique. C est un type d …   Wikipédia en Français

  • Regime de futaie — Régime de futaie Le régime de futaie est une méthode d aménagement forestier dans laquelle tous les arbres sont issus de semis. Plusieurs modes de gestion en ont été développés. Futaie régulière, équienne (même classe d âge) et ici monospécifique …   Wikipédia en Français

  • jardiner — [ ʒardine ] v. intr. <conjug. : 1> • 1600; tr. 1527; de jardin 1 ♦ Cour. Cultiver, entretenir un jardin en amateur. 2 ♦ Sylv. Employer la méthode du jardinage, dans l exploitation d une forêt. Trans. Jardiner un bois. ● jardiner verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • Foresterie — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Gestion forestière — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Gestion sylvicole — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Syliviculture — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Sylvicole — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.