Aisselle
Armpit by David Shankbone.jpg
Womans armpit.JPG
Réseau lymphatique et ganglions lymphatiques

Chez l'humain, l'aisselle est le creux située sous l'épaule, à la jonction du bras avec le thorax.

Les aisselles constituent une zone de sudation particulière, très active, en raison d'une forte densité de glandes sudoripares particulières, dites glandes apocrines. Ce rassemblement de glandes constitue l'organe axillaire. cet organe est source de sécrétions plus complexes que la transpiration produite par les autres glandes sudoripares réparties sur la presque totalité du corps (notamment de phéromones, à partir de la puberté, époque à laquelle les poils apparaissent dans cette zone vers 12 ans chez les garçons et 11 ans chez les filles. Le liquide produit par les glandes apocrines débouche non pas à la surface de la peau, mais à la base du poil qui peut ainsi jouer le rôle de diffuseur.

Article détaillé : organe axillaire.

Sommaire

Vulnérabilité

Sous cette région des aisselles se situent les parties les plus faibles du thorax, les cartilages souples de jonction des côtes.
Pendant des siècles, le combat à l'arme blanche ou certains arts martiaux d'origine asiatique cherchait à toucher cette zone fragile, notamment l'aisselle gauche, qui permettait de toucher plus facilement le cœur tout proche protégé par les os très solides du thorax avant, d'autant plus que les armes pouvait facilement s'y loger.

Vêtements

La région des aisselles n'est pas aisée à vêtir pour conserver la liberté de mouvement du bras. Au Moyen Âge, lorsque le tissu était rare et cher, et d'une souplesse moins grande qu'aujourd'hui, les vêtements étaient découpés à cet endroit, qu'on pouvait habiller séparément avec une pièce de tissus séparée nommée « gousset », parfois intégrée au vêtement et détachable ou ajustable.

Autres noms et associations

La forme de cette pièce de vêtement, le gousset qui servait aussi à désigner indirectement la région correspondante du corps humain, a donné son nom de blasonnement à une pièce héraldique, ainsi qu'à des pièces de charpentes.

L'association de la charpenterie avec le corps humain (jonction entre tronc et bras à cet endroit critique se retrouve dans d'autres associations liées au mot gousset), était utilisée plus souvent que le mot morphologique « aisselle » utilisé plus couramment aujourd'hui.

Soins et usages personnel

Le rasage des aisselles est souvent pratiqué, surtout par les femmes, et aujourd'hui de plus en plus fréquemment par les hommes, à des fins esthétiques et prétendues hygiéniques (car il ne limite pas les odeurs corporelles naturelles gênantes[réf. nécessaire] résultant de la dégradation et l'oxydation de la sueur au contact de la peau et de la flore microbienne environnante qui peut s'en nourrir et la dégrader).
Le composé à l'odeur désagréable secrété au niveau de l'aisselle humaine est l'acide 3-méthyle-2-hexénoïque (MHA).

La peau est à cet endroit extrêmement fine et fragile, et cette région très sensible demande un soin particulier, le rasage à cet endroit pouvant facilement produire des saignements et irritations, accentuées par la sudation.

L'aisselle peut être utilisée lors de rapports sexuels, voir axilisme.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (fr)

Listes de liens externes

Bibliographie

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aisselle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aisselle — [ ɛsɛl ] n. f. • 1175; lat. pop. °axella, class. axilla 1 ♦ Dépression située entre l extrémité supérieure du bras et la paroi latérale du thorax (⇒ axillaire). « Lorsque Nana levait les bras, on apercevait les poils d or de ses aisselles »… …   Encyclopédie Universelle

  • aisselle — Aisselle, f. penacut. Est le dessous du bras alendroit de l enchasseure de l espaule, Axilla, qui est envers les Latins le diminutif de Ala, et peut aupres du François retenir la mesme qualité de diminutif, veu que aisselle vient et est fait… …   Thresor de la langue françoyse

  • aisselle — AISSELLE. s. f. Le dessous de la jointure du bras avec l espaule. Aisselle droite. aisselle gauche. il portoit un livre sous son aisselle. le poil des aisselles …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aisselle — AISSELLE. s. f. Le dessous du bras à l endroit où il se joint à l épaule. L aisselle droite. L aisselle gauche. Porter quelque chose sous ses aiselles …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AISSELLE — s. f. Le dessous du bras à l endroit où il se joint à l épaule. L aisselle droite. L aisselle gauche. Porter quelque chose sous ses aisselles.   Il se dit par analogie, en Botanique, de L angle plus ou moins aigu que forme avec la tige un rameau… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AISSELLE — n. f. Dessous du bras, endroit où il se joint à l’épaule. L’aisselle droite. L’aisselle gauche. Porter quelque chose sous ses aisselles. Il se dit par analogie, en termes de Botanique, de l’Angle plus ou moins aigu que forme avec la tige un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • aisselle — (è sè l ) s. f. 1°   Cavité qui se trouve au dessous de la jonction du bras avec l épaule. •   Au printemps, on les [les vers à soie] arrose de vin et d eau tiède : ils sont couvés sous les aisselles des femmes, FÉN. XIX, 470. 2°   Terme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aisselle — Zone sous le bras qui fait un angle fermé avec le corps ; ce n’est pas seulement sa sensibilité, sa fine pilosité ou sa moiteur odoriférante qui peuvent en faire une zone érogène, mais en effet l’ouverture de cet angle dans un mouvement… …   Dictionnaire de Sexologie

  • aisselle — nf. : DZO L BRÉ <sous le bras> cc. (Albanais). E. : Gousset …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • foutre en aisselle —    Décharger sous l’aisselle d’une femme au lieu de lui décharger dans le con: c’est aussi agréable pour l’homme et moins dangereux pour la femme.         Celui ci fout en cul, celui là en aisselle...    LOUIS PROTAT.         A cet instant de la… …   Dictionnaire Érotique moderne

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”