Airelle À Feuilles Étroites

Airelle à feuilles étroites

Comment lire une taxobox
Airelle à feuilles étroites
Vaccinium angustifolium.
Vaccinium angustifolium.
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Dilleniidae
Ordre Ericales
Famille Ericaceae
Genre Vaccinium
Nom binominal
Vaccinium angustifolium
Aiton, 1789
Classification phylogénétique
Ordre Ericales
Famille Ericaceae
Vaccinium angustifolium

Vaccinium angustifolium

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

L'airelle à feuilles étroites, le bleuet ou bleuet sauvage au Canada, ou le Vaccinium angustifolium (nom scientifique) est un arbuste de 30 cm, étalé et très ramifié croissant dans l'est de l'Amérique du Nord. C'est le fruit symbole de la ville de Dolbeau-Mistassini, dans la région du Lac-Saint-Jean au Québec, ville considérée comme la « capitale du bleuet ». Il est aussi le fruit symbole de l'état du Maine aux États-Unis. Il ne faut pas confondre l’airelle à feuilles étroites (bleuet) avec la myrtille. Le bleuet ne pousse qu’en Amérique du Nord, alors que la myrtille pousse aussi en Europe et en Asie[1].

Véritable tradition culinaire québécoise, l’usage des bleuets pour des fins alimentaires remonte aux Amérindiens, qui les utilisaient beaucoup. Au Lac-Saint-Jean, on y vend des bonbons aux bleuets, du thé aux bleuets, des biscuits aux bleuets, des chocolats aux bleuets[2] et des tartes aux bleuets, cette dernière étant très populaire et pouvant aussi être cuisinée à la maison.

Sommaire

Description

Les feuilles caduques de 2 à 4 cm de long sont angustifoliées, finement dentées, luisantes, vert foncé et deviennent rouges en automne.

Au printemps, apparaissent les fleurs campanulées de 5 à 10 mm, blanches ou rosées, parfois réunies en grappes pendantes de 3 à 5 cm de long.

Les baies sphériques (bleuet) de 0,5 à 2 cm de diamètre sont noir bleuté et sucrées.

Cette espèce est résistante au feu et se développe en masse après des incendies de forêt.

Culture

Il affectionne les sols froids, très acides, tourbeux, sablonneux et humides. Il adore le soleil. Le plant du bleuet sauvage entre en floraison au mois de juin, et ses fruits atteignent leur maturité début août.

Intérêt médical

Le bleuet arrive bon premier de l'indice ORAC des fruits et légumes aux effets antioxydants. De sérieuses études ont constaté des effets positifs sur la mémoire. Le bleuet préviendrait aussi la fatigue oculaire, améliorerait la vision et réduirait le cholestérol dans certains cas.

Cancer

Selon les docteurs Richard Béliveau et Denis Gingras, l’efficacité du bleuet pour lutter contre le cancer a été soulignée par des recherches scientifiques très récentes. Selon ces derniers, « les données scientifiques récentes suggèrent qu’une classe de molécules particulièrement abondantes dans les bleuets et myrtilles, les anthocyanidines, pourrait être responsable des effets antiangiogéniques de ces fruits et, de ce fait, contribuer à limiter la croissance des tumeurs. »

Diabète

Les travaux d'une équipe de chercheurs canadiens[3] semblent confirmer les propriétés antidiabétiques du bleuet. Dans le cadre de ces travaux menés en laboratoire, les bleuets sauvages ont été transformés en extraits à partir de quatre parties, soit les feuilles, le fruit, la tige et les racines.

Le fruit aurait la propriété de stimuler la production d'insuline en régénérant les cellules du pancréas. Un résultat intéressant puisque aucun médicament sur le marché ne produit cet effet.

Au Canada, l'extrait de bleuet est déjà utilisé, sous forme de supplément, comme traitement complémentaire du diabète de type 2.

Importance économique

Cette espèce a une grande importance économique dans l'est de l'Amérique du Nord et notamment dans la région du Lac Saint-Jean au Québec, où on récolte les bleuets à l'état sauvage.

Les exportations du bleuet vers le Japon ont explosé depuis que des études confirment ses effets antioxydants. Selon Jean-Eudes Senneville, responsable des Bleuets sauvages du Québec, « les Japonais mangeaient entre 4 et 5 millions de livres de bleuets par année en 1990. Ils en ont consommé 10 fois plus en 2006 et considèrent le fruit comme un alicament ».

Production

L'exploitation du bleuet

En 2006, la production de bleuets sauvages du Québec a atteint 70 millions de livres[4]. De cela, 55 millions ont été produites à partir de bleuetières spécialement aménagées, et 15 millions ont été récoltées en forêt. La grande majorité de ces bleuets, soit 67,5 millions de livres, a été mise en marché sous diverses formes transformées, et notamment sous forme de bleuets sauvages surgelés.

Notes et références

  1. Entrée « Bleuet » dans le Grand dictionnaire terminologique, OQLF
  2. Découvrir — Des forêts et des lacs. Consulté le 14 août 2008.
  3. (en) Martineau LC, Couture A, Haddad, P, et al.Anti-diabetic properties of the Canadian lowbush blueberry Vaccinium angustifolium,Ait, Phytomedecine, 2006 Nov.,13(9-10):612-623.
  4. Source : Syndicat des producteurs de bleuets du Québec

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Saguenay–Lac-Saint-Jean Portail du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Airelle %C3%A0 feuilles %C3%A9troites ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Airelle À Feuilles Étroites de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”