Friture

Friture

La friture s’applique à la fois « à la graisse à frire, à la substance frite et à la manière de frire », explique Joseph Favre dans son Dictionnaire universel de cuisine, Encyclopédie illustrée d'Hygiène alimentaire en 1883.

On peut donc correctement dire et écrire qu’il faut déterminer la température idéale de la friture (matière grasse) pour la friture (action de frire) de la friture (aliment).

En Belgique, la friture est aussi le lieu où l'on vend, et parfois consomme, des frites. Dans cette acception, on dit aussi « friterie ». Par métonymie, le terme désigne aussi des petits poissons destinés à être frits[1].

Ce mode de cuisson utilise de la matière grasse alimentaire comme vecteur de la chaleur qui altère l'aliment.

La friture permet de conférer un caractère croustillant à l'enveloppe extérieure du mets concerné sans que l'intérieur de celui-ci ne durcisse excessivement, mais elle en augmente le pouvoir calorique.

Sommaire

Dans les télécommunications

Dans le vocabulaire téléphonique, la friture désigne un grésillement persistant sur la ligne. Ainsi, en Belgique notamment, il n'est pas rare d'entendre son interlocuteur dire "Il y a de la friture dans le cornet une fois !"

Ustensiles pour friture

La friture de l’aliment peut se faire à la poêle, en sauteuse ou en pleine friture, c'est-à-dire dans une friteuse.

Matière grasse

Beurre, huile, saindoux, graisse de canard ou d’oie, fond des lèchefrites, gras figé du bouillon précieusement recueilli, blanc de bœuf, toute matière grasse convient pour frire et fait friller[2] l’aliment, mais chacune lui apporte une saveur particulière.

Méthode de conservation

En Belgique, on a conservé le rôti de viande crue dans le « pot à friture »[3], un exemple assez peu classique de la traditionnelle conservation de la viande dans la graisse.

Exemples de fritures

Les fritures peuvent aussi être des desserts : bugnes, zalabias, etc.

Particularité lexicale du verbe frire

La friture étant notamment l’action de frire, il est utile de rappeler que ce verbe ne se conjugue pas à tous les temps ou toutes les formes. Principalement usité à l'infinitif (frire) et au participe passé (frit, frite), il s'emploie également au présent de l'indicatif (uniquement au singulier : je fris, tu fris, il frit), à toutes les personnes du futur et du conditionnel présent (je frirai, nous frirons, tu frirais, vous fririez) et à l'impératif singulier (fris)[4]. Il peut être utilisé aux temps composés (j'ai frit, nous avions frit, etc.)[5].

Les formes manquantes sont remplacées par l’expression « faire frire » (ils font frire, tu faisais frire, que vous fassiez frire, faisons frire)[4],[6].

Notes et références

  1. Définition de friture sur le site CNTRL
  2. CNRTL, définition en ligne
  3. Les économies de Popote, Dépôt général des produits Liebig, Anvers, s.d. (circa 1950), 64 p., p. 59.
  4. a et b Adolphe V. Thomas et Michel de Toro, Dictionnaire des difficultés de la langue française, p. 182, Larousse, 1971 (réimpression 2007), (ISBN 978-2-0358-3711-0)
  5. Jean Girodet, Pièges et difficultés de la langue française, Bordas, Paris, 1981, 896 p.
  6. Maurice Grevisse, Le bon usage. Grammaire française avec des remarques sur la langue française d’aujourd’hui, 9e éd. revue, Duculot, Gembloux, 1969, 1228 p., p. 653.
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Friture de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • friture — [ frityr ] n. f. • déb. XIIe; lat. pop. °frictura, de frigere « frire » 1 ♦ Action, manière de frire un aliment. Friture au beurre, à l huile, à la graisse. « Tout le mérite d une bonne friture provient de la surprise » (Brillat Savarin). ♢ Par… …   Encyclopédie Universelle

  • friture — Friture. s. f. L action & la maniere de Frire, L huile est bonne pour la friture. voila une belle friture. Il se dit aussi Du beurre & de l huile qui servent à frire, & qu on garde ensuite pour le mesme usage. Acheter de la friture. de la friture …   Dictionnaire de l'Académie française

  • friture — /frē türˈ/ (French) noun 1. A dish of fried food 2. A fritter * * * friture obs. form of fritter n.1 …   Useful english dictionary

  • Friture — (fr., spr. Fritür), in einer Pfanne gebräunte Butter, od. Speisebereitung damit; wie Würstchen, Fische u.a. seine Farcen etc …   Pierer's Universal-Lexikon

  • friture — Friture, Frictura …   Thresor de la langue françoyse

  • friture — (fri tu r ) s. f. 1°   Action, manière de frire. L huile est bonne pour la friture. Friture au beurre. 2°   La graisse ou le beurre fondu qui sert à frire. •   Réformez les règles de votre cuisine ; n ayez ni roux ni friture, J. J. ROUSS. Ém. I.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FRITURE — s. f. L action ou la manière de frire. L huile est bonne pour la friture. Friture au beurre. Friture à l huile.   Il se dit aussi Du beurre ou de l huile qui sert à frire, et qu on garde ensuite pour le même usage. Acheter de la friture. De la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FRITURE — n. f. Action ou Manière de frire. Friture au beurre. Friture à l’huile. Il se dit aussi du Beurre, de l’huile ou de la graisse qui sert à frire, et qu’on garde ensuite pour le même usage. Acheter de la friture. De la friture trop vieille. Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • friture — fri|tu|re sb., n, i sms. friture , fx friturefedt …   Dansk ordbog

  • friture — nf. (de petits poissons) : FRITURA (Albanais). E. : Fricassée. N. : Dans les années 1950, la vogue de St André Val de Fier était renommée pour sa friture de poissons …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.