Aircrack-ng

Aircrack

Aircrack-ng
Importez le logo de ce logiciel
Airodump-ng 0-5.jpg
Développeurs Christophe Devine puis Thomas d'Otreppe
Dernière version 0.9.3 (le 24 février 2008) [+/-]
Version avancée 1.0 rc4 (le 27 juillet 2009) [+/-]
Environnements Multiplate-forme
Langue Anglais
Type Monitoring, pénétration réseau Wi-Fi
Licence GNU GPL
Site Web Aircrack-ng

Aircrack-ng est un groupe d'outils de surveillance pour réseau sans fil dont l'utilisation principale est le « cassage » de clés WEP et WPA-PSK des réseaux WIFI.

C'est un fork de Aircrack, lequel fut développé sous licence GPL par Christophe Devine (consultant en sécurité informatique) puis repris par Thomas d'Otreppe sous le nom de Aircrack-ng. Il est disponible sous Windows, Linux et FreeBSD.

En tant qu'outil de surveillance réseau, Aircrack a été conçu pour tester la sécurité de son propre réseau. Cependant, ces logiciels peuvent permettre à un cracker d'entrer sans autorisation sur un réseau informatique, ce que de nombreux pays répriment comme un délit.

Sommaire

Fonctionnalités

La version 0.9, comprend entre autres les outils suivants:

  • aircrack-ng : casseur de clés WEP statiques et WPA-PSK (Nouveau type de casseur: PTW)
  • airdecap-ng : décrypteur de fichiers WEP/WPA capturés
  • aireplay-ng : programme d'injection de paquets 802.11 (disponible sous Linux et FreeBSD seulement)
  • airodump-ng : programme de capture de paquets 802.11
  • airtun-ng : programme pour la création d'une interface virtuelle

Fonctionnement

Le principe d'utilisation d'Aircrack pour cracker les clefs WEP est la capture d'IVs avec airodump tout en augmentant le trafic grâce à aireplay. Le nom IV désigne les vecteurs d'initialisation contenus dans les paquets encodés en WEP. Certains IVs laissent filtrer des renseignements sur certains bits de la clef WEP. Une fois récoltés un nombre suffisant d'IVs, on peut alors commencer une attaque statistique avec aircrack.

Il faut environ entre 40 000 et un million d'IVs pour briser une clef WEP de 128 Bits. Le crack de WPA-PSK lui est basé sur une attaque par dictionnaire après moissonnage de paquets ce qui la rendrait impossible en un temps raisonnable si la clef respectait les recommandations fondamentales sur les mots de passe.

D'autres programmes comme kismet peuvent être utilisés à la place d'airodump pour capturer des paquets, mais sont déconseillés en cas d'injection via le même adaptateur.

Aircrack est disponible sous Windows, Linux et FreeBSD (aireplay ne fonctionne que sous Linux et FreeBSD 7).

Pour Windows, les fichiers supplémentaires sont nécessaires:

Aircrack-PTW

Aircrack-PTW est une version modifiée de aircrack permettant de « casser » beaucoup plus rapidement une clé WEP. Cet outil ne fonctionne que pour des clefs WEP de 40 ou 104 bits.

Celui-ci s'utilise accompagné des applications airodump-ng (pour écouter le trafic) et aireplay-ng (pour générer du trafic) faisant parties de la suite aircrack-ng.

aircrack-ptw est intégré à la suite aircrack-ng depuis la version 0.9.1. Pour cela il suffit de lancer aircrack-ng avec l'option -z (PTW attack).

Compatibilité

Une des principales limites du logiciel est sa compatibilité restreinte avec les différentes cartes Wi-Fi. Tous les types de cartes (USB, PCI et PCMCIA) sont reconnus, mais en fonction du modèle de puce employé (chipset), les performances varient. Il n'existe pas de pilote pleinement compatible avec Aircrack. Certains ne proposent pas l'injection, le mode monitor … Une liste des puces prises en charge ou non est disponible, avec une liste des meilleures cartes compatibles.

Liens externes

  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
  • Portail de la cryptologie Portail de la cryptologie
  • Portail de la sécurité informatique Portail de la sécurité informatique
Ce document provient de « Aircrack ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aircrack-ng de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aircrack-ng — Aircrack Entwickler: Christophe Devine dann Thomas d’Otreppe Aktuelle Version: 1.0 RC2 (22. Januar 2009) Betriebssystem: GNU/Linux, Unix, Windows, FreeBSD …   Deutsch Wikipedia

  • Aircrack-ng — Airodump ng 0.5 Тип Анализатор трафика (сниффер), прове …   Википедия

  • Aircrack-ng — descifrando una clave WEP bajo Debian GNU/Linux. Desarrollador Thomas d’Otreppe …   Wikipedia Español

  • Aircrack-ng — Infobox Software name = aircrack ng caption = Airodump ng 0.5 developer = Thomas d Otreppe latest release version = 0.9.3 latest release date = release date|2008|02|24 latest preview version = 1.0 rc1 latest preview date = release date|2008|06|09 …   Wikipedia

  • Aircrack — ng …   Wikipédia en Français

  • Aircrack — Basisdaten Entwickler Christophe Devine dann Thomas d’Otreppe Aktuelle Version 1.1 (24. April 2010) …   Deutsch Wikipedia

  • Aircrack-PTW — Aircrack Aircrack ng …   Wikipédia en Français

  • NG — may be a name: Ng, a Chinese surname (吳,伍,黄) Ng Tung River in Hong Kong It may be an acronym: Nanogram (ng) nasogastric tube, a tube used to perform a medical procedure known as nasogastric intubation National Geographic Society National Guard… …   Wikipedia

  • WEP — Wired Equivalent Privacy (WEP)  алгоритм для обеспечения безопасности сетей Wi Fi. Используется для обеспечения конфиденциальности и защиты передаваемых данных авторизированных пользователей беспроводной сети от прослушивания. Существует две …   Википедия

  • Wireless security — An example wireless router, that can implement wireless security features Wireless security is the prevention of unauthorized access or damage to computers using wireless networks. Many laptop computers have wireless cards pre installed. The… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”