Aipac

American Israel Public Affairs Committee

Emblème d'Israël Sionisme Drapeau d'Israël
Définitions

Sionisme
Peuple d'Israël · Terre d'Israël
État juif

Histoire du sionisme

Chronologie
Congrès de Bâle
Plan Balfour · Légion juive
Accord Fayçal-Weizmann
Palestine mandataire · Les livres blancs
Plan de partage · Indépendance d'Israël · Guerre d'indépendance

Immigration juive

Aliyah avant le sionisme · Le Yichouv
Première Aliyah · Seconde Aliyah · Durant la première guerre mondiale · Troisième Aliyah · Quatrième Aliyah · Cinquième Aliyah · Durant la seconde guerre mondiale · Aliyah Bet
Loi du retour
Opération Tapis Volant · Opération Ezra et Néhémie · Réfugiés juifs des pays arabes · Aliyah polonaise de 1968 · Aliyah d'Union soviétique dans les années 1970 · Opération Josué · Opération Moïse · Opération Salomon · Aliyah d'Union soviétique dans les années 1990 · Aliyah d'Amérique latine dans les années 2000 · Aliyah de France en 2006

Partis, organisations et idéologies

Territorialisme · Hapoel Hatzaïr · Hachomer Hatzaïr · Poale sion et Achdut Ha'avoda · Mapai · Anarcho-sionisme · Mapam · Sionisme religieux · Colonies · Kach et Kahane Chai · Agoudat Israel · Sionisme chrétien · Sionisme révisionniste · Irgoun · Lehi · Betar · Hérout · Sionisme général · Likoud · Lobby sioniste . Postsionisme · Néosionisme · Antisionisme · Partis politiques israéliens

Institutions sionistes

Organisation sioniste mondiale · Agence juive · Asefat ha-nivharim · Aipac . Histadrout · Haganah · Kibboutz · Moshav

Personnalités sionistes

Theodor Herzl · Haïm Weizmann · David Ben Gourion · Vladimir Jabotinsky · Joseph Trumpeldor · Golda Meïr · Menahem Begin · Yitzhak Rabin · Shimon Peres · Ariel Sharon

Voir aussi

Catégorie:sionisme · Portail:Israël
Portail:Conflit israélo-arabe · Portail:Palestine

organisation AIPAC

Né en 1951 aux États-Unis, l’AIPAC ou « American Israel Public Affairs Committee » est un groupe de pression visant à soutenir Israël en particulier dans son conflit avec les États arabes de la région ainsi que l'idéologie sioniste. L'AIPAC soutient fortement la droite israélienne et plus spécialement le Likoud (notamment sur toutes les questions touchant aux colonies dans les territoires occupés).

N'employant jusque dans les années 1970 qu'une petite poignée de collaborateurs, l'AIPAC compte aujourd'hui (selon ses propres indications) 100 000 membres et 165 employés et dispose d'un budget annuel de 45 millions de dollars. Elle dispose également de nombreux bureaux dans la plupart des États américains mais également d'un siège social à Washington proche du Congrès.

L'AIPAC s'appuie sur un réseau de plus de 70 organisations qui lui sont affiliées, dont les représentants siègent à son conseil directeur.

L'AIPAC est recensé comme « groupe de pression » ou « lobby ». En France, ce terme n'est pas perçu de la même manière qu'outre-Atlantique, où les lobbies sont institutionnalisés, officiels et assumés, et sont un moyen très utilisé par les Américains pour faire entendre leurs opinions.

L'AIPAC est une organisation possédant une grande influence sur les décisions gouvernementales, et possède un champ d'action extrêmement large.

Sommaire

Histoire

L'association a été fondée en 1951 par Isaïe L. Kenen. A ses débuts, son nom était Comité sioniste américain pour les affaires publiques. Selon le professeur de sciences politiques à l'université de Californie à Los Angeles Steven Spiegel « la tension entre l'administration Eisenhower et les sympathisants d'Israël était si fortes, qu'il y avait des rumeurs (qui s'avèrent non fondées) au sujet de l'imminence d'une enquête des autorités américaines sur la Conseil sioniste d'Amérique. Ainsi a été constitué un lobby indépendant, qui des années plus tard a été renommé AIPAC ».

Dans son livre décrivant l'histoire de l'AIPAC, Kenen a écrit que le Comité exécutif a décidé de changer le nom de Comité sioniste américain pour les Affaires publiques pour Comité américain des affaires publiques d'Israël « pour agrandir sa base et son soutien». Le site Internet de l'AIPAC indique qu'il « est devenu un mouvement nationale de 100.000 membres».

En 2006, la publication par deux professeurs d'université américains Stephen Walt (Harvard) et John Mearsheimer (université de Chicago) d'un livre sur le lobby pro-israélien aux États-Unis fait scandale[1]. Ils y jugent disproportionnée l'influence de l'AIPAC sur la politique étrangère des États-Unis[1] et reprochent le soutien inconditionnel de l'AIPAC au Likoud, le parti conservateur israélien[1] ainsi que son manque de soutien aux efforts de paix avec les Palestiniens. Le livre a aussi montré les divisions qui existent au sein de la communauté juive américaine[1]. En 2008, un lobby juif progressiste, J Street, est né pour défendre les objectifs des américains pro-israéliens pacifistes auprès du Congrès américain.[2]

Projets

  • S'assurer du Veto des États-Unis contre toute résolution de l'ONU condamnant les actions Israéliennes.
  • Isoler et detruire le Hezbollah et le Hamas[3]
  • Empêcher l'Iran d'avoir l'arme nucléaire[3]
  • Défendre Israël[3]
  • Protéger Israel contre les menaces possibles[3]
  • Préparer la future génération des leaders pro-Israéliens[3]
  • Éduquer le Congrés américain sur les relations américo-israéliennes[3]
  • Surveiller le vote des sénateurs américains concernant les affaires liées de près ou de loin à Israël
  • Coordonner et orienter les donations des sponsors juifs américains pour les candidats aux élections[4]

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  • Portail d’Israël Portail d’Israël
Ce document provient de « American Israel Public Affairs Committee ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aipac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AIPAC — Saltar a navegación, búsqueda American Israel Public Affairs Committee Obtenido de AIPAC …   Wikipedia Español

  • AIPAC — American Israel Public Affairs Committee Short Dictionary of (mostly American) Legal Terms and Abbreviations …   Law dictionary

  • AIPAC — (American Israeli Political Activity Committee) American organization which works to strengthen and improve political relations between the United States and Israel …   English contemporary dictionary

  • AIPAC — American Israel Public Affairs Committee  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • AIPAC — Логотип AIPAC AIPAC (аббревиатура от англ. American Israel Public Affairs Committee)  американо израильский комитет по общественным связям. Содержание 1 История …   Википедия

  • AIPAC — Das 1953 durch Isaiah L. Kenen gegründete American Zionist Committee for Public Affairs wurde später in American Israel Public Affairs Committee (AIPAC, dt.: „Amerikanisch israelischer Ausschuss für öffentliche Angelegenheiten“) umbenannt. Mit… …   Deutsch Wikipedia

  • AIPAC — American Israel Public Affairs Committee (Governmental » US Government) …   Abbreviations dictionary

  • AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIRS COMMITTEE (AIPAC) — AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIRS COMMITTEE (AIPAC), U.S. organization often viewed as a synonym for – if not the embodiment of – the Jewish lobby. Founded in 1951 to ensure the special relationship between the United States and Israel, AIPAC saw… …   Encyclopedia of Judaism

  • David Steiner (AIPAC) — David Steiner was President of the American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), and later was a New Jersey real estate developer. Controversy and resignation from AIPAC He resigned his AIPAC Presidency in November 1992 after Haim Katz, a New …   Wikipedia

  • List of AIPAC officers — Officers of the American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) include the following people. Current officers Current AIPAC senior management (and their US party affiliation, if known), are listed here:* Executive Director: Howard Kohr *… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”