Aintab

Gaziantep

37° 03′ 58″ N 37° 22′ 59″ E / 37.066239, 37.383192

Gaziantep
Gaziantep street large.jpg
Administration
Pays Turquie Turquie
District Gaziantep
Province Gaziantep ( 27 )
Région Région de l'Anatolie du sud-est
(Güneydoğu Anadolu Bölgesi)
Maire Asım Güzelbey, AKP
(2004)
Préfet (vali) Lütfullah Bilgin
(2003)
Géographie
Latitude 37° 03′ 58″ Nord
       37° 22′ 59″ Est
/ 37.066239, 37.383192
Longitude
Altitude 842 m
Démographie
Population 853 513 hab.
Localisation
Turkey location map.svg
City locator 12.svg
Gaziantep
Internet
Site de la ville http://www.gaziantep.bel.tr
Site de la province http://www.gaziantep.gov.tr
Sources
World Gazetteer
Index Mundi/Turquie

Gaziantep, ou Antep anciennement, Doliche (en grec), Telouch (en arabe), est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom, située au sud-est de l’Anatolie ou nord-ouest de la Mésopotamie.

Nommée Aintab[1] par les Arabes, Antep par les Turcs, elle faisait partie de la vilayet d’Alep sous l’Empire ottoman. Pour saluer la résistance de ses habitants turcs contre les alliés et les Arméniens en 1920, elle fut renommée Gaziantep[2] (Antep la victorieuse).

Pôle industriel dans une région relativement peu développée, elle compte une population estimée à 1 237 874 habitants.

La cuisine de Gaziantep est renommée. On y trouve des spécialités telles que :

  • la pistache d’Antep ;
  • les baklavas (pâtisserie faite de feuilles de pâte superposées, fourrée de fruits secs hachés et recouverte de miel) ;
  • le lahmacun, sorte de pizza à la viande hachée épicée ;
  • le kebap (viande grillée).

Sommaire

Economie

Gaziantep est l'un des principaux producteurs de tapis usinées dans le monde. Elle a exporté pour environ 700 $ millions de dollars de tapis faits à la machine en 2006. Il existe plus de 100 installations organisées en zone industrielle pour l'industrie de la literie.

A visiter

  • Parc national forestier de Düllükbaba
  • Tumulus de Zincirli, de Geendikli, de Tilmen, de Kırışkal et de Sakçagözü (Sakçagöze),
  • Vestiges de villes de la première période de Doliché, de Kuzeyne, de Korus, de Belkıs et de Karkamış (Kargamış),
Le site de Doliché[3] est occupé par le village de Dülük à 9 km au nord du centre ville de Gaziantep. Cette ville était connue pour le culte de Jupiter Dolichenus[4] une divinité syncrétique dont le culte s'est répandu jusqu'en Gaule : une statue de cette divinité a été découverte dans le port de Marseille au cours d'une opération de dragage du vieux port en 1653[5]. Cette statue se trouve actuellement dans un musée de Stuttgart.
  • Statues antiques de Yesemek, citadelles de Gaziantep, de Tilbaşar, de Rumkale, de Karacaören et de Ravanda
  • Mosquées d’Ömeriye, de Boyacı (Kadı Kemaleddin) Eyüpoğlu, d’Esenbek (İhsan Bey), d’Ali Nacar (Annacar), d’Ali Dola (Ala'üd Devle), de Tahtalı, de Ağa, de Handaliye, d’Alaybey, de Şeyh Fethullah, de Şirvani (Şerefeli İki), d’Akcurun, de Canbolat Bey, de Şeyh, de Şeyhler, de Hindioğlu et de Çalık
  • « medrese » (ancienne école religieuse) de Ramazaniye (Ahmed Çelebi), caravansérails de Şeker Pacha, de Hışva, d’Emirali, de Millet, de Kürkçü et de la municipalité, marchés couverts de Zincirli et de Kemikli
  • Bains publics d’Eski, Pacha, de Şıh, de Pazar, de Naip, de Tabak, de Hoca, de Hasan Bey et de Tuğlu
  • Maison de Şeyh Abdullah Efendi
  • Ponts d’Ebbağhane, d’Aynülleben, de Yazıcık, Babilke et Murad IV, musée de Gaziantep qui abrite les magnifiques mosaïques sauvées du site de Zeugma.

Liens externes

Notes

  1. Aintab en arabe : ʿayntāb, عينتاب
  2. Gazi en turc triomphateur, combattant de la foi emprunté à l'arabe ḡāzin غازٍ, envahisseur, conquérant.
  3. Doliché en grec : Δολίχη.
  4. Voir : V. Tam Tinh Tran, Le culte des divinités orientales en Campanie en dehors de Pompéi, de Stabies et d'Herculanum, Brill, 1972, 261 p. (ISBN 978-900403433-4) [présentation en ligne] .
  5. Robert Turcan, Les religions de l'Asie dans la vallée du Rhône, Brill Archive, 1972, 144 p. (ISBN 978-900403441-9) [présentation en ligne], « Jupiter Dolichénien », p. 113 .


  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Gaziantep ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aintab de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aintab — (Andab), 1) Sandschak im Paschalik Marach in Syrien; 2) (sonst Antiochia ad Taurum), Hauptstadt darin, befestigtes Schloß, 5 Moscheen, große Bazars, Fabriken in Seide, Leder u. Baumwolle; 20,000 Ew., darunter Muhammedaner, Armenier, Griechen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Aïntab — Aïntab, Stadt im Wilajet Aleppo, 105 km nördlich von Aleppo, mit Baumwoll und Lederindustrie, ansehnlichem Zwischenhandel, alter Burg und etwa 43,150 Einw. (meist Turkmenen, 6000 Armenier und 1200 Protestanten). A. ist Hauptstation der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Aïntâb — (Entâb), Stadt im türk. syr. Wilajet Haleb, 43.150 E., Bergfestung …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Aintab — Aintab, Stadt in Syrien, (Antiochia ad Taurum) Handelsplatz, 4000 E., strategischwichtiger Punkt, daher 1839 in dem letzten Feldzuge Ibrahim Paschas gegen den Sultan oft in den Zeitungen genannt …   Herders Conversations-Lexikon

  • Aintab — [īn täb′] former name for GAZIANTEP …   English World dictionary

  • Aintab — Gaziantep …   Deutsch Wikipedia

  • Aintab — geographical name see Gaziantep …   New Collegiate Dictionary

  • Aintab — /uyn tahb /, n. former name of Gaziantep. * * * …   Universalium

  • Aintab — Ain•tab [[t]aɪnˈtɑb[/t]] n. geg former name of Gaziantep …   From formal English to slang

  • Aintab — /aɪnˈtab/ (say uyn tahb) noun former name of Gaziantep …   Australian English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”