Aimée Tessandier
Aimée Tessandier

Aimeé Jeanne Tessandier, née à Libourne, le 26 septembre 1851, morte en 1923.

C'est à Reims que Jacques Offenbach, venu spécialement de Paris, proposa un engagement à Aimée Tessandier.

En 1885, elle reprit L'Arlésienne qui n'eut pas moins de 500 représentations.

Sommaire

Théâtre

Elle débuta au Théâtre-Français de Bordeaux dans les Brebis de Panurge ; passe ensuite à Bruxelles, à Reims, etc. Débute à la Gaîté, dans Le Gascon (1875) et crée Agnès Sorel, dans Jeanne d’Arc (1873). Part pour le Caire, en 1875, y reste deux ans, revient en France, joue un peu en province puis est engagée au Gymnase ; débute dans La Dame aux Camélias (1878), et crée L’Age ingrat, Le Fils de Coralie. Passe à l’Odéon, débute dans Charlotte Corday (1880) ; crée le Voyage de noces, Othello, Amrha, Severo, Macbeth ; reprend L’Arlésienne, Antony, etc. Engagée au Vaudeville, y reprend L’Âge ingrat et crée Georgette (1885) ; joue ensuite Patrie ! à la porte Saint-Martin, Les 5 Doigts de Birouk, aux Nations Page d'aide sur l'homonymie. ; Marie-Jeanne, à l’Ambigu ; L’Affaire Clemenceau, au Vaudeville ; la Marchande de sourires, Athalie, Fanny Lear, Les Erynnies, Révoltée, à l’Odéon. Débute à la Comédie-Française, dans La Bûcheronne (création, 13 novembre 1889). Retourne au Gymnase ; crée Dernier amour (1890). Crée Lysistrata, au Grand Théâtre (1892), y reprend Sapho. Revient à l’Odéon ; y crée Vercingétorix (1893), reprend M. Alphonse (1894). Crée Pour la Couronne (1895). Crée, au Châtelet, Les Fugitifs (1895), Catherine de Russie (1896). Rentre à l’Odéon ; crée Les Perses (l896). Crée, à l’Ambigu, La Maîtresse d’école, La Joueuse d’orgue (1897), La Pocharde, La Corde au cou (1898). Retourne à l’Odéon ; crée Les Antibel, Les 1908 Truands, Ma bru (1899), etc.

Filmographie

A la fin de sa carrière, elle tourna dans quelques films.

Domiciles successifs

  • 1902 : Paris – 8, rue Hippolyte-Lebas.

Biographie

Aimée Tessandier a laissé des Souvenirs, recueillis et rédigés par Henri Fescourt, publiés à Paris chez Flammarion en 1912.

Source

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La vie rémoise.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aimée Tessandier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aimee Tessandier — Aimée Tessandier Aimée Tessandier Aimeé Jeanne Tessandier, née à Libourne, le 26 septembre 1851, morte en 1923. Elle débuta au Théâtre Français de Bordeaux dans les Brebis de Panurge ; passe ensuite à Bruxelles, à Reims, etc. Débute à la… …   Wikipédia en Français

  • Cimetière des Batignolles — Pour les articles homonymes, voir Batignolles. Le cimetière des Batignolles est un cimetière parisien, situé dans le quartier des Épinettes, au nord est du XVIIe arrondissement et qui a été ouvert le 22 août 1833. Il couvre environ onze …   Wikipédia en Français

  • Cité des Sacres — Reims 49°15′46″N 4°02′05″E / 49.26278, 4.03472 …   Wikipédia en Français

  • Duricortora — Reims 49°15′46″N 4°02′05″E / 49.26278, 4.03472 …   Wikipédia en Français

  • Durocortorum — Reims 49°15′46″N 4°02′05″E / 49.26278, 4.03472 …   Wikipédia en Français

  • Le sourire de l'Europe — Reims 49°15′46″N 4°02′05″E / 49.26278, 4.03472 …   Wikipédia en Français

  • Libourne — Cet article possède un paronyme, voir : Livourne …   Wikipédia en Français

  • Libourne — Liborna Escudo …   Wikipedia Español

  • L'Essor (film, 1920) — L Essor est un film muet français en dix épisodes tourné en été 1920 par Charles Burguet, sorti en 1921. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 A …   Wikipédia en Français

  • Fescourt, Henri — (Marcellin Henri Fescourt / November 23, 1880, Béziers, Hérault, France August 9, 1966, Neuilly sur Seine, Hauts de Seine, France)    A former lawyer, he opted for journalism (L Intransigeant) and musical criticism before directing his first… …   Encyclopedia of French film directors

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”