Francois Rene Cailloux

François René Cailloux

François René Cailloux, dit Pouget, fils du chirurgien du roi de Pologne; il est né à Craon (Meurthe) le 28 juillet 1767.

Nommé capitaine au 4° bataillon de volontaires de la Meurthe le 21 août 1791, puis adjudant-général chef de bataillon sur le champ de bataille en 1791, il servit de 1791 à l'an III aux armées de Flandre, de la Moselle et de Rhin-et-Moselle, prit part au combat de Grisonelle, à l'avant-garde de l'armée de La Fayette, au blocus de Landau, au siège de Thionville, aux prises de Worms, Trêves, Franckendal et Coblenlz, au blocus de Luxembourg, et se signala par son courage au combat de Tribstadt où il s'empara de plusieurs pièces de canon.

Réformé en l'an III, il reparut en l'an VII comme chef de bataillon, devint major de création en l'an XII, membre de la Légion d'honneur la même année, colonel en l'an XIII, et fit les campagnes de 1805, 1806 et 1807 à la Grande Armée. À la bataille d'Austerlitz sa conduite fut une des plus brillantes. En récompense des services qu'il rendit dans cette journée, en s'opposant, avec son régiment, à ce que les Russes tournassent, au village de Telnitz, l'extrême droite de l'armée française, l'Empereur lui conféra la croix de commandeur de la Légion d'honneur.

A la prise de Lubeck, en 1806, il concourut au succès de cette journée, fit preuve du plus grand courage au combat de Hoffen en 1807 où son régiment fit des prodiges de valeur sous les yeux de l'Empereur, combattit avec la même distinction à Exlau qu'il prit le 7 février à huit heures du soir, et le 8e jour de la bataille, à Friedland, il fut créé baron de l'Empire le 19 mai 1808. Le baron Pouget ajouta à sa réputation militaire, par un fait d'armes éclatant à la prise du château d'Ebersberg. À Essling, il eut la moitié du pied gauche coupé par un boulet et fut forcé de quitter son régiment. L'Empereur accorda à cet officier le grade de général de brigade, puis une dotation de 4 000 francs en Hanovre, comme amputé, et lui donna le commandement des départements de la Marne et des Vosges.

Le baron Pouget fit partie de l'expédition de Russie en 1812 comme commandant une brigade du corps d'observation de l'Elbe. Après avoir soutenu plusieurs combats glorieux et reçu une blessure fort grave au genou, il fut fait prisonnier pendant la retraite. Rentré en France à la paix de 1814, il resta en non-activité pendant la première Restauration.

L'Empereur, au retour de l'île d'Elbe, lui confia le commandement des Bouches-du-Rhône. Rentré en non-activité après les Cent-Jours, il fut appelé, après la Révolution de 1830, au commandement du département de l'Aube, et fut créé par le roi grand officier de la Légion d'honneur en 1831.

Cet officier général fut admis définitivement à la retraite en 1832.

Son nom est inscrit sur l'arc de l'Étoile.

Source principale

« François René Cailloux », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Ren%C3%A9 Cailloux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois Rene Cailloux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François René Cailloux — Pour les articles homonymes, voir Cailloux et Pouget. François René Cailloux Surnom Pouget …   Wikipédia en Français

  • Francois-Rene Pouget — François René Cailloux François René Cailloux, dit Pouget, fils du chirurgien du roi de Pologne; il est né à Craon (Meurthe) le 28 juillet 1767. Nommé capitaine au 4° bataillon de volontaires de la Meurthe le 21 août 1791, puis adjudant général… …   Wikipédia en Français

  • Francois-René Pouget — François René Cailloux François René Cailloux, dit Pouget, fils du chirurgien du roi de Pologne; il est né à Craon (Meurthe) le 28 juillet 1767. Nommé capitaine au 4° bataillon de volontaires de la Meurthe le 21 août 1791, puis adjudant général… …   Wikipédia en Français

  • Cailloux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Cailloux », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Cailloux est le pluriel du mot caillou, il… …   Wikipédia en Français

  • François Beauvy — François Beauvy, né le 16 juin 1944 à Sarcus (Oise), est un écrivain de langue française et de langue picarde, docteur ès lettres de l Université de Paris X Nanterre. Sommaire 1 Biographie 1.1 Les origines 1.2 Vocation littéraire et formation …   Wikipédia en Français

  • René Debrie — René Debrie, linguiste français, docteur ès lettres, professeur émérite de l Université de Picardie, est né à Warloy Baillon le 4 juillet 1920, et décédé à Amiens le 1er août 1989[1]. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Poron — Données clés Nom de naissance Jean François Poron Surnom Jean Poron Naissance 6 mai 1936 (1936 05 06) (75 ans) Paris (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Général d'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général de la Révolution française — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général d’Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”