Francois Marie Clement de La Ronciere

François Marie Clément de La Roncière

François Marie Clément de La Roncière
François Clément de La Roncière.JPG
Naissance 2 février 1773
Amiens
Décès 28 juillet 1854 Incarville
Origine France France
Service 1793 - 1835
Commandement École de cavalerie de Saumur
Distinctions Ordre de Saint-Louis (Chevalier)
Hommage Nom gravé sous l'Arc de Triomphe
Image : François Clément de La Roncière (collection particulière)

François Marie Clément de La Roncière, né le 2 février 1773 à Amiens (Somme), il est le fils de François Nicolas Clément, seigneur de La Roncière, procureur au Parlement et receveur général des aides d'Amiens et de Claude Françoise Ebaudy de Bricon. Il mourut le 28 juillet 1854 en tant que général. Il épousa Adélaïde Le Noury de La Guignardière et eut pour fils l'amiral Camille Clément de La Roncière-Le Noury.

Sommaire

Carrière militaire

Simple soldat

Il entra comme simple soldat au 13e Régiment de Chasseurs à Cheval à l'armée du Nord le 1er mars 1793.

Une carrière rapide

La carrière militaire de François Marie Clément de la Roncière est très rapide : il est maréchal des logis le 15 mai 1793, sous-lieutenant le 10 juin 1793, lieutenant le 1er septembre 1793.

En l'an II et en l'an III, il servit aux armées du Nord et de Sambre-et-Meuse, et fut promu au grade de capitaine le 23 septembre 1795. Pendant quelques mois, Il est ensuite détaché et affecté et remplit à l'armée du Rhin les fonctions d'officier d'état-major auprès du général François Joseph Lefebvre et ne revient dans son régiment que le 30 juin 1796. Étant rentré à son régiment, il le suivit en l'an V à l'armée d'Italie et à l'armée de Rome.

En 1797, il passe à l'armée d'Italie et ne tarde pas à y accomplir des exploits épiques, ce qui lui vaut d'être nommé chef d'escadron le 19 février 1797. En 1798, il sert à l'armée de Rome, puis, l'année suivante, à l'armée de Naples et il participe au dur combat de Modène. À la bataille de la Trebbia, il est blessé d'un coup de feu à la jambe gauche, mais parvient à battre l'ennemi à Monte-Alto, il attaqua, avec 150 chevaux, une division de 6 000 hommes, dont 800 de cavalerie, la mit en déroute et lui fit 1 000 prisonniers. Cette belle victoire lui vaut d'être nommé le 19 juin 1799, chef de brigade à titre provisoire à la suite du 19e Chasseurs à Cheval, puis, le 10 juillet 1799, chef de brigade de dragons.

Blessé à douze reprises

De 1800 à 1802, il sert à l'armée gallo-batave et, au combat de Nuremberg, le 18 décembre 1800, il est sous les ordres de Treillard. En 1803-1804, il est au camp de Compiègne et, en 1804, il est placé en garnison à Soissons.

Il réintègre la Grande Armée en septembre 1805 et il est versé à la 3e division de dragons, sous Beaumont, puis à la brigade Van Marizy, en octobre 1806. Le 31 décembre 1806, il est promu général de brigade de cavalerie et affecté à la 2e division de grosse cavalerie de Saint-Sulpice - 1er et 5e Cuirassiers. En mars 1808, François Marie Clément de la Roncière est fait baron d'Empire et, le 15 octobre suivant, il passe à l'armée du Rhin. Le 1er avril 1809, il est à l'armée d'Allemagne et se bat avec panache et courage à Eckmühl, le 22 avril 1809: il est blessé de onze coups de sabre et d'un coup de feu, et doit être amputé du bras gauche! Il était à peine guéri de sa blessure, lorsque Napoléon lui donna à commander, le 10 juin, une brigade de la division d'Hautpoul à l'armée de réserve. Le 11, il le récompensa de ses services par le grade de général de division

l'Ecole de Saumur

Le 8 août, il est nommé commandant de l'École de cavalerie de Saint-Germain-en-Laye, poste qu'il occupe jusqu'en août 1812. Il reçoit, le 8 septembre 1812, le commandement de la 27e division militaire, puis, le 27 avril 1814, celui du Piémont en remplacement du prince Camille Borghèse. (L'École de Cavalerie n'est transférée à Saumur que sous le première Restauration).

La Restauration

Sous la première Restauration, Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis, le 29 juillet 1814, puis comte en 1815.

Mis à la retraite d'office le 6 octobre 1815, François Marie Clément de la Roncère est rappelé à l'activité le 7 février 1831 par Louis-Philippe Ier qui le nomme inspecteur général de la cavalerie dans les 2e et 3e divisions militaires, puis membre de la commission de la gendarmerie en 1834. Passé en cadre de réserve en 1835, puis mis en retraite, François Marie Clément de la Roncière meurt à Incarville, dans l'Eure, le 28 juillet 1854.

Son nom est gravé sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Est.

Source partielle

« François Marie Clément de La Roncière », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Marie Cl%C3%A9ment de La Ronci%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois Marie Clement de La Ronciere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Francois-Marie Clement de La Ronciere — François Marie Clément de La Roncière François Marie Clément de La Roncière Naissance 2 février 1773 Amiens Décès 28 juillet 1854 …   Wikipédia en Français

  • François Marie Clément De La Roncière — Naissance 2 février 1773 Amiens Décès 28 juillet 1854 …   Wikipédia en Français

  • François Marie Clément de La Roncière — François Clément de La Roncière (collection particulière) Naissance …   Wikipédia en Français

  • François Marie Clément de la Roncière — Naissance 2 février 1773 Amiens Décès 28 juillet 1854 …   Wikipédia en Français

  • François marie clément de la roncière — Naissance 2 février 1773 Amiens Décès 28 juillet 1854 …   Wikipédia en Français

  • Emile François Guillaume Clément de La Roncière — Émile François Guillaume Clément de La Roncière Emile François Guillaume, comte Clément de La Roncière est un officier de cavalerie français devenu à la suite d un scandale judiciaire administrateur colonial. Né en 1803 à Breda (Pays Bas) et… …   Wikipédia en Français

  • Émile François Guillaume Clément de La Roncière — Émile de La Roncière. Emile François Guillaume, comte Clément de La Roncière est un officier de cavalerie français devenu à la suite d un scandale judiciaire administrateur colonial. Né en 1803 à Breda (Pays Bas) et décédé à Paris le… …   Wikipédia en Français

  • Clément de la Roncière —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes personnes partageant un même patronyme. François Marie Clément de La Roncière (1773 1854) est un général de l Empire français Émile François Guillaume Clément de La Roncière (1803 1874), son …   Wikipédia en Français

  • Clément de La Roncière —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. François Marie Clément de La Roncière (1773 1854) est un général de l Empire français Émile François Guillaume Clément de La Roncière (1803… …   Wikipédia en Français

  • Camille Clément de La Roncière-Le Nourry — Camille Clément de La Roncière Le Noury Camille Clément de La Roncière Le Noury (collection particulière) Camille Adalbert Marie Clément de La Roncière Le Noury est né le 31 octobre 1813 à Turin et mort le 14 juin 1881. Il est le fils de François …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”