Aimé Charles Irvoy
Fronton de l'ancien hôpital civil de Grenoble

Aimé Charles Irvoy, né le 25 novembre 1824 à Vendôme (Loir-et-Cher), mort le 28 mars 1898 à Grenoble (Isère), est un sculpteur français qui a vécu et travaillé à Grenoble.

Sommaire

Biographie

L'ancienne école de sculpture de Grenoble (aujourd'hui Musée de la Résistance)

Faisant preuve dès son plus jeune âge de dispositions pour le dessin et la sculpture, il expose ses œuvres, à seize ans, à Tours. Peu de temps après, il entre à l'école des Beaux-Arts de Paris, où il est l'élève de Jules Ramey et Auguste Dumont. Il est aussi l'élève du sculpteur grenoblois Victor Sappey. En 1854, il obtient le second grand prix de Rome avec le groupe Hector et son fils Astyanax.

En 1856, le poste de directeur de l'école de sculpture architecturale de Grenoble étant vacant, il obtient cette place et la conservera quarante et un ans. L'ancienne école (1853) et le logement de son directeur, rue Hébert, abritent aujourd'hui le Musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble. En 1861, il épouse Louise Charrut (1832-1914).

Il est enterré au cimetière Saint-Roch de Grenoble.

Œuvres

Des œuvres d'Aimé Irvoy sont conservées au Musée de Grenoble (bustes de diverses personnalités) et dans plusieurs lieux de la ville, ainsi qu'au musée des Beaux-Arts de Lyon. Au Muséum d'histoire naturelle de Grenoble, seize médaillons de terre cuite (1871) représentent des savants illustres, depuis Aristote jusqu’à Coenraad Jacob Temminck (1778-1858), en passant par Dominique Villars (1745-1814) ou Alexander von Humboldt (1769-1859)

  • Statue de Ronsard, bronze, à Vendôme
  • La Sentinelle gauloise, récompensée à l'exposition de 1878, offerte à la ville de Grenoble
  • L'allégorie de la charité, fronton de l'ancien hôpital civil de Grenoble, rue Félix-Viallet, désaffecté en 1913. Il était resté en place, caché sous du plâtre, le bâtiment abritant alors l'hôtel Majestic, jusqu'en 1944. Ce fronton est exposé de nos jours à proximité du Musée grenoblois des sciences médicales.

Voir aussi

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aimé Charles Irvoy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aimé Charles Irvoy — Nacimiento 25 de noviembre de 1824 Vendôme (Loir et Cher) Fallecimiento 28 de marzo de 1898 Grenoble (Isère) …   Wikipedia Español

  • Charles Aimé Irvoy — Aimé Charles Irvoy Fronton de l ancien hôpital civil de Grenoble Aimé Charles Irvoy, né le 25 novembre 1824 à Vendôme (Loir et Cher), mort le 28 mars 1898 à Grenoble (Isère), est un sculpte …   Wikipédia en Français

  • Premio de Roma — El Premio de Roma es una beca escolar que el gobierno francés concede a estudiantes de arte. Contenido 1 Origen 1.1 El premio de composición musical 2 Lista de directores de la Academia de Roma …   Wikipedia Español

  • Liste de gisants de France — Cette page est destinée à fournir une liste non exhaustive des principaux gisants situés en France. Elle est articulée dans l ordre géographique, par département, puis par commune, puis par lieu ou édifice (cimetière, église, musée, autre), puis… …   Wikipédia en Français

  • Musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble — Coordinates: 45°11′24″N 5°44′07″E / 45.190132°N 5.735228°E / 45.190132; 5.735228 …   Wikipedia

  • Gisant — Gisants de Richard Cœur de Lion (au premier plan) et d Isabelle d Angoulême (au second plan) à l abbaye de Fontevraud. Un gisant est une sculpture funéraire de l art chrétien représentant un personnage couché (par opposition à orant ou priant),… …   Wikipédia en Français

  • Cimetière Saint-Roch (Grenoble) — Cimetière Saint Roch de Grenoble Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Laurent Guetal — Laurent Guétal Le Lac de l Eychauda, peinture de Guétal Cet article fait partie de la série Peinture …   Wikipédia en Français

  • Laurent Guétal — Le Lac de l Eychauda, peinture de Guétal Laurent Guétal, dit aussi l Abbé Guétal est un peintre français, né à Vienne (Isère) le 12 décembre 1841, et mort à Grenoble le 18 février 1892 …   Wikipédia en Français

  • Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère — Pour les articles homonymes, voir Musée de la Résistance et de la Déportation. Musée de la résistance et de la déportation de l Isère …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”