Aime de Sion

Aimé de Sion

Saint Aimé, évêque de Sion, mort en 690 , fêté le 13 septembre.

Moine à Saint-Maurice d'Agaune, et ermite à la chapelle Notre-Dame du Roc, il est choisi pour devenir évêque de Sion (Valais) en 669. Après cinq années d'un épiscopat illustré par toutes les vertus chrétiennes. Le Maire du Palais, Ébroïn qui accaparait le pouvoir aux dépens de Thierri III, entreprit de le persécuter comme il avait coutume de le faire avec maints pieux évêques. Il l'exila au monastère Saint-Fursy de Péronne où l'abbé saint Ultan le traita avec vénération. À la mort de saint Ultan, c'est Saint Maurantdit saint Mauront qui fut charger de le garder, d'abord à Hamaye puis à Breuil, aujourd'hui Mauronville c’est-à-dire Merville (Nord). C'est là qu'il mourut.

Ses reliques ont été apportées d'abord à Soissons puis à Douai (Nord) le 1er mai 870 et il est devenu, avec saint Mauront, un des patrons de cette ville flamande.

  • 1206 le 17 octobre Gérard de Douai se trouve à Douai avec les évêques d' Arras et de Tournai pour la translation du corps de Saint-Amé.Les 3 évêques portent sur leur épaules le corps de l'église Saint-Amé jusqu'au Mont de Douai , petit monticule à la droite de la route d'Arras en sortant de Douai [1]

.

La ville de Douai a une place "Saint-Amé", à l'emplacement de l'importante Collégiale Saint-Amé démoli fin 1801. Elle avait été fondée en 940 pour succéder à un monastère qui abritait des moines venus de Breuil.

Liens externes


Notes et références

  1. Page 172- Galerie Douaisienne ou Biographie de la Ville de Douai par Hippolyte-Romain-Joseph Duthillœul - imprimé par Adam Aubers à Douai en 1884 - archivé à la Bibliotheca Bodletana numérisé par Google Books
Ce document provient de « Aim%C3%A9 de Sion ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aime de Sion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aimé De Sion — Saint Aimé, évêque de Sion, mort en 690 , fêté le 13 septembre. Moine à Saint Maurice d Agaune, et ermite à la chapelle Notre Dame du Roc, il est choisi pour devenir évêque de Sion (Valais) en 669. Après cinq années d un épiscopat illustré par… …   Wikipédia en Français

  • Aimé de sion — Saint Aimé, évêque de Sion, mort en 690 , fêté le 13 septembre. Moine à Saint Maurice d Agaune, et ermite à la chapelle Notre Dame du Roc, il est choisi pour devenir évêque de Sion (Valais) en 669. Après cinq années d un épiscopat illustré par… …   Wikipédia en Français

  • Aimé de Sion — Pour les articles homonymes, voir Sion. Aimé de Sion, mort en 690, est un évêque de Sion et un saint catholique fêté le 13 septembre. Moine à Saint Maurice d Agaune et ermite à la chapelle Notre Dame du Roc, il est choisi pour devenir évêque de… …   Wikipédia en Français

  • Aimé de Remiremont — Amé de Remiremont Amé de Remiremont ou saint Amé ou saint Aimé ou saint Ame, né vers 560 à Grenoble et mort vers 628 à Remiremont, était un moine de l abbaye d Agaune, fondateur du monastère de Remiremont dans les Vosges. Il ne faut pas le… …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques de Sion — Les noms des premiers évêques de Sion ne sont pas connu avec précision. Lorsque les dates de règnes ne sont pas connues, mais que seuls quelques actes datés sont connus, les dates extrêmes sont indiquées en italique. Début Fin Nom Commentaire 381 …   Wikipédia en Français

  • Aimé — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Aimé », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) …   Wikipédia en Français

  • Sion — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Scion (homonymie). Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • aimé — ● aimé, aimée nom Littéraire. Personne qui est l objet d une vive affection : Mon aimée ! ⇒, ÉE, part. passé et adj. verbal. I. Part. passé passif de aimer. A. [Constr. avec l auxil. être pour former la voix passive] 1. [Sans compl. d agent] : •… …   Encyclopédie Universelle

  • de — 1. de [ də ] prép. • 842; lat. class. de qui s est substitué en bas lat. à l emploi du génitif ♦ Mot invariable qui sert à établir des rapports variés entre deux mots ou groupes de mots. REM. De s élide généralt en d devant une voyelle ou un h… …   Encyclopédie Universelle

  • — 1. de [ də ] prép. • 842; lat. class. de qui s est substitué en bas lat. à l emploi du génitif ♦ Mot invariable qui sert à établir des rapports variés entre deux mots ou groupes de mots. REM. De s élide généralt en d devant une voyelle ou un h… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”