Franc-Maçonnerie En Israël

Franc-maçonnerie en Israël

Coat of arms of Israel.svg

L'origine mythique de la franc-maçonnerie se situe à la construction du Temple de Salomon, à Jérusalem, par l'architecte Hiram, sous le Royaume d'Israël.

L 'État d'Israël a été proclamé le 14 mai 1948 en mettant fin au mandat britannique qui régissait les territoires de la Palestine. L’arrivée d’immigrants aux origines diverses donnera naissance à la création de loges en langue anglaise, française[1], allemande, espagnole, turque,russe, roumaine s’appuyant parfois sur les rites de chacun des pays. Les loges en langue hébreu ou arabe s’appuient sur le rite anglais de la Grande loge unie d'Angleterre.

C'est ce qui rend l’histoire de la franc-Maçonnerie israélienne d'une grande complexité.

Sommaire

Histoire

Dès le XIX° siècle, la franc-maçonnerie sera présente dans quelques grandes villes de Palestine. Les premières loges furent fondées sous l'empire ottoman :

La première Loge Réclamation, fut créée à Jérusalem en 1868 , sous la juridiction de la Grande Loge du Canada, dans la grotte de Sedecias [2] qui était à l'origine une des carrières du roi Salomon pour l'édification du Temple de Jérusalem ; La seconde Royal Solomon Mother Lodge, par la Grande Loge de Hamilton (Canada).

De la fin de la domination ottomane et pendant la période du mandat britannique, de nombreuses loges furent ouvertes. Elles travaillaient sous les Chartes et les Constitutions de différentes Grandes Loges (Angleterre, Écosse,France, Égypte, Allemagne, ...) et autres Grands Orients (France, Égypte,...)

1° étape : Création de la Grande Loge Nationale de Palestine-Eretz Israël

Après la création du premier temple maçonnique à Tel-Aviv en 1932 , et comme la diversité des Obédiences représentées en Palestine finissait par desservir les principes mêmes de la franc-maçonnerie, l'idée de fonder une puissance maçonnique autonome fut lancée.

Mais cela sépara les frères en deux camps ; ceux des loges sous l'Obédience de la Grande Loge Nationale d'Égypte et ceux des loges sous les autres Obédiences présentes en Palestine.

Quatre loges de Jérusalem , Jérusalem[3], Har Tsion, Pax et Har Sinaï et trois de Jaffa-Tel Aviv , Moria, Hiram et Solomon Temple, sous la juridiction de la Grande Loge Nationale d'Egypte , annoncèrent leur indépendance en 1932 et la constitution de la Grande Loge Nationale de Palestine-Eretz Israël.

La même année, les deux Grandes Loges Nationales d'Égypte sont dissoutes par la création du Grand Orient d'Égypte qui constitue définitivement, en janvier 1933 , la Grande Loge Nationale de Palestine-Eretz Israël au rite d'York. Elle ne fut pas reconnue rapidement par d'autres Grandes Loges.

En 1938, elle été reconnue par Les Grands Orients d'Égypte, de France, de Belgique, de Syrie et par les Grandes Loges du Danemark,de Bakli et Bogota (Colombie), du Pérou, par la Grande Loge Symbolique d'Allemagne en Exil, la Grande Loge Alpina de Suisse.

Malgré les attentats et la seconde guerre mondiale, la G.L.N. de Palestine n'arrêta pas ses activités. En 1944, elle décida la création de sa Bibliothèque centrale et son Musée [4] à Tel Aviv.

Le 29 mai 1945, elle organise une Assemblée solennelle pour fêter la Victoire des Alliés contre l'Allemagne nazie. A cette date elle comptait 550 frères.

2° étape : Création de la Grande Loge d'Israël

Dès 1946 , les quatre loges Reouven, Mizpa, Sharon et Aviv sous juridiction de la Grande Loge d'Écosse forment un groupe de réflexion appelé "les Loges Hébraïques d' Eretz Israël". Ils se réunissent plusieurs fois et les débats portent sur le futur de la franc-maçonnerie israélienne à l'indépendance de l'État d'Israël.

L'influence écossaise était prépondérante et de nouvelles Loges naissaient contrairement aux principes fondamentaux de la franc-maçonnerie. Les frères des Loges de la G.L.N. de Patestine-Eretz Israël et les frères des Loges sous l'Obédience des Grandes Loges anglo-saxonnes travaillant dans les mêmes Temples s'ignoraient totalement alors que dans la vie profane ils entretenaient de bonnes relations. A cette date,aucune Grande Loge anglo-saxonne n'avait encore reconnu la G.L.N. de Patestine-Eretz Israël.

Après le Plan de partage de la Palestine en 1947 [5] approuvé par l' ONU et la fin de la Guerre de Palestine de 1948 [6], la création de l'État d'Israël marque le début d'une très importante immigration de Juifs en provenance des pays arabes et d'Europe.

En janvier 1949, à Tel Aviv se tient la 6ème Assemblée des les Loges Hébraïques d' Eretz Israël pour débattre de la création de la future Grande Loge d'Israël qui remplacera la G.L.N. de Palestine et aussi des relations avec les Loges des Obédiences non reconnues.

C'est le 26 avril 1949, que l'Assemblée décide à l'unanimité le changement de nom.

En octobre 1949 la Grande Loge d'Israël s'installe à Tel Aviv. Elle y restera jusqu'au 30 mars 1953.

3° étape : Création de la Grande Loge de l'État d'Israël

Le dernier effort était de pouvoir fédérer les loges dispersées sous différentes Obédiences. Dès 1951 , Les Grandes Loges d'Angleterre et d'Irlande acceptent la création d'une Grande Loge de l'État d'Israël[7] à Jérusalem, sous l'égide de la Grande Loge d'Écosse.

C'est le 20 octobre 1953 qu'est fondée la Grande Loge de l'État d'Israël, résultat d'un long et patient travail dû au dévouement d'un petit groupe de frères. Cet évènement scelle aussi la fusion de tous les Francs Maçons d'Israël sous sa souveraineté et 35 Loges en activité la rejoignent ce même jour.

En 1996, 78 Loges sont enregistrées à la Grande Loge de l'État d'Israël et 68 sont en activité. Elles se répartissent en 7 confessions différentes (juive, arabe, chrétienne, druze, orthodoxe grecque copte et bahaï) qui travaillent en 8 langues (hébreu, anglais, arabe, français, roumain, allemand, espagnol et turc).

Les Loges qui travaillent en hébreu utilisent un rituel unifié approuvé par la Grande Loge qui est traduit pour les Loges travaillant en arabe, turc et français. Les loges en langue allemande travaillent au Rite de Schroeder et celles travaillant en anglais, espagnol et roumain utilisent le rituel de ces pays respectifs.

La franc-maçonnerie israélienne actuelle

  • La Grande Loge de l'État d'Israël :

Dite régulière car reconnue par la Grande Loge Unie d'Angleterre , elle compte plus de 80 loges pour un effectif d'un peu plus de 2000 frères. Elle s'appuie sur les trois religions monothéistes et chaque Loge possède l'Ancien et le Nouveau Testament, ainsi que le Coran.

Les autres Obédiences présentes n’entretenant pas de relations officielles ou officieuses avec la Grande Loge de l’État d’Israël.

  • La Grande Loge Féminine de France (Internationale) : une loge.
    Cette loge, nommée Jérusalem d'Azur et de Fraternité[9] fut fondée le 27 mars 2004 par 30 franc-maçonnes venues de France, pour soutenir et répondre à la demande de 2 femmes Israéliennes.
    Jérusalem d'Azur et de Fraternité, loge seulement francophone, compte désormais 45 femmes de tous horizons. Elle aspire à créer suffisamment de Loges travaillant en hébreu et tout autre langue pratiquée en Israël afin de parvenir à créer une Grande Loge Féminine d'Israël.
  • Le panorama maçonnique israélien comporte également le Suprême Conseil du Rite Ecossais ancien et Accepté [11], le Souverain Chapitre de l’Arche Royale ainsi que le Souverain Chapitre de la Marque.

La Franc-Maçonnerie, en Israël, semble être un moyen d’intégration pour les nouveaux immigrants et permet aussi une meilleure compréhension entre les différentes cultures qui constituent la nouvelle société israélienne.

Références

  1. Loge n°42 Lumière d'expression française [1]
  2. Grotte de Sedecias[2]
  3. Loge Jérusalem [3]
  4. Musée maçonnique de Tel Aviv [4]
  5. voir article 1947#Proche-Orient
  6. voir aussi Guerre israélo-arabe de 1948-1949
  7. Création de la G.L.E.I.création de la GLEI
  8. [5]droit-humain.org/israel
  9. Jérusalem d'Azur et de Fraternité - Yahoogroupes.fr
  10. [Loge Bereshit[6]
  11. Suprême Conseil du R.E.A.A. en Israël[7]

Liens internes

Voir l’article annexe : liste d'obédiences maçonniques#Israël.

Liens externes

  • Portail de la franc-maçonnerie Portail de la franc-maçonnerie
  • Portail d’Israël Portail d’Israël
Ce document provient de « Franc-ma%C3%A7onnerie en Isra%C3%ABl ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Franc-Maçonnerie En Israël de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Franc-maconnerie en Israel — Franc maçonnerie en Israël L origine mythique de la franc maçonnerie se situe à la construction du Temple de Salomon, à Jérusalem, par l architecte Hiram, sous le Royaume d Israël. L État d Israël a été proclamé le 14 mai 1948 en mettant fin au… …   Wikipédia en Français

  • Franc-maçonnerie en israël — L origine mythique de la franc maçonnerie se situe à la construction du Temple de Salomon, à Jérusalem, par l architecte Hiram, sous le Royaume d Israël. L État d Israël a été proclamé le 14 mai 1948 en mettant fin au mandat britannique qui… …   Wikipédia en Français

  • Franc-maçonnerie en Israël — L origine mythique de la franc maçonnerie se situe à la construction du Temple de Salomon, à Jérusalem, par l architecte Hiram, sous le Royaume d Israël. L État d Israël a été proclamé le 14 mai 1948 en mettant fin au mandat britannique qui… …   Wikipédia en Français

  • Franc-Maçonnerie Par Pays — Depuis son origine, la franc maçonnerie vit le paradoxe de proclamer une recherche d universalisme, tout en existant sous des modes extrêmement différents selon les époques et les pays. En 2005, elle comptait entre 2 et 4 millions d adhérents… …   Wikipédia en Français

  • Franc-maconnerie par pays — Franc maçonnerie par pays Depuis son origine, la franc maçonnerie vit le paradoxe de proclamer une recherche d universalisme, tout en existant sous des modes extrêmement différents selon les époques et les pays. En 2005, elle comptait entre 2 et… …   Wikipédia en Français

  • Franc-maçonnerie par pays — Depuis son origine, la franc maçonnerie vit le paradoxe de proclamer une recherche d universalisme, tout en existant sous des modes extrêmement différents selon les époques et les pays. En 2005, elle comptait entre 2 et 4 millions d adhérents… …   Wikipédia en Français

  • Capitale de la franc-maçonnerie — Lyon  Cet article concerne la ville française. Pour les autres significations, voir Lyon (homonymie). Lyon Vue sur Lyon depuis la colline de Fourvière …   Wikipédia en Français

  • Publications antisemites en France — Publications antisémites en France Antisémitisme Fondamentaux Définitions : Antijudaïsme · Antisémitisme · Judéophobie Allégations : « Peuple déicide, perfide et usurier, profanateurs  …   Wikipédia en Français

  • Publications antisémites en France — Il a existé de nombreuses publications racistes et antisémites en France tant avant la guerre de 1939 1945 que pendant la période 1940 1944. Sommaire 1 Ouvrages antisémites français 1.1 Au XIXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Publications antisémites en france — Antisémitisme Fondamentaux Définitions : Antijudaïsme · Antisémitisme · Judéophobie Allégations : « Peuple déicide, perfide et usurier, profanateurs  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”