Aignan d'Orléans
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Aignan et Aignan (homonymie).
Aignan
Saint
Naissance 358
Décès 453  (à 95 ? ans)
Orléans
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 17 novembre
Serviteur de Dieu • Vénérable • Bienheureux • Saint


Aignan d’Orléans ou Saint Aignan ou Agnan (Anianus) (°358 - †453) est un évêque d’Orléans qui défendit cette ville contre Attila en 451 avec l’aide d’Ætius, général romain.

C’est un saint de l’Église catholique romaine honoré le 17 novembre[1],[2].

Il est aussi le saint patron de la ville d’Orléans (supplanté dans les faits, presque mille ans plus tard et dans des circonstances assez proches, par Jeanne d’Arc…).

Histoire et tradition

Selon la tradition, saint Aignan a contribué par la prière et par son habileté de négociateur, à préserver la ville d’Orléans, en 451, d’une destruction totale par les Huns (qui venaient de détruire entièrement Metz, avec ses habitants). La légende raconte que, lors du siège de la ville d’Orléans par les Huns, les troupes de secours du général romain Aetius tardant à arriver, saint Aignan invoqua le ciel en jetant du haut des remparts une poignée de sable de Loire… Chaque grain se métamorphosa en guêpe et une nuée d’aiguillons parvint à mettre les barbares en fuite. Alors Attila décida de ne pas attaquer la ville et de la contourner.

Un texte, exposé dans la collégiale Saint-Aignan d'Orléans, n'évoque aucun miracle et s'en tient à une version à caractère historique, basée sur des sources des Ve et VIe siècles (donc rédigées avant ou après l'an 500) : « Devant la carence des autorités civiles, c'est le vieil évêque Aignan qui organise la défense. Pendant le siège il invite les habitants à prier Dieu pour qu'il leur donne la force de résister. Dans le même temps, il part pour Arles où décider le patrice romain Ætius afin de le convaincre d'intervenir avec ses légions. Mais le 14 juin 451 la ville tombe, victime d'une traîtrise. Alors que les habitants sont rassemblés pour être massacrés, l'avant-garde romaine arrive, et les Huns doivent s'enfuir. C'est le début de leur retraite. Ils seront pourchassés et écrasés près de Troyes à la bataille des champs catalauniques. Canonisé, Aignan sera choisi comme protecteur de la ville et du diocèse d'Orléans, en souvenir de son courage et de sa confiance en Dieu ».

Les Orléanais rendirent honneur à leur évêque. Chaque jour, il montait en haut d’une tour pour scruter l’horizon et prévenir d’un éventuel retour des Huns. L’histoire légendaire retiendra que les habitants de la ville le questionnaient en ces termes : « Aignan, ne vois-tu rien venir ? » ; l’expression fut reprise dans le conte de Barbe-Bleue de Charles Perrault : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ».

Au XIe siècle, le roi Robert II de France (fils d’Hugues Capet) décide la construction d’une abbaye et d’une église abbatiale, comportant une crypte abritant les reliques de saint Aignan.

Cette crypte remaniée au XIVe siècle est l’une des plus grandes de France. On peut encore y admirer les chapiteaux sculptés du XIe siècle.

Sur la place toujours appelée Cloître Saint-Aignan, située le long de l'actuelle collégiale Saint-Aignan, était organisée, aux XIXe et XXe siècles, la Foire de la Saint-Aignan (17 novembre), qui portait aussi le nom de Foire au cochon. Cette manifestation fut une fête importante pendant plusieurs siècles. Elle était couplée avec la Foire aux arbres, qui existe toujours.

Autre témoignage

Une chapelle Saint-Aignan est bâtie au XIIe siècle, en 1166 sur l’île de la Cité à Paris tout près de Notre-Dame. Cette construction est due à Étienne de Garlande, doyen du chapitre de la collégiale Saint-Aignan d'Orléans et chancelier de Louis VI le Gros. On peut aujourd’hui encore observer les vestiges de ce site dans les murs du 19, rue des Ursins.

Il a également une église à son nom à Saint-Agnan en Moselle : l’église de Saint-Agnan.

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aignan d'Orléans de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aignan d'Orleans — Aignan d Orléans Pour les articles homonymes, voir Aignan (homonymie). Saint Aignan ou Agnan (Anianus) (358 453) est un évêque d Orléans qui défendit cette ville contre Attila en 451 avec l aide d Ætius, général romain. L Église l honore le 17… …   Wikipédia en Français

  • Collégiale Saint-Aignan d'Orléans — Collégiale Saint Aignan d’Orléans Présentation Culte Catholique romain Type Église (collégiale) …   Wikipédia en Français

  • Euverte d'Orléans — Représentation de saint Euverte sur une vitre de l Hôtel Groslot d Orléans Biographie Nom de naissance Evurtius Décès …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Orléans — La ville d Orléans vers 1428 Histoire d Orléans présente l histoire de la ville française d Orléans. Le riche historique de la ville tient notamment du fait qu elle constitue un point de passage stratégique sur la Loire car située sur son point… …   Wikipédia en Français

  • Université d'Orléans — Pour les articles homonymes, voir université d Orléans (1306 1793). Université d Orléans …   Wikipédia en Français

  • Concile d'Orléans — Saint Aubin assistant au IIIe concile d Orléans en 538 La page concile d Orléans répertorie les conciles et synodes diocésains qui se tiennent dans la ville française d Orléans au Moyen Âge et à l Époque modern …   Wikipédia en Français

  • Évêque d'Orléans — Liste des évêques d Orléans Liste des évêques d’Orléans. Sommaire 1 Antiquité 2 Haut Moyen Âge 3 Bas Moyen Âge 4 Temps modernes …   Wikipédia en Français

  • Diocese d'Orleans — Diocèse d Orléans Diocèse d Orléans [[Image:{{{image}}}|150px|Image de Diocèse d Orléans]] Type de juridiction diocèse Date de création IIIè siècle …   Wikipédia en Français

  • Évêché d'Orléans — Diocèse d Orléans Diocèse d Orléans [[Image:{{{image}}}|150px|Image de Diocèse d Orléans]] Type de juridiction diocèse Date de création IIIè siècle …   Wikipédia en Français

  • Arrondissement d'Orleans — Arrondissement d Orléans Arrondissement d Orléans Administration Pays France Région Centre Département Loiret Chef lieu Orléans …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”