Aidlinn

Aidlinn (ou Ailinn), dans la mythologie celtique irlandaise, est la fille de Lugaid Reo nDerg, lui-même fils adoptif de Cúchulainn et Ard ri Érenn d’Irlande.

Elle apparaît notamment dans le récit Scél Baili Binnberlaig (« Histoire de Baile au doux langage »), dont elle est l’héroïne. Apprenant la mort de son fiancé, Baile Bindberlach fils de Buan, elle-même se laisse mourir de chagrin. Sur une tombe il pousse un if et sur l’autre un pommier ; on en fait des plaquettes que par la suite on ne peut séparer. Selon Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux (in Les Druides – voir bibliographie ci-après), plus que l’expression des sentiments amoureux entre jeunes gens, c’est avant tout la description d’un rituel magique avec du bois d'if, opéré par des druides.

Sources et bibliographie

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot, février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
     
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot, août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
     
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997, (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », avril 1995, 216 p. (ISBN 2-7373-1198-7).
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
       
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 978-2-914855-37-0).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout, octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2) .
  • Consulter aussi la Bibliographie sur la mythologie celtique et la Bibliographie sur la civilisation celtique.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aidlinn de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ailinn — Aidlinn Aidlinn (ou Ailinn), dans la mythologie celtique irlandaise, est la fille de Lugaid Reo nDerg, lui même fils adoptif de Cúchulainn et Ard ri Érenn d’Irlande. Elle apparaît notamment dans le récit Scél Baili Binnberlaig (« Histoire de …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Prénoms Irlandais — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z La liste des prénoms irlandais …   Wikipédia en Français

  • Liste des prenoms irlandais — Liste des prénoms irlandais Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z La liste des prénoms irlandais …   Wikipédia en Français

  • Liste des prénoms irlandais — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z La liste des prénoms irlandais. (f) …   Wikipédia en Français

  • Baile Bindberlach — Baile Bindberlach, dans la mythologie celtique irlandaise, est le fiancé de Aidlinn, fille de Lugaid Reo nDerg. Son nom complet est Baile Bindberlach Mac Buan, ce qui signifie « au doux langage, fils de Buan ». Il apparaît notamment… …   Wikipédia en Français

  • Lugaid Reo nDerg — Dans la tradition irlandaise de la mythologie celtique, Lugaid est le roi suprême (Ard ri Érenn) de l Irlande. Son nom entier est Lugaid Reo nDerg, ce qui signifie « aux Raies Rouges », en rapport avec ses trois pères biologiques  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”