Ahuitzotl
Ahuitzotl dans le Codex Mendoza.

Ahuitzotl (nom nahuatl faisant référence à une créature légendaire souvent identifiée au « castor »[1] ou à la « loutre de rivière »[2] et également orthographié fréquemment Ahuizotl en français et surtout en espagnol) est le frère d'Axayacatl et de Tizoc et succède à ce dernier en 1486 comme tlatoani (titre signifiant celui qui a la parole, orateur en nahuatl) mexica, c’est-à-dire souverain des Aztèques.

Il fut un grand conquérant et étendit son empire dans les États mexicains actuels de Veracruz, Guerrero et une partie du Chiapas. Il assura, par toute une série de postes militaires, la sécurité des routes et favorise ainsi les relations commerciales sur l'empire aztèque.

Grand constructeur, il renforça l'approvisionnement en eau de la capitale en faisant construire l'aqueduc de Coyoacan et en inaugurant le jour de son avènement les travaux d'agrandissement du Templo Mayor de Tenochtitlan commencés sous le règne de Tizoc. Selon le codex Durán, 80 400 personnes furent sacrifiées le jour de cette inauguration ; bien que ce chiffre soit probablement exagéré[3], il semble que sous son règne la pratique des sacrifices humains se soit étendue.

Il mourut accidentellement en 1502 lors d'une inondation de la capitale. C'est le fils de son frère Axayacatl qui lui succéda sous le nom de Motecuzoma Xocoyotzin (plus communément appelé Moctezuma II par les historiens).

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. Umberto Eco, Versus, Bompiani, 1995 [lire en ligne (page consultée le 21 décembre 2009)], chap. 70-72 
  2. (en) Juan Pablo Gallo (biologiste de l'UNAM), Otters in Mexico, The Journal of the Otter Trust, vol. 1, n°10, page 1.
  3. Le codex Telleriano-Remensis évoque quatre fois moins de victimes (cf. Ross Hassig, Time, history, and belief in Aztec and Colonial Mexico, University of Texas Press, 2001, p.74).
Précédé par Ahuitzotl Suivi par
Tizoc
Souverain aztèque
14861502
Moctezuma II



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ahuitzotl de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ahuitzotl — Infobox Nahua officeholder name = Ahuitzotl caption = Ahuitzotl in the Codex Mendoza . title = 8th Tlatoani of Mexico Tenochtitlan term = 7 Rabbit (1486) – 10 Rabbit (1502) cihuacoatl = tlacochcalcatl = tlacateccatl = predecessor = Tizoc… …   Wikipedia

  • Ahuitzotl — ▪ Aztec king died 1503       eighth king of the Aztecs, under whose reign (1486–1503) the Aztec empire reached its greatest extent.       The aggressive Ahuitzotl succeeded his brother, Tizoc, to the throne. He proved an effective warrior,… …   Universalium

  • Ahuitzotl — Auítzotl im Codex Mendoza (16. Jahrhundert) Auítzotl (auch Ahuitzotl) war der Herrscher der Azteken von 1486 bis 1502. Er war der Bruder seiner Vorgänger Tízoc und Axayacatl. Die Azteken waren aus der Regierungszeit des Tízoc außenpolitisch… …   Deutsch Wikipedia

  • Ahuitzotl — …   Википедия

  • Ahuitzotl (Fabelwesen) — Ein Ahuitzotl auf einer Glyphe aus Tepoztlán Als Ahuitzotl wird ein Fabelwesen in der Mythologie der Azteken bezeichnet. Der Name kommt aus dem Nahuatl und bedeutet so viel wie „Wasserhund“. Er sieht aus wie ein kleiner Hund mit schwarzem Fell,… …   Deutsch Wikipedia

  • Pseudoeurycea ahuitzotl — Pseudoeurycea ahuitzotl …   Wikipédia en Français

  • Pseudoeurycea ahuitzotl —   Tlaconete Estado de conservación …   Wikipedia Español

  • Aztec Triple Alliance — This article is about the Aztec Empire as a country. For Aztec society and culture, see Aztec. Aztec Triple Alliance 1428–1521 …   Wikipedia

  • Historia mexica — Teocalli contemporáneo de los mexicas. El inicio de la historia mexica está lleno de concepciones míticas y religiosas que por desgracia se han malinterpretado por más de cuatro siglos, muchos datos han sido tomado como literales cuando en… …   Wikipedia Español

  • Aztèques — Aire maximum approximative des territoires tributaires de la triple alliance aztèque …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”