Ahmosis Ier

Ahmôsis Ier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ahmès.
Cartouche pharaon.jpg
Articles de la série Pharaon
Classements
alphabétique - chronologique
Dynasties
0 - Ire - IIe - IIIe - IVe - Ve - VIe - VIIe - VIIIe - IXe - Xe - XIe - XIIe - XIIIe - XIVe - XVe - XVIe - XVIIe - XVIIIe - XIXe - XXe - XXIe - XXIIe - XXIIIe - XXIVe - XXVe - XXVIe - XXVIIe - XXVIIIe - XXIXe - XXXe - XXXIe - Les Ptolémées

Ahmôsis Ier (ou Ahmès Ier, Iâhmes Ier ou encore Amosis), dont le nom signifie « Né de Iâh »[1], un dieu lunaire, fut le fondateur de la XVIIIe dynastie, inaugurant ainsi la brillante période appelée Nouvel Empire. Il fut roi à Thèbes de -1550/49 à -1540, puis, après l’expulsion des Hyksôs, maître du Double Pays jusqu’à sa mort en -1525/24.

Il était le fils d'Ahhotep[2], « épouse royale et sœur de roi, fille de roi et mère du Prince (ity) »[3]. Son lien avec Kamosé, son prédécesseur, n'est pas établi avec certitude, mais la majorité des historiens considèrent qu’il s’agit de son frère. Il serait par conséquent le fils de Séqénenrê Taâ II. Il eut comme « grande épouse royale » sa sœur Ahmès-Néfertary, qui fut la première reine à assumer la fonction sacerdotale d'« épouse du dieu »[4]. Des deux fils qu'on lui connaît[5], le cadet, frère et époux de Mérytamon, lui succèdera sous le nom d’Amenhotep Ier.

Manéthon, dans la version transmise par Flavius Josèphe, l'appelle Amos ou Amosis et lui attribue vingt-cinq années de règne.

On situe son règne aux alentours de -1550/-1549 à -1525/-1524[6].

Sommaire

Généalogie

Ahmôsis Ier
Naissance date inconnue Décès -1525/24
Père Séqénenrê Taâ II Grands-parents paternels
Sénakhtenrê Taâ Ier
Tétishéri
Mère Ahhotep Ire Grands-parents maternels
Sénakhtenrê Taâ Ier
Tétishéri
Fratrie Kamosé
Ahmès-Néfertary
Ahmès Sapaïr
Ahmès-la-cadette
1re épouse Ahmès-Néfertary Enfant(s) Ahmosé-Ânkh
Amenhotep Ier
Ahmès-Mérytamon
Satamon
2e épouse Satkamès (?) Enfant(s) pas d'enfant connu
3e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
4e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
5e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
6e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
7e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
8e épouse inconnue Enfant(s) pas d'enfant connu
Mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
2e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
3e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu
4e mari inconnu Enfant(s) pas d'enfant connu

Titulature

Tête d'Ahmosis portant la couronne blanche de Haute-Égypte


Nom d'Horus
Hiéroglyphe
G5
O29 L1
Z2
Srxtail.jpg
Codage O29 L1:Z2
Translittération (Unicode) ˁȝ ḫprw
Translittération (ASCII) aA xprw
Transcription Âakhéperou
Traduction « Aux devenirs grandioses »
Nom de Nebty
Hiéroglyphe
G16
t
t
A53 ms
t
w
Codage X1:X1 A53 F31:X1 G43
Translittération (Unicode) t(w)t mswt
Translittération (ASCII) t(w)t mswt
Transcription Toutmésout
Traduction « Aux naissances parfaites »
Nom d'Horus d'or
Hiéroglyphe
G8
S24
O34
N16
N16
Codage S24:O34 N16:N16
Translittération (Unicode) ṯs tȝwy
Translittération (ASCII) Ts tAwy
Transcription Tjestaouy
Traduction « Qui lie les deux Terres »
Nom de Nesout-bity
Hiéroglyphe
M23
X1
L2
X1
Hiero Ca1.svg
ra
nb
F9
t t
Hiero Ca2.svg
Codage ( N5:V30 F9:X1*X1 )
Translittération (Unicode) nb pḥtj rˁ
Translittération (ASCII) nb pHtj ra
Transcription Nebpéhtyrê
Traduction « Rê est détenteur de la force »


Nom de Sa-Rê
Hiéroglyphe
G39 N5
Z1
Hiero Ca1.svg
N12 ms s
Hiero Ca2.svg
Codage ( N12 F31 S29 )
Translittération (Unicode) jˁḥ ms(jw)
Translittération (ASCII) jaH ms(jw)
Transcription Iâhmes
Traduction « Celui qui est né de la Lune »
Nom Grec
Hiéroglyphe hiéroglyphes inconnus
Codage codage inconnu
Translittération (Unicode) translittération inconnue
Translittération (ASCII) translittération inconnue
Transcription Amosis (d'après Manéthon)
Traduction « traduction inconnue »

Règne

Ahmôsis Ier
Période Nouvel Empire
Dynastie XVIIIe dynastie
Fonction Pharaon
Prédécesseur Kamosé
Prise du pouvoir Mort naturelle du précédent
Dates de règne -1570 à -1546 (selon E. F. Wente)
-1569 à -1545 (selon D. B. Redford)
-1554 à -1529 (selon R. A. Parker)
-1552 à -1527 (selon E. Hornung)
-1552 à -1526 (selon N. Grimal)
-1550/-1549 à -1525/-1524 (selon D. Arnold, A. D. Dodson, K. A. Kitchen, N. Reeves, I. Shaw, J. von Beckerath)
-1540 à -1525 (selon J. Málek)
-1540 à -1515 (selon C. Aldred)
-1539 à -1514 (selon R. Krauss)
-1530 à -1504 (selon H. W. Helck)
Durée du règne 25 ans (d'après Manéthon)
Successeur Amenhotep Ier
Passation du pouvoir Mort naturelle
Sépulture Non trouvé
Date de découverte Inconnue
Découvreur Inconnu
Fouillée par ?

Pendant la minorité du roi, qui était monté tout jeune sur le trône, la reine-mère Ahhotep semblait avoir joué un rôle de premier plan , « elle qui sait tout [litt. qui connaît les choses], qui lie (?) l’Égypte, (…) qui apaise la Haute-Égypte et chasse ceux qui s’opposent à elle »[7].

Dans la seconde moitié de son règne, Ahmôsis reprit l’œuvre de libération du pays commencée par ses deux prédécesseurs. Il conquit d'abord Memphis, puis Héliopolis et Tjarou[8], et, vers l’an 18 du règne, mit le siège devant Avaris, la capitale des Hyksôs. Après la chute de la ville, il assiégea Sharouhen[9], qu’il prit au bout de trois ans, éradiquant le principal bastion ennemi en Palestine.

Après la prise de Sharouhen, il guerroya en Nubie, au-delà de la 2e cataracte, où il soumit les Iountyou Sétyou (litt. les archers nubiens). Le pays fut placé sous l’autorité d’un vice-roi, le « fils royal de Koush » Djéhouty[10].

Après son retour de Nubie, le roi dut faire face à la rébellion d'un « méprisable ennemi, Téti-ân était son nom. Il avait réuni autour de lui les sournois. Sa Majesté le tua et sa bande était comme si elle n’avait jamais existé »[11].

Ayant enfin « saisi l’héritage de celui qui l’a engendré »[12], il dota richement le temple d’Amon à Karnak[13]. Par ailleurs, il remplaça les nomarques par des hommes de confiance, rouvrit les mines de turquoise de même que les carrières de calcaire et d’albâtre, et rétablit les échanges commerciaux avec Byblos.

À l'issue d'un règne de vingt-cinq ans, il laissa à son fils Amenhotep Ier un pays prospère et unifié ayant retrouvé les frontières qui étaient les siennes à la fin du Moyen Empire.

Sépulture

Tête momifiée d'Ahmosis
Ahmôsis Ier
Type Pyramide (?)[14]
Emplacement Abydos
Date de découverte 1899
Découvreur
Fouilles 1993 par Stephen Harvey
Objets découverts

Longtemps après sa mort, Ahmôsis continue à faire l'objet d'un culte fervent. Bien que la momie du pharaon ait été retrouvée à Dra Abou el-Naga, c'est dans son cénotaphe d'Abydos -la ville d'Osiris-, que ses adorateurs entretiennent son culte funéraire. Les restes d’un temple funéraire et d'une pyramide découverts à Abydos furent identifiés en 1902 comme étant les siens notamment par la découverte sur le site d'un poignard au nom du roi conservé depuis au Royal Ontario Museum au Canada.

Le site fut fouillé de nouveau en 1993 dans le cadre de la Pennsylvania - Yale - New York University Expedition[15] sous la direction de Stephen Harvey.

La momie d'Ahmôsis, longtemps conservée au musée du Caire, est actuellement exposée au musée de Louxor dans une salle spécialement dédiée aux fondateurs des XVIIIe et XIXe dynasties. Elle a été retrouvée en 1881 par Gaston Maspero dans la « cachette royale » de Deir el-Bahari (tombe DB 320), dans laquelle les prêtres-rois de la XXIe dynastie l’avaient mise à l’abri des pillards, en compagnie notamment de plusieurs de ses illustres descendants[16]. Elle révéla qu’il avait entre trente-cinq et quarante ans à sa mort.

Dépouillé de ses ornemements, comme la plupart des momies royales découvertes alors, Ahmôsis laissa cependant de très nombreux "témoignages" dans les tombes de ses parents qui permettent d'imaginer aisément avec quel faste il fut enseveli. On citera notamment les éléments d'un bracelet composé d'un cartouche en or massif encadré de deux lions couchés miniatures qui ornaient la momie de son frère et prédécesseur Kamosé. Signe des temps, on retrouva également des armes et des bijoux à son nom dans la tombe de sa mère Iâhhotep à Dra Abou El-Naggah.

Enfin il convient de mentionner une aiguillère en or massif ayant probablement appartenu à son mobilier funéraire et qui a été retrouvée à Tanis dans la tombe de Psousennès Ier, cadeau probable des grands prêtres d'Amon au souverain tanite, ceux-là même qui mirent à l'abri des pillages la dépouille momifiée du fondateur de la glorieuse XVIIIe dynastie.

Photos

Notes

  1. Formé de Iâh et de msj, « mettre au monde, être né de » : cf. Raymond O. Faulkner, A Concise Dictionary of Middle Egyptian, Oxford University Press (1972), p. 116. À noter que même si les transcriptions sont différentes, le nom Ahmôsis contient la même forme verbale (ms(j)) que Ramsès, « Né de Rê »
  2. « La Lune est satisfaite »
  3. K. Sethe, p. 21, où le roi ordonne qu’on « exalte » sa mère.
  4. Vernus, Yoyotte, p. 10
  5. Betsy M. Brian, p. 212
  6. D. Arnold, A. Dodson, K. Kitchen, N. Reeves, I. Shaw, J. von Beckerath.
    Autres avis de spécialistes : -1570 à -1546 (E. F. Wente), -1569 à -1545 (D. B. Redford), -1554 à -1529 (R. A. Parker), -1552 à -1527 (E. Hornung), -1552 à -1526 (N. Grimal), -1540 à -1525 (J. Malek), -1540 à -1515 (C. Aldred), -1539 à -1514 (E. Krauss), -1530 à -1504 (W. Helck).
  7. K. Sethe, p. 21
  8. L’identification avec Silé (l’actuelle El-Kantara) ne fait pas l’unanimité.
  9. identifié avec Tell Far’ah
  10. Le titre - purement honorifique – ne fait que souligner l’importance de la fonction.
  11. K. Sethe, p. 6
  12. i. e. le Double Pays
  13. K. Sethe, p. 22 sq.
  14. Il pourrait s'agir d'un cénotaphe.
  15. Il s'agit d'une campagne de fouilles menée conjointement par le University of Pennsylvania Museum, la Yale University et le Institute of Fine Arts at New York University.
  16. Amenhotep Ier et les trois premiers Thoutmôsis

Bibliographie

  • K. Sethe, Urkunden des ägyptischen Altertums, vol. IV : Urkunden der 18. Dynastie, Hindrich’sche Buchhandlung, Leipzig, 1932-1961 
  • P. Vernus et J. Yoyotte, Dictionnaire des pharaons, 1998 [détail des éditions] 
  • Betsy M. Bryan, The 18th Dynasty before the Amarna Period [« Ian Shaw, The Oxford History of Ancient Egypt »], Oxford University Press, 2003 

Liens externes

Commons-logo.svg


nothumb  Histoire • Géographie • Mythologie • Dieux • Art / Pyramides • Sciences • Vie quotidienne / Organisation politique / Pharaons  Égyptologie • BibliographieLexique • Index
Egyptopedia Un article égyptologique au hasard :

Relations entre dieux égyptiens

Modifications du jour

Ce document provient de « Ahm%C3%B4sis Ier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ahmosis Ier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ahmôsis Ier — Pour les articles homonymes, voir Ahmès. Articles de la série Pharaon Classements …   Wikipédia en Français

  • Ahmosé-Méritamon (fille d'Ahmôsis Ier) —  Pour l’article homonyme, voir Ahmosé Méritamon.  Ahmosé Méritamon …   Wikipédia en Français

  • Ahmosis — Ahmôsis Ier Demande de traduction Ahmose I → …   Wikipédia en Français

  • Ahmôsis — Ier Demande de traduction Ahmose I → …   Wikipédia en Français

  • Ahmosis-Nefertari — Ahmès Néfertary Pour les articles homonymes, voir Ahmès. Ahmès Néfertary …   Wikipédia en Français

  • Amenhotep Ier — Articles de la série Pharaon Classements alphabétique chronologique Dynasties 0  …   Wikipédia en Français

  • Thoutmôsis Ier — Articles de la série Pharaon Classements alphabétique chronologique Dynasties 0  …   Wikipédia en Français

  • Pyramide d'Ahmôsis — Pyramides d Égypte et de Nubie Commanditaire Ahmôsis Ier …   Wikipédia en Français

  • Ahmès (fille d'Amenhotep Ier) — Ahmès (épouse de Thoutmôsis Ier) Pour les articles homonymes, voir Ahmès. Ahmès …   Wikipédia en Français

  • Ahmès (épouse de Thoutmôsis Ier) — Pour les articles homonymes, voir Ahmès. Ahmès …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”