Ahmed Reda Houhou
Ahmed Reda Houhou
Activités écrivain
Naissance 1911
Biskra, Algérie
Décès avril 1956 (assassinée)
Alger
Langue d'écriture Arabe
Genres Essai, roman, Théatre
Œuvres principales
  • Maa himar Tewfiq El Hakim, (Avec l'âne de Tewfiq El Hakim)
  • Namadhidj bacharia, (Spécimens humains)

Ahmed Reda Houhou (أحمد رضا حوحو) (né en 1911-1956), est un célèbre écrivain algérien. C'est le premier écrivain algérien à avoir sorti un roman en langue arabe, en 1947.

Biographie

Ahmed Reda Houhou est né à Sidi Okba, une ville proche de Biskra, dans une famille aisée. Il reçoit une double formation intellectuelle, il fréquente d'abord l'école coranique, avant d'entrer à l'école française de Skikda, où il obtient son certificat d'études qui lui ouvrent la voie de l'administration des postes.

En 1934, sa famille part pour Médine en Arabie saoudite, à la suite d'un conflit entre son père, et le bachaga de la région. En Arabie saoudite il entame ses études à l’École des sciences légales de Médine, il y obtient les diplômes nécessaires pour y exercer les fonctions d’enseignant. Il participe alors à la rédaction de plusieurs journaux locaux, ou il écrit des articles, des essaies sur les littératures arabes et françaises et plusieurs nouvelles, renouvelant ainsi le genre narratif arabe.

En 1940, il part pour La Mecque, où il prend le métier de postier. Il écrit plusieurs articles critiques, dont le plus célèbre demeure « La littérature arabe va-t-elle à l’extinction ? ». En Arabie saoudite, sa popularité fut telle qu'on le surnomma rapidement « le pionnier du récit en Arabie. »

Mais il décide de revenir en Algérie, au lendemain du massacre de Sétif du 8 mai 1945. Il s'établit à Constantine, où le cheikh El-Ibrahimi, membre de l'Association des Oulémas lui demande de rejoindre l'association. Les oulémas l'investissent des fonctions de directeur d'une école primaire d'éducation religieuse.

Houhou s'illustre en sortant le premier roman algérien en langue arabe, en 1947. Il a écrit plusieurs articles pour deux journaux algériens de l'époque, "El Bassaïr" et "Echou'la". Sur le modèle de Tawfiq al-Hakim, il se livrait à une critique de la société algérienne, la politique, la religion et le statut de la femme.

En 1949, il fonde la troupe théâtrale El Mazher constantinois, avec laquelle il montera plusieurs pièces qui connaitront un grand succès. Il y recrée plusieurs œuvres classiques occidentales en arabe classique ou usuel, comme Anbaça d’après le Ruy Blas de Victor Hugo, Si Achour inspiré du Topaze de Marcel Pagnol, etc.

Il a été assassiné en avril 1956.

Œuvres

  • Maa himar Tewfiq El Hakim, (Avec l'âne de Tewfiq El Hakim)
  • Ghadat oum el qora, (La Belle de la Mecque)
  • Sahibat el ouahy, (La Femme inspirée)
  • Namadhidj bacharia, (Spécimens humains)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ahmed Reda Houhou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste d'écrivains algériens — Cette liste présente les auteurs algériens qui ont écrit aussi bien en berbère, en arabe, qu en français et en latin. Cette liste est incomplète ou mal ordonnée. Votre aide est la bienvenue ! Sommaire : Haut A B C D E F G H I J …   Wikipédia en Français

  • Liste D'écrivains Algériens — Cet article est une liste référençant des écrivains algériens. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Cette liste présente les auteurs algériens qui ont écrit aussi bien en berbère, en arabe, qu en français et… …   Wikipédia en Français

  • Liste d'ecrivains algeriens — Liste d écrivains algériens Cet article est une liste référençant des écrivains algériens. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Cette liste présente les auteurs algériens qui ont écrit aussi bien en berbère,… …   Wikipédia en Français

  • Litterature algerienne — Littérature algérienne Voici une liste d auteurs algériens. Les langues de leurs écrits sont l arabe, le berbère, le français ou le latin. Isabelle Eberhardt (1872 1904) Ismaël Ait Djaffer (1929) Malek Alloula (1938) Jean Amrouche (1907–1962)… …   Wikipédia en Français

  • Littérature Algérienne — Voici une liste d auteurs algériens. Les langues de leurs écrits sont l arabe, le berbère, le français ou le latin. Isabelle Eberhardt (1872 1904) Ismaël Ait Djaffer (1929) Malek Alloula (1938) Jean Amrouche (1907–1962) Taos Amrouche (1913–1976)… …   Wikipédia en Français

  • Liste algerischer Schriftsteller — Die Liste algerischer Schriftsteller führt alphabetisch geordnet Schriftsteller auf, die in Algerien geboren wurden oder dort leben bzw. lebten: Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X …   Deutsch Wikipedia

  • Sidi Okba — Entrée du village en 1962 Administration Pays   …   Wikipédia en Français

  • Tawfiq al-Hakim — (arabe : توفيق الحكيم) né le 9 octobre 1898 dans la banlieue d Alexandrie et mort le 26 juillet 1987 était un écrivain égyptien et une grande figure de la littérature arabe. Il est un des rares pionniers arabe dans l écriture théâtrale et… …   Wikipédia en Français

  • Tawfiq al-hakim — (arabe : توفيق الحكيم) né le 9 octobre 1898 dans la banlieue d Alexandrie et mort le 27 juillet 1987 était un écrivain égyptien et une grande figure de la littérature arabe. Il est un des rares pionniers arabe dans l écriture théâtrale et… …   Wikipédia en Français

  • Mustapha Kateb — Mustapha Kateb, homme de théâtre et acteur algérien, né le 8 juillet 1920 à Souk Ahras, décédé le 28 octobre 1989 à Marseille. Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 3 Lien externe …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”