Flottage

Flottage

Flottage du bois

Le flottage du bois est l'une des plus anciennes méthodes de transport sur de longues distances.

Accumulation de bois en amont du Pont Charles de Prague, en 1872
Flottage du bois en Russie
Flottage du bois au Canada pour acheminer les troncs à Vancouver

Du Moyen Âge jusqu’à la fin du XIXe siècle, en Europe occidentale, le flottage est le mode de transport le plus courant et le moins onéreux pour le bois. La méthode la plus rudimentaire consiste à rassembler le bois sur la rive, à marquer chaque pièce du symbole choisi par son propriétaire et à laisser les grumes descendre librement le cours d’eau au gré du courant, de préférence lors des crues annuelles. Arrivé à destination, le bois est arrêté par un barrage dressé au travers de la rivière, par des pieux fichés dans le lit de la rivière ou par un câble tendu. Ce procédé, dénommé flottage à bûches perdues, se traduit par des pertes assez importantes, notamment à la suite de chocs contre les ponts ou les rochers. Ce fut cependant le seul à être employé sur la Dordogne. Il fut employé sur l'Yonne et la Cure préalablement à la constitution des trains à Clamecy et Vermenton.

La technique du flottage en trains tend à remédier aux inconvénients de la précédente. Elle demande que les troncs soient coupés et reliés entre eux pour former une sorte de radeau gouvernable qui descend le courant. Un mât et une voile peuvent y être installés pour s'aider du vent dans les manœuvres. Ce mode de transport n’est possible que sur des tronçons où le cours d’eau est suffisamment large et peu tumultueux pour éviter que le radeau ne se casse. Il a été utilisé très tôt dans le Morvan, sur la Durance et dans les Vosges[1]. Sur la Seine, certains radeaux mesuraient 75 m de long sur 5 m de large. Hormis le bois dont elles étaient faites, ces embarcations pouvaient convoyer d'autres biens, parfois même du bétail.

Le flottage du bois a naturellement été repris dans d'autres régions du globe, surtout dans les grandes forêts boréales de résineux. Aux États-Unis, au Canada, la méthode a eu son heure de gloire avant l'avènement du chemin de fer puis du camion. Au Québec, les ouvriers conduisant les trains de bois sont appelés draveurs, et la pratique du flottage du bois, drave . La Finlande et la Russie profitent encore largement de la voie fluviale pour le transport par flottage.

Le métier de flotteur est particulièrement dangereux : les ouvriers travaillent en équilibre sur des troncs dont la trajectoire peut être chaotique dans une rivière en crue.

Les inconvénients écologiques du procédé ne sont pas mineurs. Dans les rivières où le flottage du bois est pratiqué, la qualité de l'eau devient douteuse, la faune et la flore aquatiques en souffrent. Dans certaines régions reculées, au Canada notamment, il faut légiférer pour imposer le transport par route qui coûte parfois dix fois plus cher que la drave. C'est par exemple le cas depuis février 1994 sur la rivière des Outaouais.

Références

  1. O. Guatelli, Le flottage du bois et les "oualous" (1830-1899), Kruch, 1991.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du bois et de la forêt Portail du bois et de la forêt
Ce document provient de « Flottage du bois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Flottage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • flottage — [ flɔtaʒ ] n. m. • 1611; de 1. flotter ♦ Transport par eau de bois flotté. ⇒Région. 2. drave. Train de flottage. ⇒ radeau . « le flottage des bûches qui se poursuivent et s entrechoquent » (Renard). ● flottage nom masculin Transport des bois par… …   Encyclopédie Universelle

  • FLOTTAGE — s. m. Transport du bois par eau, lorsqu on le fait flotter. Cette rivière est commode pour le flottage. Flottage en train. Flottage à bûche perdue. L art du flottage …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • flottage — (flo ta j ) s. m. Transport par eau de bois flotté. •   Les temps où le bois était plus commun et où on ne le tirait pas par le flottage des provinces éloignées de Paris, BUFF. Min. t. IV, p. 108, dans POUGENS.    Bois abandonné au cours de l eau …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FLOTTAGE — n. m. Transport du bois par eau, lorsqu’on le fait flotter. Cette rivière est commode pour le flottage …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • flottage — flotacija statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. flotation vok. Flotation, f rus. флотация, f pranc. flottage, m; flottation, f …   Fizikos terminų žodynas

  • Flottage Du Bois — Le flottage du bois est l une des plus anciennes méthodes de transport sur de longues distances. Accumulation de bois en amont du Pont Charles de Prague, en 1872 …   Wikipédia en Français

  • Flottage du bois — Accumulation de bois en amont du Pont Charles de Prague, en 1872 Le flottage du bois est l une des plus anciennes méthodes de transport sur de longues distances …   Wikipédia en Français

  • Meurthe (riviere) — Meurthe (rivière) Meurthe La Meurthe à Saint Dié des Vosges Caractéristiques Longueur 159 km Bassin …   Wikipédia en Français

  • Meurthe (rivière) — 48°46′48″N 6°8′29″E / 48.78, 6.14139 …   Wikipédia en Français

  • Barrage des Settons — Lac des Settons Lac des Settons Vue du lac des Settons depuis le barrage Administration Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.