Agroglyphe

Agroglyphe

Un agroglyphe (ici de type “fractale”).

Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d'autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes géométriques. Ces formes peuvent aller d'un simple cercle de quelques mètres de diamètre à des compositions de plusieurs centaines de mètres impliquant de nombreuses sections. L'origine des agroglyphes est sujette à de nombreuses controverses impliquant soit une réalisation humaine à partir de plans sur papier et de divers moyens de report sur le terrain, cordes, pieux, décamètres, planches et rouleaux pour coucher les tiges, soit des manifestations ufologiques et des manifestations d'énergies, ou encore le projet américain Guerre des étoiles, l'utilisation des lasers de puissance, et plusieurs complots comme, par exemple, le projet HAARP.

Agroglyphe est un néologisme, traduction du mot anglais crop circle qui est parfois utilisé en français.

Sommaire

L'explication par l'intervention humaine

Cette gazette anglaise du XVIIe siècle serait la plus ancienne représentation d'un agroglyphe. Elle contiendrait un témoignage du 22 août 1678 décrivant le travail du diable qui « a dédaigné de faucher l'avoine comme on le fait d'habitude, et l'a coupée en cercles ronds, et placé chaque fétu de paille avec une telle exactitude qu'il aurait fallu plus d'un Âge à n'importe quel vitille pour exécuter qu'il a fait cette nuit-là ». (sourcer précisément cette image)

L'explication sceptique est que l'ensemble des agroglyphes sont des créations humaines, similaire à d'autres créations de land art ou encore dans un milieux urbains aux graffitis.

Les premiers agroglyphes sont apparus dans le sud de l'Angleterre (Hampshire, Wiltshire et contrées avoisinantes) au milieu des années 1970. Au fil du temps, en même temps que le nombre des crop circles croissait, les motifs sont devenus de plus en plus complexes (les premiers agroglyphes étant de simples disques, tandis que certains de ceux apparus dans les années 1990 et 2000 à Auxerre près de l'autoroute A6, furent très élaborés : messages verbaux, signes iconiques, dessins d'objets manufacturés). Évolution aussi de la distribution géographique, le phénomène sortant de son aire d'origine. Toutes ces transformations suggèrent clairement que le rôle des articles de journaux et reportages télévisuels sur le sujet, qui se sont multipliés vers la fin des années 1980, a été important dans la création même du phénomène.[réf. nécessaire]

Les premiers agroglyphes connus ont été créés par deux fermiers du Wiltshire (Angleterre) : Doug Bower et Dave Chorley. Dans la région d'Avebury, district de Marlborough, on peut entendre deux sons de cloche concernant ces personnages : certains[réf. nécessaire] pensent que ces deux fermiers sortaient la nuit, munis de cordes et de planches, pour tracer ces étranges cercles dans les champs de blé, de lin ou de colza.Une autre frange de la population aime à prétendre que Doug et Dave étaient seulement deux illuminés portés sur la boisson, revendiquant ces phénomènes comme leurs sans pouvoir le prouver — elle aime ainsi à prétendre que « le mystère reste entier ».[Qui ?] L'un des principaux problèmes étant que leur méthode ne leur aurait pas permis de coucher les plantes les plus fragiles sans les briser. Or, l'une des caractéristiques des agroglyphes est justement qu'aucune tige n'est brisée.[réf. nécessaire]

Certains fermiers[réf. nécessaire], « victimes » d'un agroglyphe, ont crié et crient encore au vandalisme, allant parfois jusqu'à saccager eux-mêmes leurs récoltes pour empêcher les touristes de mettre les pieds dans leurs champs. D'autres en revanche ont décidé de faire payer l'accès à leurs sites, et les visiteurs se fendent volontiers d'une livre ou deux.

Un agroglyphe de type fractale

Il existe plusieurs groupes artistiques créant des agroglyphes et donnant des preuves qu'ils en sont bien les auteurs ainsi que des explications sur la manière dont ils sont créés.[Qui ?]

Par ailleurs, des médias, à grand renfort de publicité, ont fait réaliser à leur compte maints agroglyphes ou autres motifs :

  • le quotidien The Sun commanda un agroglyphe circulaire géant faisant la publicité des Jeux Olympiques de Londres 2012 décoré des cinq anneaux entrelacés traditionnels, le piquant de cette pub ayant été de l'avoir réalisée sur le sol français, en plein jour, par une équipe de six « faiseurs de cercles » britanniques. Durée de la réalisation : sept heures suivi de leur retour à Londres avant le coucher du soleil[1] ;
  • la chaîne de télévision britannique Sky One fit réaliser un sudoku géant dans une pâture, avec des tarpaulins blancs et des feuilles de plastique (donc pas un véritable agroglyphe). Sky One a proposé au public de résoudre le jeu et le gagnant a reçu de la chaîne une récompense de 5 000 livres (9 000 €). Du point de vue de la démarche, il s'agit d'une production comparable aux graffitis muraux.[réf. nécessaire]

Il existerait également des indices d'agroglyphes antérieurs à 1978. Dès les années 1960, des agroglyphes seraient également apparus en Australie. Au Canada, un fermier de Duhamel, Alberta, a trouvé des cercles de récolte le 5 août 1967 ; pendant les semaines précédentes, plusieurs personnes avaient déclaré qu'ils avaient vu des ovnis. Au ministère de la Défense nationale, ce dossier reste « non résolu »[2]. On retrouverait aussi des témoignages de formes étranges dans les champs en Hollande ou en Angleterre dès le XVIIe siècle, telle la représentation d'un « diable faucheur » dans une gazette anglaise de l'époque (voir l'image). Cet unique témoignage n'est toutefois pas aussi probant qu'il peut sembler au premier abord[non neutre] : le terme « faucheur » semble bien montrer que le blé a été « coupé », et non « couché » (on serait donc en présence d'un simple vol, et non d'un agroglyphe, qu'il soit artistique ou occulte)[réf. nécessaire].

Phénomène naturel

Plusieurs théories ont été émises attribuant aux agroglyphes une origine naturelle (tourbillons de vent, « éclairs en boule », vortex de plasma, etc.). On pense[réf. nécessaire] entre autres à des champs magnétiques. Cette hypothèse a été avancée pour plusieurs raisons : des personnes[réf. nécessaire] peuvent se sentir mal sur un crop circle, avoir des maux de tête ou des nausées. De plus, certains appareils électroniques sont défaillants. Enfin, on mesure aussi sur certains crop circles des champs magnétiques plus élevés que la normale[réf. nécessaire]. Cependant cette hypothèse — outre qu'elle laisse dans l'ombre la nature et le mode d'action des mystérieuses forces à l'œuvre ??? — perd toute vraisemblance au regard de la perfection et de la complexité des formes géométriques produites par le phénomène ???, lequel se caractérise tant par des formes circulaires ou elliptiques, généralement multiples et symétriques, que par des motifs radiaux ou angulaires, parfois symétriques, parfois asymétriques.

Finalement une découverte via des tests avec du sable fin et des vibrations sonores pourrait être l'avancement de cette compréhension des agroglyphes. Cela supposerait que la terre alors serait en communication par des vibrations sonores venues d'ailleurs dans l'espace en y formant des symboles pour messages. Certains agroglyphes relatent du calendrier issu des Mayas[3].

Origine extraterrestre

Un agroglyphe en Suisse

Parmi les groupes qui étudient ces phénomènes, le BLT Research Team, Inc.[4], du nom de ses trois initiateurs, John Burke (homme d'affaire new yorkais), Wm.C. Levengood (biophysicien du Michigan) et Nancy Talbott (productrice de musique collaborant par ailleurs à l'université du Maryland et au Harvard College). Les chercheurs de ce groupe prétendent avoir découvert des isotopes radioactifs rares dans les agroglyphes[réf. nécessaire], ils auraient aussi trouvé des modifications structurelles profondes dans les nœuds des plantes tressées (et non simplement couchées). Les travaux de Wm.C. Levengood & co. ont été largement contestés par les sceptiques, particulièrement sur le plan méthodologique, tel que par exemple Joe Nickell dans son article "Levengood's Crop-Circle Plant Research". De plus, les sceptiques expliquent de manière prosaïque les agroglyphes présentant des plantes tressées (voir par exemple l'article de Jean-Marc Donnadieu les agroglyphes tressés, consacré à ce sujet).

On peut également établir un rapprochement avec les œuvres retrouvées en Amérique du sud sur les terres des civilisations précolombiennes. Ces œuvres, représentant des formes géométriques pour certaines, des animaux pour d'autres (un rapace pour l'une d'entre elles), sont constituées uniquement de traçages au sol, dans la terre grâce notamment à la disposition de pierres, et sont établies sur de très grandes superficies[réf. nécessaire]. On[Qui ?] pense aujourd'hui que les civilisations de l'époque auraient eu beaucoup de difficultés à les constituer du fait de leur taille, puisqu'elles ne peuvent être vues que du ciel[réf. nécessaire]. Certaines personnes[réf. nécessaire] émettent l'hypothèse de pistes d'atterrissage en vue d'arrivées extraterrestres. Cela reste du domaine de l'hypothèse. Ces dessins ont survécu au temps et sont toujours visibles aujourd'hui. Certaines personnes[réf. nécessaire] interprètent les agroglyphes d'origine inconnue (naturelle, extraterrestre etc...) comme une mandala qui montre un mouvement d'énergie.[réf. nécessaire]

Boules de lumière

W. C. Levengood et N. P. Talbott défendent l'hypothèse selon laquelle les agroglyphes sont réalisés par des « boules de lumière » (en anglais Balls of light), qui sont à mettre en relation également avec les phénomènes de Foo fighters. Selon eux, de telles boules de lumières émettraient des micro-ondes qui réaliseraient la forme dans les blés. L'origine de ces boules n'est pas précisément définie.

Dans un article de 1999, Levengood et Talbott prétendent que les blés ont été irradiés. E. H. Haselhoff (2001) propose dans la foulée un modèle physique explicatif[5].

Joe Nickell, membre du Committee for Skeptical Inquiry, a mis en question la fiabilité de ces résultats[6] : l'analyse n'avait pas été faite en double-aveugle et il semblerait que les laboratoires ne puissent pas distinguer les épis de blé qui proviennent des agroglyphes de ceux qui n'en proviennent pas, si on ne leur donne pas l'information avant toute analyse. De plus, le modèle de Haselhoff (2001) n'explique pas comment les micro-ondes coucheraient les épis de blé ni comment ils traceraient la forme de l'agroglyphe dans le champ, mais seulement une possible différence de longueur entre les épis.

Les agroglyphes dans la fiction

  • Mystère, série télévisée de Didier Albert (2007), diffusée pendant l'été 2007 sur la chaine TF1 ;
  • Dans le film Chicken Little (2005), des agroglyphes sont créés par des aliens alors qu'ils poursuivent les héros à travers un champ de maïs ;
  • Signes, un film de science-fiction au sujet des agroglyphes écrit et réalisé par M. Night Shyamalan et distribué durant l'été 2002, attribue aux extra-terrestres la formation de motifs en cercles dans les champs de blé et autres céréales ;
  • Scary Movie 3 parodie partielle de Signes ;
  • Roswell (série télévisée consacrée à un groupe d'extra-terrestres, montrant des agroglyphes dans son générique ;
  • Kaamelott (série télévisée diffusée sur M6, et notamment les épisodes Silbury Hill et Silbury Hill II).


Notes et références

Voir aussi

Le 15 Septembre 2009, google.com fait connaître les Agroglyphe avec un logo spécial[réf. nécessaire].

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie

Ouvrages

  • Bert Janssen, The Hypnotic Power of Crop Circles.
  • Nicolas Montigiani, Crop circles : manœuvres dans le ciel, éditions Carnot, Chatou, « Orbis enigma », 2003. (ISBN 2-84855-000-7)
  • Umberto Molinaro, Des cercles dans la nuit : voyage initiatique au pays des crop circles.
    • Première édition française : Umberto Molinaro, Wattignies, 2006, 256 p., (ISBN 2-9527253-0-6).
    • Réédition française : éditions Équilibre, Montlaur, 2007, 319 p., (ISBN 978-2-916008-13-4).
    • Première édition canadienne : éditions Cœur de Phénix, Rosemère, 2007, 319 p., (ISBN 978-2-923524-18-4).
  • Eltjo Haselhoff, Les cercles dans les blés et leurs mystères : recherches scientifiques et légendes (traduit de l'anglais par Jean-Daniel Pellet), éditions Favre, Lausanne et Paris, 2002, 157 p., (ISBN 2-8289-0710-4). Traduit depuis l'ouvrage original « The deepening complexity of crop circles : scientific research & urban legends ».
  • J. Moore, Crop Circle Revealed: Language of the Light Symbols, Barbara Lamb.
  • R. Noves, The Crop Circle Enigma: A Range of Viewpoints, du Centre d'études des agroglyphes.
  • Steve Alexander, Crop Circle Year Book.
  • Terje Toftenes, "Crop Circles : Crossovers To Another Dimension" (DVD), Medietilsynet.
  • Philippe Messina, Dominique Thomas (textes), Steve Alexander (photographie), Crop Circles : Mandalas des Champs", éditions Gange, coll. « Arc-en-ciel », Montpellier, 2004, 27 + 150 p., (ISBN 2-911096-19-3).
  • Michael Hesemann, Messages : L'Enigme des Crops Circles (traduit de l'anglais par Christian Muguet), éditions Trajectoire, Paris, 2003, 311 p. + 64 p. de planches illustrées, (ISBN 2-84197-260-7).
  • Colin Andrews, Crop Circles, signes et contacts (avec la participation de Stephen J. Spignesi ; traduit de l'américain par Laurence Le Charpentier), éditions Exclusif, Neuilly-sur-Seine, 2007, 255 p. + 16 p. de planches illustrées, (ISBN 978-2-8489-1064-2).

Articles

Liens externes

Bases de données

Ce document provient de « Agroglyphe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agroglyphe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agroglyphe —  n.m. Figure géométrique d origine mystérieuse apparaissant dans un champ cultivé …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • Cercle De Culture — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Cercle De Récolte — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Cercle de récolte — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Crop Circle — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Crop circle — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Crop circles — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Crops Circles — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Céréologie — Agroglyphe Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un agroglyphe, parfois nommé cercle de culture ou cercle de récolte, est un motif réalisé dans un champ de blé ou d autres céréales par flexion des épis afin de représenter diverses formes… …   Wikipédia en Français

  • Cercle de culture — Un agroglyphe (ici de type “fractale”). Un cercle de culture, ou cercle de récolte (souvent appelé par le nom anglais, crop circle, ou par le néologisme agroglyphe), est un motif réalisé dans un champ de céréales (généralement de blé) par flexion …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”