Agoraphobe

Agoraphobie

Wiktprintable without text.svg

Voir « agoraphobie » sur le Wiktionnaire.

L'agoraphobie (du grec ἀγορά / agora, « place publique, assemblée » et φόβος / phobos, « peur ») est un trouble cognitif se manifestant par une peur irrationnelle de ne pouvoir échapper à une situation ou par la crainte de ne pas pouvoir être secouru en cas d'attaque de panique ou de symptômes liés a une attaque de panique. De ce fait, l'agoraphobie peut également inclure indirectement la peur de la foule en tant que masse (la nuance n'étant pas toujours strictement définie avec l'ochlophobie). Elle s'inscrit dans la catégorie des phobies sociales.

L'agoraphobie pourrait ( non médicalement ) se définir comme : la peur d'avoir peur.

Sommaire

Prévalence et incidence

L'agoraphobie touche de 2 à 4% de la population. Sous sa forme mineure (agoraphobie simple) elle se développe entre la fin de l'adolescence et la trentième année environ. La forme majeure s'accompagne généralement de troubles paniques et survient entre 35 et 45 ans.

Si l'origine de cette névrose diffère selon les sujets, elle survient le plus souvent suite à un traumatisme psychique (accident, deuil, chômage...) récent ou éloigné. Ainsi, cet état — que de nombreux spécialistes différencient d'une « maladie » — peut être développé à tout moment par tout individu. Il peut aussi s'accompagner d'autres syndromes, phobies ou troubles compulsifs (dépression, claustrophobie...)

L'angoisse générée par cette manifestation phobique peut être de différente ampleur selon la réceptivité du sujet. Les individus les plus exposés peuvent alors présenter des crises de spasmophilie, appelées aussi « crise d'angoisse » ou « attaque de panique ». À l'exception des personnes présentant des pathologies particulières (déficients cardiaques, asthmathiques...), les crises de spasmophilie ne présentent au demeurant aucun danger pour la santé ou la vie du sujet. Néanmoins, les victimes comparent ces épisodes à la sensation de mourir.

Ces attaques de panique présentent une ou plusieurs caractéristiques psychologiques et manifestations physiques :

  • palpitations, tachycardie (accélération du rythme cardiaque)
  • tremblements ou secousses musculaires (d'où vient le nom de spasmophilie)
  • douleur, gênes thoraciques
  • sensation d'étranglement, souffle court
  • parfois, déréalisation ou dépersonnalisation

Les patients subissent une forte peur de plein fouet, les sensations de vertige, d'étouffement, de perte de contrôle, accompagnées des manifestations physiques d'une angoisse intense, ce qui les amène à redouter les situations dans lesquelles ils craignent d'avoir peur (peur d'avoir peur = Phobophobie). Ils peuvent alors élaborer par opposition un processus dit d'« évitement », consistant à éviter toute situation représentant l'objet de leur phobie.

Dans ce dernier cas, l'agoraphobe risque ainsi d'entrer progressivement dans un processus de dé-sociabilisation et présenter à terme un syndrome dépressif majeur.

Traitement

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont aujourd'hui parmi les plus indiquées dans le traitement de ce type d'état. La relaxation et l'apprentissage du contrôle de soi (émotions et manifestations corporelles conséquentes) va permettre au patient d'atténuer l'anxiété persistante, et de se confronter plus sereinement aux situations redoutées. Pour cela, une technique de désensibilisation systématique met le patient en situation phobogène, en imagination, dans un premier temps, puis progressivement, en situation réelle « in vivo ».

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Kathryn Milun, Pathologies of modern space : empty space, urban anxiety, and the recovery of the public self, Rotledge, New York, 2007, 325 p. (ISBN 978-0415-95274-3)
  • (fr) Jean-Luc Émery, Surmontez vos peurs : vaincre le trouble panique et l'agoraphobie, Odile Jacob, Paris, 2008, 302 p. (ISBN 978-2-7381-2094-6)
  • (fr) Franck Peyré, Faire face à l'agoraphobie : foule, isolement, endroits clos, hauteurs, transports, conduite, etc., Retz, Paris, 2006, 231 p. (ISBN 2-7256-2503-3)
  • (fr) Dominique Servant, Attaques de panique et agoraphobie : diagnostic et prise en charge, Masson, Paris, 2001, 197 p. (ISBN 2-294-00442-6)

Filmographie

Liens externes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
Ce document provient de « Agoraphobie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agoraphobe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agoraphobe — ● agoraphobe adjectif et nom Qui souffre d agoraphobie. agoraphobe adj. (et n.) MED Qui souffre d agoraphobie. agoraphobe [agɔʀafɔb] adj. et n. ÉTYM. 1896, Ribot; …   Encyclopédie Universelle

  • agoraphobe — noun see agoraphobia …   New Collegiate Dictionary

  • agoraphobe — noun Someone who suffers from agoraphobia …   Wiktionary

  • agoraphobe — ag|o|ra|pho|be [ ægərə,foub ] noun count an AGORAPHOBIC …   Usage of the words and phrases in modern English

  • agoraphobe — ag·o·ra·phobe …   English syllables

  • agoraphobe — See: agoraphobia …   English dictionary

  • agoraphobe — n. a person who suffers from agoraphobia …   Useful english dictionary

  • phobe — agoraphobe américanophobe anglophobe calciphobe claustrophobe francophobe germanophobe hydrophobe hygrophobe xénophobe …   Dictionnaire des rimes

  • Agoraphobie — Classification et ressources externes CIM 10 F40. F40.00 Sans trouble panique, F40.01 Avec trouble panique CIM 9 300.22 Sans trouble panique …   Wikipédia en Français

  • agoraphobia — UK [ˌæɡ(ə)rəˈfəʊbɪə] / US [ˌæɡərəˈfoʊbɪə] noun [uncountable] medical a fear of going outside and being in public places Derived word: agoraphobe UK [ˈæɡ(ə)rəˌfəʊb] / US [ˈæɡərəˌfoʊb] noun countable Word forms agoraphobe : singular agoraphobe… …   English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”