Agonac

45° 17′ 36″ N 0° 45′ 03″ E / 45.2933333333, 0.750833333333

Agonac
L'église Saint-Martin
L'église Saint-Martin
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Brantôme
Code commune 24002
Code postal 24460
Maire
Mandat en cours
Jean-Claude Brouillaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes des Villages truffiers des portes de Périgueux
Démographie
Population 1 625 hab. (2008)
Densité 44 hab./km²
Gentilé Agonacois(es)
Géographie
Coordonnées 45° 17′ 36″ Nord
       0° 45′ 03″ Est
/ 45.2933333333, 0.750833333333
Altitudes mini. 110 m — maxi. 224 m
Superficie 37,22 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Agonac (en occitan Agonac[1]) est une commune française située dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine.

Sommaire

Géographie

La retenue de la Beauronne au centre du bourg d'Agonac

La commune d'Agonac s'étend sur les deux versants de la vallée de la Beauronne, un ruisseau affluent de l'Isle.

Sur la commune, le sol est principalement recouvert de sables, d'argiles ou de graviers pléistocènes alors que les hauteurs au nord et au sud-est sont composées de calcaires du Crétacé[2]. L'altitude minimale, 110 mètres, se situe au sud-ouest, près du hameau Bosquely, là où la Beauronne quitte le territoire communal pour entrer sur celui de Château-l'Évêque. Le point culminant, 224 mètres, se trouve au nord du bourg, à l'ouest du lieu-dit Gerveries.

Traversé par la Beauronne, le bourg d'Agonac est situé, en distances orthodromiques, onze kilomètres au sud-est de Brantôme et douze kilomètres au nord de Périgueux, au croisement des routes départementales 3, 3E7, 69 et 106. Il est également desservi par la ligne de chemin de fer Limoges - Périgueux. Ce bourg du Périgord blanc est situé au milieu d'une région de collines où abondent les noyers et les chênes truffiers.

Communes limitrophes

Histoire

Aux lieux-dits "Borie-Vieille" et "Les Cadagnes", des fouilles ont attesté une occupation de la région dès les temps préhistoriques.

Au XIe siècle, l'évêque Frotaire de Gourdon choisit une colline d'accès difficile dominant la vallée pour y édifier l'une des quatre forteresses qui devaient protéger la région contre les invasions normandes.

Au Moyen Âge, Agonac était une ville close protégée par des remparts et à laquelle on accédait par quatre passages : la porte De Ripagay, la porte Palenchart, la porte Foscheyrencha et au nord-est, la seule encore existante, la porte Salseyron[3].

Le village est identifié sous le nom d'Agonat sur la carte de Cassini, représentant la France entre 1756 et 1789.

Dans la nuit du 13 au 14 juin 2007, des orages particulièrement violents accompagnés de pluies diluviennes ont entraîné une crue subite de la Beauronne. Une quarantaine de maisons ont été sinistrées à Agonac.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1870 1886 Adolphe Barbut - Négociant
1886 décembre 1886 Pierre Picot - Adjoint faisant fonctions de maire
décembre 1886 octobre 1913 Élie Simonet - Propriétaire
octobre 1913 mai 1929 Louis Roux[4] - Propriétaire
mai 1929 mai 1935 Gabriel Simonnet - Propriétaire
mai 1935 1944 Gaston Thibault - Propriétaire cultivateur
octobre 1944 décembre 1951 Camille Barbut - Ingénieur négociant
décembre 1951 mars 1959 Gaston Thibault - Propriétaire cultivateur
mars 1959 mars 1977 Paul Mordiconi - Notaire
mars 1977 mars 1983 Jean Demoures - -
mars 1983 mars 1989 Daniel Couder - -
mars 1989 en cours (réélu en mars 2008) Jean-Claude Brouillaud SE Cadre retraité
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Jumelages

Démographie

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Agonac, cela correspond à 2004, 2009, etc[5]. Les autres dates de « recensements » (2006, 2008, etc.) sont des estimations.

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 516 1 555 1 538 1 541 1 739 1 672 1 719 1 714 1 586
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 577 1 615 1 629 1 590 1 631 1 652 1 564 1 560 1 533
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 452 1 435 1 404 1 300 1 329 1 276 1 278 1 301 1 236
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2008
Population 1 211 1 162 1 027 1 059 1 342 1 451 1 553[6] 1 600[7] 1 625[8]
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2004 : population municipale légale.
Sources : Ldh/EHESS/Cassini [9] jusqu'en 1962 puis Insee [10] de 1968 à 1999.

Économie

Au recensement de 1999, la population active totale (actifs + chômeurs) d'Agonac s'élève à 636 personnes[11]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans est de 84 %, ce qui place la commune au-dessus de la moyenne nationale (82,2 %). On y dénombre 69 chômeurs (10,8 % de la population, taux inférieur à la moyenne nationale 12,9 %). En tout et pour tout, la population comprend 43,8 % d'actifs, 21 % de retraités, 22,5 % de jeunes scolarisés et 12,7 % d'autres personnes sans activité[11].

Par rapport aux moyennes nationales, le pourcentage de retraités est un peu plus important sur la commune (2,8 % de plus) et le pourcentage de jeunes scolarisés est, à l'inverse, légèrement inférieur (2,5 % en moins).

En 2004[12], la population active totale représente 716 personnes, soit 46,1 % de la population. Le nombre de chômeurs s'est abaissé (52) et le taux de chômage ne représente plus que 7,3  %.

Lieux et monuments

  • Le château d'Agonac, XIXe siècle. Fondé en 980 et rebâti à diverses époques
  • Le manoir d'Agonac, limite XVIIIe , XIXe siècle
  • Le logis de l'Hospice, XVIIe siècle, propriété privée
  • La chartreuse du Pouliquet, XIXe siècle, propriété privée
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Le château de Gourjou et sa chapelle, propriété privée
  • L'église Saint Martin[13], XIIe et XIIIe siècles et rénovée fin XIXe siècle, classée monument historique depuis 1900[14]. Le gros clocher carré et les contreforts qui l'épaulent sont postérieurs aux dévastations causées par les protestants lors des guerres de religion[réf. nécessaire].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • La chapelle Notre-Dame, XIXe siècle
  • La porte Salseyron, XIVe siècle, qui protégeait l'entrée nord du bourg au Moyen Âge
  • Le vieux bourg
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne
  2. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, p. 19, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5)
  3. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, p. 12, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 978-2-87901-221-6)
  4. De 1915 à début 1919, les fonctions de maire ont été assurées par un conseiller municipal, Jean Barbut, pour cause de mobilisation simultanée du maire Louis Roux et de son adjoint Jean-Louis du Repaire
  5. Calendrier de recensement sur Insee. Consulté le 14 janvier 2011
  6. Recensements de la population de 2004 à 2007 sur Insee. Consulté le 14 janvier 2011
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 14 janvier 2011
  8. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 14 janvier 2011
  9. Notice communale d'Agonac sur Ldh/EHESS/Cassini. Consulté le 14 janvier 2011
  10. Agonac - Évolution et structure de la population sur Insee. Consulté le 14 janvier 2011
  11. a et b Données INSEE compulsées par le journal du Net- Emploi à Agonac
  12. INSEE Enquête annuelle de recensement 2004
  13. Laurence Cabrero-Ravel, L'église Saint-Martin d'Agonac, pp. 95-104, dans Congrès archéologique de France. 156e session. Monuments en Périgord. 1999 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1999
  14. Église Saint-Martin, sur la base Mérimée, ministère de la Culture, consultée le 17 mai 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agonac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agonac — País …   Wikipedia Español

  • Agonac — French commune nomcommune=Agonac région=Aquitaine département=Dordogne arrondissement=Périgueux canton=Brantôme insee=24002 cp=24460 maire= mandat= intercomm= longitude=0.750833333333 latitude=45.2933333333 alt moy= alt mini=110 m alt maxi=224 m… …   Wikipedia

  • Agonac — Original name in latin Agonac Name in other language Agonac, Agonak, Агонак State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.29248 latitude 0.75024 altitude 137 Population 1575 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare d'Agonac — Agonac La gare, côté quais, avec l ancien bâtiment voyageurs. Localisation Pays France Commune Agonac …   Wikipédia en Français

  • Château d'Agonac — is a château in Dordogne, Aquitane, France. Categories: Châteaux in DordogneFrench castle stubs …   Wikipedia

  • Château d'Agonac — Château d’Agonac Le château d Agonac Début construction XIIe siècle Fin construction XIXe siècle Destination a …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Jean-Baptiste de Preyssac-d'Agonac — Église Saint Jean Baptiste L église Saint Jean Baptiste de Preyssac d Agonac Présentation Période ou style Ro …   Wikipédia en Français

  • Preyssac-d'Agonac — Château l Évêque Château l Évêque Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Périgueux Canton …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Martin d'Agonac — Pour les articles homonymes, voir Église Saint Martin. Église Saint Martin L église Saint Martin …   Wikipédia en Français

  • Beauronne (ruisseau) — Beauronne (de Chancelade) Pour les articles homonymes, voir Beauronne (homonymie). la Beauronne (Beauronne de Chancelade) La Beau …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”