Agence Havas

L'agence Havas, créée en France au XIXe siècle, est la plus ancienne agence de presse au monde. Elle sera scindée en deux branches en 1940, qui deviendront d'une part le groupe de publicité Havas et d'autre part l'agence France-Presse.

Sommaire

L'« Agence des feuilles politiques »

L'agence Havas est fondée le 22 octobre 1835 par l'ancien banquier Charles-Louis Havas, sous le nom d'« Agence des feuilles politiques, correspondance générale ». L'activité d'origine de cette petite entreprise parisienne consiste à traduire et importer les nouvelles données par les journaux étrangers, et à compiler celles données par les journaux français. C'est ainsi que naît le métier d'« agencier papier ».

Sous la Monarchie de Juillet (1830-1848), Charles-Louis Havas va développer avec ardeur son activité de manière à se rendre indispensable pour l'ensemble de la presse parisienne. En 1838, le gouvernement le charge de lui confectionner une « correspondance ministérielle » pour tenir informés les agents de l'État, dessinant les prémices des relations étroites entre l'État et l'Agence. Le réseau de correspondants à l'étranger s'étend, les moyens les plus rapides sont employés pour transmettre les informations : alors que les nouvelles en provenance des journaux étrangers sont envoyées par pigeon voyageur et traduites dès leur arrivée à Paris, l'Agence des feuilles politiques est ainsi en pointe pour l'utilisation du télégraphe, dès 1845.

De l'information à la publicité

En 1852, Charles-Louis Havas cède la place à ses deux fils, Charles-Guillaume Havas et Auguste Havas, dont le premier décèdera en 1873[1]. Ils développeront en 1855 une nouvelle activité, plus lucrative que l'information : la publicité. La Société générale des annonces (SGA) fusionne avec Havas en 1865[2].

Pour réduire les coûts, ils passeront des accords de partage du monde avec deux concurrents, anciens employés de leur père : Julius Reuter qui s'est installé à Londres, et Bernhard Wolff qui est à Berlin.

En 1879, à la retraite d'Auguste Havas, l'entreprise perd son caractère familial. Elle est acquise par le baron Émile d'Erlanger et transformée en société anonyme au capital de 8,5 millions de francs. Les actions de 500 francs, au nombre 17000, sont vendues à la Bourse[1].

C'est l'époque où la presse connaît un développement rapide, notamment en France grâce aux Lois sur le télégraphe de 1878, qui permettent à l'agence d'ouvrir des bureaux télégraphiques en province, alors que c'était jusque là réservé au monopole d'État. Puis c'est la loi du 29 juillet 1881, qui consacre la Liberté de la presse en France. Les moyens techniques qui permettent d'acheminer l'information progressent aussi. Havas investit dans le téléphone, le téléscripteur et les ondes longues radio. En 1896, l'agence Havas s'installe place de la Bourse, à Paris, dans l'immeuble occupé aujourd'hui par l'Agence France-Presse.

Plusieurs petites agences disparurent : en 1883 l'Agence Ewig et en 1893 l'Agence Libre, mais d'autres se créent comme L'Agence de presse Fournier fondée en 1879 et spécialiste des informations économiques, qui sera rachetée dans les années 1930 par l'Agefi (France) et l'Agence télégraphique républicaine[3], créée en 1885. L'agence La Presse Nouvelle, au capital de 2,7 millions de francs, créé en 1905 par des journaux catholiques, est restée pour sa part marginale[4]., tout comme La Presse régionale, du trust de presse créé par Paul Féron-Vrau, héritier de Philibert Vrau[5].

En 1904, l'Agence Havas intente un procès à l'Agence de presse Fournier pour concurrence déloyale, en l'accusant de piller ses dépêches, et fait valoir qu'elle dispose de plus de 500 correspondants en France, mais mais l'avocat de l'Agence de presse Fournier apporte la preuve que celle-ci est parfois en avance sur sa rivale, et parfois même la corrige[5].

Dans les années 1930, une nouvelle révolution technologique, les ondes courtes améliorent encore les communications, à tel point que les accords entre agences de presse sont rompus, chacune développant son propre réseau. Les investissements sont lourds, et le gouvernement français trouve son intérêt à en financer une partie estimée à plus de 47 %, car le réseau de Havas participe à la présence française à l'étranger dans un contexte international tendu.

Lorsque la France est envahie par l'Allemagne en 1940, l'agence perd son indépendance. La branche publicité reste dans le privé, sous le nom d'Havas, et la branche information passe dans le giron du Régime de Vichy sous le nom d’Office français d'information (OFI).

La fin d'une histoire

Lors de la Libération de Paris, le 20 août 1944, des journalistes membres de la Résistance s'emparent de l'OFI. Ils émettent la première dépêche d'une agence libre qui prendra le nom d'agence France-Presse (AFP) le 30 septembre 1944.

De son côté, l'agence Havas de publicité est nationalisée. Elle se lancera dans le tourisme et étendra ses activités à différentes formes de communication avant d'être privatisée en 1987 pour prendre la dénomination de Havas S.A.

Directeurs généraux

Présidents du conseil d'administration

Voir aussi

Notes et références

  1. a et b Histoire de la Société générale: 1864-1890, la naissance d'une banque moderne, par Hubert Bonin
  2. « Des petits journaux au grandes agences », par Michaël Palmer, page 253
  3. Des petits journaux aux grandes agences, par Michael B. Palmer, page 247 chez Aubier, 1983
  4. La lumière de Paris: Les usages de la photographie, 1919-1939, par Françoise Denoyelle, page 155
  5. a et b Des petits journaux aux grandes agences, par Michael B. Palmer, page 247, Aubier, 1983
  6. a et b http://expositions.bnf.fr/afp/arret/1/index.htm

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agence Havas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agence Havas — Agence Havas, s. Telegraphenbureaus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Agence Havas — Die Havas Gruppe ist eine französische Werbeagentur. Sie entstand aus der ersten französischen Nachrichtenagentur, die im Jahre 1835 von Charles Louis Havas gegründet wurde. Havas wurde 1998 von Vivendi aufgekauft und in Vivendi Universal… …   Deutsch Wikipedia

  • HAVAS (AGENCE) — HAVAS AGENCE En 1825, Charles Louis Havas ouvre un bureau de nouvelles, en annexe à son bureau de traduction de presse; en 1835, le succès venant, ce bureau devient l’Agence Havas, avec comme clientèle les principaux journaux parisiens. La… …   Encyclopédie Universelle

  • agence — [ aʒɑ̃s ] n. f. • 1653; it. agenzia, de agente → 2. agent 1 ♦ Vx Emploi d agent (2, 1o). « L agence générale du clergé est fort recherchée » ( Furetière). 2 ♦ (1835) Vx Administration confiée à un ou plusieurs agents. « L agence du trésor public… …   Encyclopédie Universelle

  • Agence France-Presse — Lema Comprendre le monde Tipo Agencia de noticias …   Wikipedia Español

  • HAVAS (C. H.) — HAVAS CHARLES HENRI (1783 1858) Né en Normandie d’une famille normande, mais d’une origine lointaine portugaise ou hongroise (ou peut être les deux...). Homme d’affaires comme ses ancêtres, Charles Henri Havas semble tout d’abord réussir assez… …   Encyclopédie Universelle

  • Agence France-Presse — Rechtsform Öffentliches Unternehmen Gründung 1835 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • Agence France-presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français

  • Agence France Presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français

  • Agence France presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”