Esthetique analytique

Esthétique analytique

L’esthétique analytique est un courant de l'esthétique, apparue dans les années 1950, majoritaire dans les pays anglo-saxons.

Issue de l'empirisme et du pragmatisme, cette esthétique se fonde sur une recherche par des instruments logico-philosophiques et des analyses du langage, dans le prolongement de la philosophie analytique. Les premiers travaux importants d'esthétique font suite à la publication posthume des Investigations philosophiques (1953) de Wittgenstein, autour de la théorie des jeux de langage (langage ordinaire).

Cette esthétique est constituée par un ensemble de théories homogènes, liées essentiellement aux questionnements et définitions de l’art (philosophie de l'art). Ces théories apparaissent comme indépendantes de l’esthétique traditionnelle (par exemple, l’ancienne question du Beau, ou l’étude de l’histoire de l’esthétique). Pour Domique Château, « L’esthétique analytique prétend être une nouvelle version de l’esthétique, une façon de la concevoir qui la coupe de sa tradition, comme une langue inédite que l’on prétendrait substituer à la langue commune et dans laquelle elle serait difficilement traduisible. »[1]

Cette esthétique est en dialogue constant avec les œuvres d'avant-garde de l'art contemporain, notamment celles de Duchamp et Warhol. Les travaux analytiques abordent notamment : l'indéfinissabilité de l'art (Weitz, « le rôle de la théorie en esthétique », 1956 ; Mandelbaum) ; l'institutionnalisation de l'art (Dickie, Art and the Aesthetic. An Institutional Analysis, 1974) ; le « monde de l'art » (Dickie, Danto) ; l'identification de l'œuvre d'art (Danto, La transfiguration du banal, 1981) ; l'expérience esthétique, l'art comme symbole (Goodman, Langages de l'art, 1968).


Pour consulter un article plus général, voir : Esthétique.

Notes et références

  1. Dominique Chateau, La Question de la question de l’art : Note sur l’esthétique analytique (Danto, Goodman et quelques autres), PUV, 1994, p.8
  • The Oxford handbook of aesthetics, sous la dir. de Jerrold Levinson, Oxford, 2003 (ISBN 0-19-825025-8) (voir aussi cet article).

Voir aussi

  • Philosophie de la perception

Liens externes


  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la philosophie analytique Portail de la philosophie analytique
Ce document provient de « Esth%C3%A9tique analytique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Esthetique analytique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Esthétique Analytique — Fontaine, de Marcel Duchamp, 1917. L’esthétique analytique est un courant de l esthétique, apparue dans les années 1950, majoritaire dans les pays anglo saxons. Issue de l empirisme et du pragmatisme, cette esthétique se fonde sur une recherche… …   Wikipédia en Français

  • Esthétique analytique — Fontaine, de Marcel Duchamp, 1917. L’esthétique analytique est un courant philosophique de l esthétique contemporaine, apparu dans les années 1950. C est l un des deux courants majeurs de la philosophie de l art anglo saxonne avec la French… …   Wikipédia en Français

  • Esthetique — Esthétique Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline …   Wikipédia en Français

  • Esthétique de l'art — Esthétique Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline …   Wikipédia en Français

  • ESTHÉTIQUE ET ANALYTIQUE TRANSCENDANTALES — ESTHÉTIQUE & ANALYTIQUE TRANSCENDANTALES Les deux expressions d’esthétique et d’analytique transcendantales désignent l’étude de l’entendement et celle de la sensibilité, saisis dans leur structure a priori, sources de toute notre connaissance… …   Encyclopédie Universelle

  • ESTHÉTIQUE - L’expérience esthétique — La notion d’«expérience esthétique» recouvre des acceptions très distinctes. De nos jours, le sens «subjectiviste» qu’a légué le XIXe siècle paraît avoir prévalu, sans qu’il faille pour autant privilégier le point de vue du spectateur: nous… …   Encyclopédie Universelle

  • Esthétique — Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline philosophique ayant pour objet les …   Wikipédia en Français

  • Esthétique environnementale — L‘esthétique environnementale est une sous discipline (ou une école) de l esthétique apparue dans les années 1980, rattachée de manière plus générale à la philosophie de l environnement et à l esthétique analytique. A l opposé des travaux de la… …   Wikipédia en Français

  • analytique — [ analitik ] n. f. et adj. • 1578; bas lat. analyticus, gr. analutikos I ♦ N. f. Philos. Chez Aristote, Partie de la logique qui traite de la démonstration. ♢ Chez Kant, Partie de la critique qui a pour objet la recherche des formes de l… …   Encyclopédie Universelle

  • ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie — Esthétique: le mot est assez neuf, et l’institution l’est plus encore; la première revue d’esthétique, la Zeitschrift für Ästhetik und allgemeine Kunstwissenschaft , a été lancée en 1904, et en France la première chaire d’esthétique a été créée… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”