Agamura Persica

Agamura persica

Comment lire une taxobox
Agamura persica
Femelle
Femelle
Classification classique
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Squamata
Famille Gekkonidae
Sous-famille Gekkoninae
Genre Agamura
Nom binominal
Agamura persica
(Duméril, 1856)
Caractéristiques
Répartition Iran, Pakistan, Afghanistan
Climat sec
Hygrométrie ~ 35  %
T° diurne Weather-Sunny.png ~ 25-36 °C
T° nocturne Nuvola apps kmoon.png ~ 20-25 °C
Taille (max) 14 cm
Période nocturne
Nourriture insectivore
Mode de vie terrestre

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

L'Agamura persica est un gecko nocturne très fin d'aspect. Les pattes sont longues et minces, avec des doigts minces et très écartés. La queue est très fine, et les yeux sont assez proéminents.
Les couleurs sont dans les tons de gris parfois rosé, avec des bandes transversales plus ou moins claires.

Sommaire

Répartition géographique

On trouve ces geckos dans les régions arides d'Iran, d'Iraq et d'Afghanistan, où ils vivent sur les sols sablonneux et se cachent durant le jour sous des rochers.

Sous-espèces

Aucune sous-espèce connue à ce jour.

Paramètres climatiques

Ces geckos vivent dans des zones très chaudes, où la température peut dépasser les 35 °C, voire les 40 °C. Ils restent par contre cachés la journée dans des endroits plus frais, en dessous de 30 °C.
La température chute la nuit pour descendre aux alentours de 20 à 25 °C.

L'hiver est relativement court, et les températures chutent en dessous de 30 °C la journée, et en dessous de 20 °C la nuit.

L'hygrométrie est faible, ne dépassant pas les 40%, mais peut être localement plus élevée, en particulier à l'abri des roches.

Élevage en captivité

On rencontre cette espèce en terrariophilie. Un terrarium de type aride et terrestre d'au moins 60cm de long et 40cm de large.
Prévoir un substrat à base de sable calcaire, et un éclairage fort ainsi qu'un chauffage aérien (type spot céramique) puissant.
Prévoir des cachettes sur le sol (écorces, empilements de rochers si ceux-ci sont bien fixés et ne risquent pas d'écraser les animaux) et éventuellement quelques plantes non piquantes qui survivraient dans ces conditions extrêmes.
Un coupelle d'eau est la bienvenue et permet de maintenir un minimum d'humidité, même si ces geckos boivent très rarement de cette façon.

Alimentation

Ces animaux sont insectivores et consomment la plupart des insectes de taille adaptée.

Étant bien adapté aux milieux arides, cette espèce ne boit quasiment pas et trouve l'eau dans les insectes qu'elle consomme. Elle peut parfois boire les gouttelettes d'eau qui se déposent sur la végétation.

Maturité

Ces reptiles sont en âge de se reproduire vers un an, parfois un an et demi. À maturité, ces geckos présentent des sortes de « poches » à la jonction du corps et des pattes arrières, contenant des réserves de graisse.

Sexage

Les poches de graisse (voir ci-dessus) sont nettement plus développées chez les mâles.

Reproduction

La reproduction se produit au retour de la saison chaude. Après accouplement la femelle est prête à pondre au bout d'environ un mois.

Pontes

Les femelles pondent quatre, cinq, parfois six fois durant la saison, pontes espacées de deux à trois semaines. Elles peuvent conserver du sperme du mâle un certain temps, ce qui fait que des œufs peuvent être pondus même en l'absence de reproduction récente.

Incubation

Les œufs incubent dans les conditions climatiques de la saison chaude, sachant qu'ils sont à l'abri, et bénéficient donc de température modérées et d'une hygrométrie plus élevée (relativement au climat local).

Selon la température l'incubation peut durer de deux à trois mois. Il est à noter que plus l'incubation est longue et plus les petits naissent gros et vigoureux.

Les petits

Petit sortant de l'œuf

Les petits sont une réplique miniature des adultes, mais avec des couleurs plus marquées, tirant sur le marron.
Ils se nourrissent de très petits insectes.

Maladies

Comme la plupart des geckos, cette espèce a besoin de calcium, et tout particulièrement les femelles en période de gestation et les petits en phase de croissance.
Il arrive que ces animaux consomment du sable calcaire pour se procurer ce que leur alimentation ne leur fourni pas.

Voir aussi

Photos :

Feuilles de soin :

Références :

  • Smith,M.A. 1935 Reptiles and Amphibia, Vol. II. in: The fauna of British India, including Ceylon and Burma. Taylor and Francis, London, 440 pp.
  • Rösler, Herbert 1995 Geckos der Welt - Alle Gattungen. Urania, Leipzig, 256 pp.
  • Nilson,G. & Andren,C. 1981 Die Herpetofauna des Kavir-Schutzgebietes, Kavir-Wüste, Iran. Salamandra 17 (3/4): 130-146
  • Minton, S. A. 1962 An Annotated key ro the amphibians and reptiles of Sind and Las Bela, West Pakistan. American Museum Novitates 2081: 1-60.
  • Meyer, M. 2004 Agamura persica - Der Spinnengecko aus dem Mittleren Osten. Draco 5 (18): 59-63
  • Khan, M.S. 2003 Anmerkungen zur Morphologie, Verbreitung und den Habitatpräferenzen einiger pakistanischer Geckos. Sauria 25 (3): 35-47 [erratum in 25 (4): 27]
  • Frynta,D. et al. 1997 Results of the Czech biological expedition to Iran. Part 1. Notes on the distribution of amphibians and reptiles. Acta Soc. Zool. Bohem. 61: 3-17
  • Duméril, A. H. A. 1856 Description des reptiles nouveaux ou imparfaitement connus de la collection du Muséum d'Histoire Naturelle et remarques sur la classification et les charactères des reptiles. Archives du Muséum Hist. Nat. Paris, 8: 438-588.
  • Boulenger, G.A. 1885 Catalogue of the Lizards in the British Museum (Nat. Hist.) I. Geckonidae, Eublepharidae, Uroplatidae, Pygopodidae, Agamidae. London: 450 pp.
  • Boulenger, G.A. 1885 Catalogue of the lizards in the British Museum (Natural History). vol. 2, Second edition. London, xiii+497 pp.
  • Blanford,W.T. 1876 Eastern Persia, an account of the journeys of the Persian Boundary Comission, 1870-71-72. Vol. II. The zoology and geology. London, 516 pp.
  • Blanford,W.T. 1874 Descriptions of new lizards from Persia and Baluchisten. Ann. Mag. nat. Hist. (4) 13: 453-455
  • Anderson, Steven C 1999 The lizards of Iran. Contributions to Herpetology Volume 15, Society for the Study of Amphibians and Reptiles, Saint Louis, Missouri: i-vii, 1-442
  • Anderson, S. C. & A. E. LEVITON 1969 Amphibians and reptiles collected by the Street expedition to Afghanistan, 1965. Cal. Acad. Sci., Proc. 4th ser. 37: 25-56
  • Atlas de la terrariophile Vol.3 : les lézards. Animalia Éditions, 2003. ISBN 2-9517895-2-1
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Agamura persica ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agamura Persica de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Agamura persica — Agamura persica …   Wikipédia en Français

  • Agamura persica — Taxobox name = Gekkoninae image width = image caption = regnum = Animalia phylum = Chordata classis = Reptilia ordo = Squamata subordo = Lacertilia familia = Gekkonidae genus = Agamura species = A. persica binomial = Agamura persica binomial… …   Wikipedia

  • Agamura persica — Femelle …   Wikipédia en Français

  • Agamura Femoralis — Agamura femoralis …   Wikipédia en Français

  • Agamura — Agamura …   Wikipédia en Français

  • Agamura Misonnei — Agamura misonnei …   Wikipédia en Français

  • Agamura —   Agamura …   Wikipedia Español

  • Agamura — Agamura …   Wikipédia en Français

  • Agamura femoralis — Agamura femoralis …   Wikipédia en Français

  • Agamura — Taxobox name = Agamura regnum = Animalia phylum = Chordata classis = Reptilia ordo = Squamata familia = Gekkonidae subfamilia = Gekkoninae genus = Agamura subdivision ranks = Species subdivision = see text Agamura is a genus of three gecko… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”