Affiche noire (1871)

Affiche noire

L'« affiche noire » a été placardée à Paris 28 février 1871, au moment de l'entrée des troupes allemandes dans la capitale.

Le 26 janvier 1871, au nom du Gouvernement de la Défense nationale, Jules Favre signe l'armistice franco-allemand qui met fin à la Guerre franco-allemande. Parmi les clauses imposées par Bismarck, il y a l'entrée des troupes allemandes dans Paris. Cela constitue une grave humiliation pour les Parisiens qui ont défendu victorieusement pendant plus de quatre mois la capitale assiègée.

Afin d'éviter des manifestations hostiles à l'occupant, le Comité central de la Garde nationale fait placarder le 28 février une affiche entourée d'un liseré noir en signe de deuil. Elle invitait les Parisiens à rester chez eux de sorte que les allemands défilent, le 1er mars, dans une ville aux rues désertes. La demande du Comité fut suivie, il n'y eut aucun incident.

Sopurces

  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, Collection Champs, 1978
Ce document provient de « Affiche noire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affiche noire (1871) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Affiche Noire (1871) — Affiche noire L « affiche noire » a été placardée à Paris 28 février 1871, au moment de l entrée des troupes allemandes dans la capitale. Le 26 janvier 1871, au nom du Gouvernement de la Défense nationale, Jules Favre signe l armistice… …   Wikipédia en Français

  • Affiche Noire — L « affiche noire » a été placardée à Paris 28 février 1871, au moment de l entrée des troupes allemandes dans la capitale. Le 26 janvier 1871, au nom du Gouvernement de la Défense nationale, Jules Favre signe l armistice franco… …   Wikipédia en Français

  • Affiche noire — L’« affiche noire » a été placardée à Paris le 28 février 1871, au moment de l’entrée des troupes allemandes dans la capitale. Le 26 janvier 1871, au nom du gouvernement de la Défense nationale, Jules Favre signe l’armistice franco… …   Wikipédia en Français

  • Comité central de la Garde nationale (1871) — Comité central de la Garde nationale Le comité central de la Garde nationale était pendant la Commune de Paris une assemblée formée des délégués élus par les membres de la Garde nationale. C est l instance exécutive de la Fédération de la Garde… …   Wikipédia en Français

  • Comuna de París — Destrucción de la Columna Vendôme durante la Comuna de París. La Comuna de París (Francés: La Commune de Paris) fue un breve movimiento insurreccional que gobernó la ciudad de París del 18 de marzo al 28 de mayo de 1871, instaurando un proyecto… …   Wikipedia Español

  • Comité central de la Garde nationale — Le comité central de la Garde nationale était pendant la Commune de Paris une assemblée formée des délégués élus par les membres de la Garde nationale. C est l instance exécutive de la Fédération de la Garde nationale. Ce comité dirigea de fait… …   Wikipédia en Français

  • Comite central de la Garde nationale — Comité central de la Garde nationale Le comité central de la Garde nationale était pendant la Commune de Paris une assemblée formée des délégués élus par les membres de la Garde nationale. C est l instance exécutive de la Fédération de la Garde… …   Wikipédia en Français

  • Comité central de la garde nationale — Le comité central de la Garde nationale était pendant la Commune de Paris une assemblée formée des délégués élus par les membres de la Garde nationale. C est l instance exécutive de la Fédération de la Garde nationale. Ce comité dirigea de fait… …   Wikipédia en Français

  • Georges Arnold — Pour les articles homonymes, voir Arnold. Georges Arnold, né à Lille en 1837 et décédé à Paris en 1912, était une personnalité de la Commune de Paris. Biographie Sous le Second Empire, il est architecte, sous inspecteur des travaux de la Ville de …   Wikipédia en Français

  • Troupes coloniales — Affiche de recrutement pour les troupes coloniales, Seconde Guerre mondiale. Les Troupes coloniales, dites « la Coloniale », étaient un ensemble d unités militaires françaises stationnées dans les colonies et mises sur pied, à l origine …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”