Affaire de la Fondation Hamon

La Fondation Hamon est un ancien projet de musée d'art contemporain sur l'île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux, qui a depuis été abandonné. Son initiateur était Jean Hamon, qui fit fortune dans la promotion immobilière. Le projet reposait sur une donation de Jean Hamon de près de 192 toiles et sculptures, d'une valeur estimée à 192 millions d'euros, au Conseil général des Hauts-de-Seine, à l'époque présidé par Charles Pasqua. Ce fonds fut stocké dans le château de Jean Hamon à Bullion (Yvelines).

Un syndicat mixte, co-présidé par Charles Pasqua et André Santini, député-maire UDF d'Issy-les-Moulineaux, a été créé en 2000. En 2003, une juge versaillaise s'étonna de voir le département investir, sans contrôle des fonds, 800 000 euros pour l'entretien et le stockage des œuvres à Jean Hamon. Charles Pasqua et André Santini, ainsi que plusieurs hauts fonctionnaires, ont été mis en examen dans ce dossier, à la mi-2003. En outre, Nicolas Sarkozy pourrait aussi être concerné par cette affaire, selon le quotidien Libération, puisque le Conseil général a continué à effectuer ces versements à Jean Hamon pendant un an, après que Sarkozy soit devenu président du Conseil général des Hauts-de-Seine [1]

Ce syndicat mixte doit verser des frais de garde à Jean Hamon jusqu'en 2011.

Cette Fondation périclita. Le permis de construire fut annulé après un recours engagé par les riverains et des associations écologistes.

Sommaire

L'affaire de la Fondation Hamon

L'affaire a débuté en mai 2003 après une dénonciation du comptable de Jean Hamon. La justice le soupçonne d'avoir gonflé les coûts. Jean Hamon a perçu près de 750 000 euros d'argent public.

Depuis la mi-2003, plusieurs mises en examen pour détournement de fonds publics ont eu faites par la juge Nathalie Andreassian. Elles concernent en particulier des élus et des fonctionnaires du Conseil général des Hauts-de-Seine.

En novembre 2008, le parquet de Versailles demande à la juge de rouvrir son dossier. Elle refuse, estimant avoir bouclé ses investigations. Le procureur général de la cour d'appel entre dans la danse. Et le 20 mars 2009, la chambre de l'instruction (l'organe qui contrôle le travail des juges d'instruction), rend son arrêt.

Dans cet arrêt de 16 pages, la chambre de l'instruction estime que le délit de « détournements de fonds publics », pour lequel André Santini et Charles Pasqua sont poursuivis, n'est pas caractérisé. Idem pour le délit de « prise illégale d'intérêts ». C'est le cœur du dossier qui est attaqué. La chambre de l'instruction conclut doctement en invitant la juge d'instruction Nathalie Andreassian à reprendre ses investigations[2].

Le 6 avril 2011, cette dernière décide une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel[3].

Protagonistes

  • Jean Hamon est mis en examen pour recel de détournement de fonds public.

Références

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire de la Fondation Hamon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Affaire De La Fondation Hamon — La Fondation Hamon est un ancien projet de musée d art contemporain sur l île Saint Germain à Issy les Moulineaux, qui a depuis été abandonné. Son initiateur était Jean Hamon, qui fit fortune dans la promotion immobilière. Le projet reposait sur… …   Wikipédia en Français

  • Affaire de la fondation hamon — La Fondation Hamon est un ancien projet de musée d art contemporain sur l île Saint Germain à Issy les Moulineaux, qui a depuis été abandonné. Son initiateur était Jean Hamon, qui fit fortune dans la promotion immobilière. Le projet reposait sur… …   Wikipédia en Français

  • Fondation Hamon — La Fondation Hamon était un projet de musée d art contemporain sur l île Saint Germain à Issy les Moulineaux. Elle reposait sur une donation de près de 200 toiles et sculptures, de la part de Jean Hamon, qui fit fortune dans la promotion… …   Wikipédia en Français

  • Liste des films proposés à l'épreuve d'analyse de séquence du concours de La Fémis — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • Apologie de la pédophilie — L apologie de la pédophilie est l ensemble des actions entreprises par certains groupes de personnes, ou par des individus isolés, ayant visé à faire accepter socialement la pédophilie. Elle s est principalement développée à l époque dite de la… …   Wikipédia en Français

  • Fondation européenne pour les métiers de l'image et du son — La FEMIS Nom original IDHEC (1943), FEMIS (1986), ENSMIS (1998), La FEMIS (2000) Informations Fondation 1943 …   Wikipédia en Français

  • Fondation Européenne Pour Les Métiers De L’image Et Du Son — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • Fondation europeenne pour les metiers de l’image et du son — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • Fondation européenne pour les métiers de l’image et du son — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

  • La Fémis — Fondation européenne pour les métiers de l image et du son La fémis Nom original IDHEC (1943), La Fémis (1986), ENSMIS (1998), La Fémis (2000) Informations Fondation 1943 (IDHEC), 1986 Type École nationale supérie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”