Affaire de Bruay-en-Artois

L’Affaire de Bruay-en-Artois[1] est une affaire criminelle française très médiatisée dans les années 1970. Après la découverte, le 6 avril 1972, du corps de Brigitte Dewèvre, une fille de mineur de seize ans, le juge d'instruction de Béthune, Henri Pascal, met en examen un couple de notables, le notaire Pierre Leroy et sa maîtresse Monique Béghin-Mayeur, tous deux présents aux alentours des lieux du crime au moment des faits. Leur appartenance à la bourgeoisie transforme l'affaire criminelle en affrontement social. Après trois mois de prison, Pierre Leroy est libéré. Le juge est mis en cause par les avocats des accusés et sera finalement dessaisi. Un ancien camarade de classe de Brigitte Dewèvre avoue avoir assassiné la jeune fille avant de se rétracter. Faute de preuve matérielle, il sera libéré. L'affaire fut classée sans suite et le crime fut prescrit en 2005.

Sommaire

Les faits

En 1972 à Bruay-en-Artois (renommé Bruay-la-Buissière en 1987), des enfants découvrent le corps d'une jeune fille assassinée, âgée de quinze ans et demi, et nommée Brigitte Dewèvre. Elle a été étranglée avec un lien souple vraisemblablement un foulard, déshabillée en partie, trainée dans un terrain vague et frappée violemment avec un objet tranchant derrière la tête. C'est son petit frère prénommé Philippe, alors âgé de douze ans, qui a fait la macabre découverte. Le juge Henri Pascal, surnommé « le petit juge » et qui est saisi de l'affaire, inculpe le notaire Pierre Leroy sur le motif suivant: "Un faisceau de présomptions graves et concordantes", suite aux explications évasives de l'intéressé au sujet de son alibi et de sa présence aux alentours des lieux du crime au moment des faits. Il sera relâché le 18 juillet 1972 après plus de trois mois d'incarcération. Cinq jours plus tard, Henri Pascal inculpe et fait incarcérer Monique Mayeur, la maîtresse de Pierre Leroy, dont les explications fournies lors de son audition comportent des versions contradictoires de son emploi du temps. Le juge considère alors son alibi comme plus que douteux. Le 20 juillet, les avocats de Pierre Leroy obtiennent le dessaisissement du dossier de l'instruction du juge Pascal sur décision de la Cour de Cassation. Le 31 juillet 1972, Monique Mayeur est libérée de prison à son tour. Le dossier sera cette fois confié au juge Jean Sablayrolles, un magistrat parisien. Le 18 avril 1973, plus d'un an après les faits, Jean-Pierre Flahault, âgé de 17 ans, orphelin perturbé et ancien camarade de Brigitte Dewèvre, avouera aux autorités être l'auteur de cet assassinat. Il prétendra alors détenir les lunettes de Brigitte. On retrouvera bien des lunettes à son domicile, mais ni la mère de la victime, ni son opticien ne les identifieront comme appartenant à Brigitte. Jean-Pierre Flahault sera jugé et innocenté en première instance en juin 1975, rejugé sur appel du procureur à Paris en 1976, et relaxé au bénéfice du doute. L'affaire sera classée sans suite en 1981 et le crime prescrit en 2005.

Filmographie

Bibliographie en rapport avec ce sujet

  • « Les réseaux d'information maoïstes et l'affaire de Bruay-en-Artois », de Rémi Guillot
  • Il n'y a qu'un bourgeois pour avoir fait ça : L'affaire de Bruay-en-Artois, de Pascal Cauchy
  • Bruay-en-Artois: La Vérité, 20 ans après, de Jean-Paul Mathieu
  • Le Fou de Bruay, de Jean Ker
  • Splendeurs et misères du fait divers, de Emilio Luque et Louis Chevalier
  • Souvenirs d'un médecin légiste, de Raymond Martin
  • Bruay: un juge vous fait juge, de Jacques Batigne
  • L'autre crime de Bruay, Maitre Leroy et Monique Mayeur parlent, de Bernard Morrot et Antoine Mathieu
  • Le cas Jean-Pierre : l'affaire de Bruay, de Jacques Duquesne avec une préface de Maître Georges Pinet
  • Le juge et le notaire, de Jean-Claude Lauret et Raymond Lasierra

Notes et références

  1. La ville, suite à sa fusion avec Labuissière a été renommé Bruay-la-Buissière en 1987.

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire de Bruay-en-Artois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • L'Affaire de Bruay-en-Artois (téléfilm) — L Affaire Bruay en Artois (téléfilm) L Affaire Bruay en Artois est un téléfilm de Charlotte Brandström diffusé en 2008. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • Bruay-en-Artois — Bruay la Buissière Bruay la Buissière Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • Bruay-en-artois — Bruay la Buissière Bruay la Buissière Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • Bruay en Artois — Bruay la Buissière Bruay la Buissière Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • L'Affaire Bruay-en-Artois (téléfilm) — L Affaire Bruay en Artois est un téléfilm de Charlotte Brandström diffusé en 2008. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du téléfilm …   Wikipédia en Français

  • Bruay-la-Buissiere — Bruay la Buissière Bruay la Buissière Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • Bruay-les-Mines — Bruay la Buissière Bruay la Buissière Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • Bruay La Buissière — Bruay la Buissière Détail Administra …   Wikipédia en Français

  • Affaire Gregory — Affaire Grégory L affaire Grégory est une affaire judiciaire française qui a pour point de départ le meurtre en octobre 1984 de Grégory Villemin, âgé de quatre ans. Les médias français et étrangers ont très largement couvert et exploité cette… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Villemin — Affaire Grégory L affaire Grégory est une affaire judiciaire française qui a pour point de départ le meurtre en octobre 1984 de Grégory Villemin, âgé de quatre ans. Les médias français et étrangers ont très largement couvert et exploité cette… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”