Affaire XYZ
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir XYZ.

L'affaire XYZ est un épisode diplomatique ayant dégradé les relations entre la France et les États-Unis et mené à une guerre navale non déclarée appelée la « Quasi-guerre »  ; elle a lieu à partir de mars 1797 jusqu'en 1800.

Trois agents français, publiquement désignés sous le nom de X, de Y, et de Z, mais plus tard indiqués comme Jean-Conrad Hottinguer, Pierre Bellamy et Lucien Hauteval, exigent des concessions importantes des États-Unis comme condition pour continuer des négociations bilatérales de paix. Les concessions exigées par les Français incluent 50 000 livres sterling, un prêt de 10 millions de dollars des États-Unis, un dessous-de-table de 250 000 dollars au ministre des affaires étrangères français Charles Maurice de Talleyrand, et des excuses formelles pour les commentaires formulés par le Président John Adams des États-Unis.

La demande est tenue au cours d'une réunion à Paris entre les agents français et une commission américaine composée de trois membres se composant de Charles Cotesworth Pinckney, de John Marshall, et d'Elbridge Gerry. Plusieurs semaines avant la réunion avec X, Y, et Z, la commission américaine rencontre le ministre des affaires étrangères français Talleyrand pour discuter de la revanche française au Traité de Londres de 1795, que la France perçoit comme preuve d'une alliance anglo-américaine. Les Français saisissent presque 300 bateaux américains en partance pour les ports britanniques dans les mers atlantiques, méditerranéennes, et dans les Caraïbes.

John Adams décida d'envoyer Charles Cotesworth Pinckney en tant qu'élément de la commission car les relations franco-américaines ont récemment empiré suite au rejet de Charles Cotesworth Pinckney par Talleyrand comme ambassadeur américain en France. Les Français continuent à saisir les bateaux américains, et le parti fédéraliste, mené par Alexander Hamilton préconise la guerre. Le congrès autorise la constitution d'une armée.

Les États-Unis font à la France une offre proche des dispositions du Traité de Londres de 1795 avec la Grande-Bretagne, mais la France réagit en expulsant Marshall et Pinckney de nouveau aux États-Unis, refusant toute proposition faisant intervenir ces deux délégués. Gerry resta en France, pensant qu'il pourrait empêcher une déclaration de guerre, mais officiellement il ne prend pas part aux négociations.

Le Président Adams publie le rapport de l'affaire le 6 juillet 1798 en réponse aux attagues de l'opposition, incarnée par les Jeffersoniens républicains du Congrès, avec pour résultat une vague de sentiment anti-Français passionné à travers les États-Unis. C'est dans ce document que les noms des négociateurs étaient figurés par X, Y, et Z, peut-être dans une intention offensante, peut-être pour des raisons plus subtiles. La déclaration de guerre formelle est proche, mais évitée par la diplomatie d'Adams tout d'abord ; puis surtout par la nomination de nouveaux diplomates comprenant William Murray pour gérer le conflit.

Indépendamment de l'absence d'une déclaration de guerre formelle, les incursions continues des Français contre les navires marchands américains menèrent à l'abrogation de l'alliance franco-américaine pendant la Quasi-Guerre (le 7 juillet 1798 - 1800). Adams envoya encore des négociateurs le 18 janvier 1799, qui par la suite négocièrent la fin des hostilités par le Traité de Mortefontaine. Pendant les négociations avec la France, les États-Unis commencèrent à accroitre leur marine, orientation depuis longtemps soutenue par Adams et Marshall, pour se défendre contre la France et le Royaume-Uni.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire XYZ de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • XYZ — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • Affaire Riel — Louis Riel Pour les articles homonymes, voir Riel. Louis Riel Louis « David » Riel (22 octobre 1 …   Wikipédia en Français

  • Scandales politiques français — Quelques unes des principales affaires politiques en France : 1797+:l affaire XYZ ; 1816 : le naufrage et les recherches de la frégate française La Méduse sur la côte ouest de l Afrique ; 1894 : l affaire Dreyfus,… …   Wikipédia en Français

  • Quasi-guerre — Combat naval entre une frégate américaine et une frégate française Informations générales Date 1798 1800 Lieu Côtes atlantiques d …   Wikipédia en Français

  • Quasi guerre — Combat naval entre une frégate américaine et une frégate française Informations générales Date 1798 1800 Lieu …   Wikipédia en Français

  • 1797 aux États-Unis — Éphémérides Chronologie des États Unis : 1794 1795 1796 1797  1798 1799 1800 Décennies aux États Unis : 1760 1770 1780  1790  1800 181 …   Wikipédia en Français

  • Ressentiment antifrançais aux États-Unis — Le ressentiment antifrançais aux États Unis ou francophobie américaine montre des mouvements dans l opinion américaine à l encontre de la France, et accompagne certaines périodes de tension dans l histoire des relations franco américaines.… …   Wikipédia en Français

  • Réparation aux dégâts des pirates français — La réparation aux dégâts des pirates français est un contrat signé en 1803 entre le Premier Empire et les États Unis au même moment que la vente de la Louisiane, pour 20 millions de francs, soit le tiers du montant retiré par la France de la… …   Wikipédia en Français

  • Relations entre les États-Unis et la France — Relations entre les États Unis et la France …   Wikipédia en Français

  • Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord — Charles Maurice de Talleyrand Périgord, par Pierre Paul Prud hon, 1809 (Château de Valençay)[1] …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”