Affaire Morgentaler

Henry Morgentaler

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgentaler (homonymie).
Henry Morgentaler avec Jack Layton.

Henry Morgentaler, C.M., M.D., LL.D. (h.c.) (19 mars 1923 à Łódź, Pologne - ) est un médecin canadien. Dans ce pays, il est surtout connu comme pratiquant l'avortement et activiste pro-choix de longue date.

Sommaire

Biographie

Morgentaler est un survivant de l'Holocauste. Après avoir survécu au camp de concentration d'Auschwitz, il accepte une bourse d'étude des Nations unies offerte aux survivants juifs. Il étudie alors la médecine en Allemagne.

Après ses études, il refuse d’aller en Israël pour cause politique. Lui et son épouse quittent l’Europe en 1950 et vont au Canada, où il pratique la médecine à Montréal. Il travaille comme médecin général pendant presque vingt ans, jusqu’à ce que ses opinions sur l’avortement créent des conflits avec les autres. Le 19 octobre 1967, il s’adresse à un comité du gouvernement du Canada et y énonce que les femmes enceintes ont le droit d'avoir des avortements sécuritaires.

En 1969, il abandonne la médecine familiale et commence ouvertement à pratiquer des avortements illégaux. Peu après 1970, il est arrêté à Québec après en avoir pratiqué un. En 1972, il se présente comme indépendant aux élections dans Saint-Denis, finissant quatrième avec 1 509 votes. Plus tard en 1973, il dit avoir pratiqué 5 000 avortements illégaux. Il est acquitté par un jury dans une affaire judiciaire, mais l’acquittement est renversé par cinq juges de la Cour d'appel du Québec en 1974. Il est emprisonné avant d’en appeler de la condamnation et d'être par la suite de nouveau acquitté.

Morgentaler est de nouveau accusé en 1983 en Ontario. Il est acquitté par un jury, mais le verdict est renversé par la Cour d'appel de l'Ontario. Le jugement est envoyé à la Cour suprême du Canada. Morgentaler est encore une fois acquitté. Cette fois-ci, la Cour suprême déclare inconstitutionnelle la loi sous laquelle il était accusé. Le jugement se nommera Morgentaler et al. c. Sa Majesté La Reine de 1988 (1 S.C.R. 30). Cette décision a supprimé toutes les restrictions règlementaires à l’avortement au Canada.

En 1992, une bombe explose à sa clinique de la rue Harbord à Toronto. Morgentaler n’est pas physiquement blessé. En 1993, il gagne une nouvelle cause devant la Cour suprême, R. c. Morgentaler (1993), cette fois contre la réglementation provinciale sur l’avortement.

Depuis le début du XXIe siècle, Morgentaler travaille pour ouvrir deux cliniques privées d’avortement dans l’Arctique canadien, afin que les femmes vivant là-bas n’aient pas à voyager de grande distance pour pouvoir se faire avorter.

Morgentaler ne pratique plus d'avortements depuis qu'il a subi un pontage coronarien en 2006 ; il estime avoir formé plus de 100 médecins aux avortements thérapeutiques et avoir effectué lui-même plus de 100 000 avortements au cours de sa carrière[1].

Le 1er juillet 2008, il est annoncé que Morgentaler sera récipiendaire de l'Ordre du Canada, ce qui suscita à nouveau la controverse[2]. En septembre 2008, l'archevêque de Montréal, le cardinal Jean-Claude Turcotte, a été «la première personnalité de haut rang à retourner son insigne à la gouverneure générale»[3] du Canada.


Distinctions

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Henry Morgentaler ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire Morgentaler de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henry Morgentaler — Pour les articles homonymes, voir Morgentaler (homonymie). Henry Morgentaler avec Jack Layton. Henry Morgentaler, C.M., M.D …   Wikipédia en Français

  • Ordre du Canada — Sceau de l ordre du Canada Décerné par la Reine du Canada Décerné pour Couronne l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la c …   Wikipédia en Français

  • C.C. — Ordre du Canada Sceau de l’Ordre du Canada L’Ordre du Canada est la plus haute distinction civile remise au Canada. Elle est réservée à ceux et à celles qui sont considérés comme une exemple de la devise latine Desiderantes meliorem patriam, qui… …   Wikipédia en Français

  • Ordre du canada — Sceau de l’Ordre du Canada L’Ordre du Canada est la plus haute distinction civile remise au Canada. Elle est réservée à ceux et à celles qui sont considérés comme une exemple de la devise latine Desiderantes meliorem patriam, qui signifie… …   Wikipédia en Français

  • Interruption volontaire de grossesse — L interruption volontaire de grossesse, souvent abrégée en IVG, désigne un avortement provoqué dans un cadre légal. Dans plusieurs pays comme la France, la Suisse, la Belgique, ou l Italie elle permet de désigner un avortement décidé pour des… …   Wikipédia en Français

  • Article 7 De La Charte Canadienne Des Droits Et Libertés — Charte canadienne des droits et libertés | Généralités Annexe B de la Loi de 1982 sur le Canada, 1982 Élément de la Constitution du Canada …   Wikipédia en Français

  • Article 7 de la Charte canadienne des droits et libertes — Article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés Charte canadienne des droits et libertés | Généralités Annexe B de la Loi de 1982 sur le Canada, 1982 Élément de la Constitution du Canada …   Wikipédia en Français

  • Article 7 de la Charte canadienne des droits et libertés — Charte canadienne des droits et libertés Partie 1 de la Loi constitutionnelle de 1982 Généralités Constitution du Canada Loi constitutionnelle de 1982 Texte de la charte …   Wikipédia en Français

  • Article 7 de la charte canadienne des droits et libertés — Charte canadienne des droits et libertés | Généralités Annexe B de la Loi de 1982 sur le Canada, 1982 Élément de la Constitution du Canada …   Wikipédia en Français

  • Article 2 De La Charte Canadienne Des Droits Et Libertés — Charte canadienne des droits et libertés | Généralités Annexe B de la Loi de 1982 sur le Canada, 1982 Élément de la Constitution du Canada …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”