Affaire Mamodtaky

L'affaire Mamodtaky appelée également Tuerie de Fénoarivo est un fait divers qui s'est déroulée le 22 avril 2001 à Fénoarivo dans la banlieue de Antananarivo à Madagascar.

Les faits

Lors d'une fête réunissant la famille Remtoula, membre de la communauté karane, un commando de trois hommes puissamment armés tue 5 personnes dont 2 adolescents et en blesse grièvement 4 autres.

Chronique judiciaire

  • En juillet 2001, Babar Ali alias Khizar Abbas Khan, beau-frère de Mamodtaky, s’accuse des meurtres. Malade, il décède en maison d'arrêt à Madagascar.
  • Septembre 2002 : Suite à ces aveux, Mamodtaky bénéficie d’un non-lieu de la part de la justice malgache. Il revient à Madagascar en octobre 2002, mais est ensuite expulsé.
  • En octobre 2003, Anita Remtoula, épouse de Mamodtaky et qui a survécu à la tuerie porte plainte auprès de la justice française. La police française reprend l’enquête.
  • En novembre 2004 : Babar Ali, officiellement mort, réapparaît à Garges-lès-Gonesse, en région parisienne. Il est interpellé et est ramené à la Réunion[1] où il est mis en examen et écroué.
  • février 2005 : Mamodtaky vit à nouveau à Madagascar dans la clandestinité. Il est finalement interpellé le 4 avril  2005 pour entrée illégale sur le territoire.
  • En août 2006 : Fajilakhatoune Mamodtaky, sœur de Mamodtaky et son premier mari, Rishad Asgaraly sont extradés vers la Réunion et mis en examen pour complicité.
  • En mars 2007, c'est au tour de Riaz Damdjy et de Jean-François Crozet d'être interpellés. Ils sont mis en examen et écroué respectivement pour complicité par fourniture de moyens et pour complicité d’assassinat.
  • En mars 2008 : Fazilakahtoune et Rishad Asgaraly bénéficient d’un non-lieu [2].
  • ...
  • ...
  • Le 24 février 2009, lors du procès le président de la cour d'assises annonce l'annulation du procès et la libération des quatre accusés[3].
  • 11 juin 2009 : La cour de Cassation annule l'arrêt de la cour d'appel[4]. Mamodtaky sera à nouveau jugé à la cour d'assises de Paris.
  • Le 24 août 2009, la famille Remtoula adresse une lettre au Président de la République pour lui demander son intervention afin que les quatre ex-accusés soient interpellés[5].

Notes et références

  1. (fr)« L’assassin présumé reste en prison », dans Le Quotidien de La Réunion, 14 novembre 2007 [texte intégral (page consultée le 24 août 2009)] 
  2. (fr)« Non-lieu accordé à la sœur et l’ex-beau-frère de Mamodtaky », dans Le Quotidien de La Réunion, 29 mars 2008 [texte intégral (page consultée le 24 août 2009)] 
  3. (fr) Coup de théâtre à la Réunion: le procès d'un massacre familial annulé, 2009. Mis en ligne le 24 février 2009
  4. (fr)« Un nouveau procès se tiendra à Paris », dans Le Point, 11 juin 2009 [texte intégral (page consultée le 25 août 2009)] 
  5. (fr)« La famille Remtoula fait appel au président Sarkozy », dans Le Quotidien de La Réunion, 25 août 2009 [texte intégral (page consultée le 25 août 2009)] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire Mamodtaky de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gilbert Collard — au Salon du livre de Paris en mars 2010 …   Wikipédia en Français

  • Maître Collard — Gilbert Collard Gilbert Collard est un avocat français né le 3 février 1948 à Marseille. Il a plaidé dans plusieurs affaires médiatisées. Sommaire 1 Famille 2 Études 3 Carrières …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”