Affaire Fredy Villanueva

L'affaire Fredy Villanueva concerne la mort de Fredy Villanueva survenue le 9 août 2008 à Montréal, Québec (Canada), dans l'arrondissement Montréal-Nord. Villanueva est mort abattu lors d'une opération policière par le policier Jean-Loup Lapointe assisté de l'officier Stéphanie Pilotte. La mort du jeune homme a suscité de vives réactions de la part de certains résidents et organismes locaux. Les émeutes du district Ovide-Clermont à Montréal-Nord furent déclenchées par le mécontentement des jeunes face à l'inaction du SPVM (service de police de la ville de Montréal) devant la mort du jeune Fredy Villanueva.

Une enquête a été lancée par la Sûreté du Québec pour faire la lumière sur les causes de la mort du jeune homme, en vertu d'une politique ministérielle.

Sommaire

Intervention policière

Le 9 août 2008, deux policiers, ont interpellé un groupe de jeunes de Montréal-Nord qui jouaient aux dés à l'argent dans un parc, ce qui est une activité interdite selon un règlement municipal. Le groupe de jeunes aurait protesté en disant qu'il ne faisait rien de mal. Peu après, un des deux policiers aurait voulu procéder à l'arrestation d'un jeune homme, Dany Villanueva, qui a un casier judiciaire[1], qui était en bris de condition. Les témoins rapportent que ce dernier aurait été brutalement accoté sur la voiture de patrouille et jeté par terre en se faisant étrangler par l'officier de police. Ainsi, Villanueva résistant à l'arrestation, son jeune frère, Fredy Villanueva, voulant lui porter assistance, aurait voulu s'interposer en agrippant un policier à la gorge (il faut faire attention car toujours selon les témoins, le jeune Fredy n'a jamais été a une distance de moins de 15 cm de l'officier en question). Donc, selon les deux policiers, ils ont été attaqué par plusieurs jeunes (environ une vingtaine) et craignant pour sa sécurité[2], l'un des deux policiers, Jean-Loup Lapointe, a alors dégainé son arme et a tiré quatre coups de feu, tuant Fredy (atteint de 3 projectiles dont 2 ayant endommagé les organes internes) et blessant deux autres de ses amis (Denis Méas atteint d'un projectile au bras et Jeffrey Sagor Metellus atteint d'un projectile dans le dos). Il est important de noter que l'officier Pilotte témoigne lors du procès en mentionnant que lors de l'intervention, elle n'a jamais craint pour sa vie.

Les frères Villanueva

Fredy Alberto Villanueva était un jeune homme de 18 ans.

Son frère ainé de 22 ans Dany et lui sont originaires du Honduras et vivent au Québec depuis 10 ans. Deux mois avant la mort de son frère, il avait été arrêté avec quatre individus et accusé d’un vol qualifié commis avec une réplique d’arme à feu au centre-ville.

En 2006, il avait plaidé coupable à une accusation de s’être trouvé dans une voiture en possession d’un pistolet de calibre 22. Il avait aussi admis avoir volé une chaîne au cou d’un adolescent qui, disait-il, lui devait de l’argent.

À la même époque, il s’était fait arrêter dans un véhicule avec quatre acolytes et des armes. Les quatre individus portaient des foulards rouges associés aux gangs de rue de la famille des Bloods, mais Villanueva n’en portait pas.

Émeutes de Montréal-Nord

Selon la police, il y aurait eu 50 à 100 émeutiers au plus fort des violences. Quelque 500 policiers ont été déployés sur les lieux. Trois policiers ont été blessés, dont une agente qui a reçu une balle à la jambe. Un ambulancier a aussi reçu un cocktail Molotov derrière la tête. Un photographe et un caméraman ont aussi été blessés et des pierres ont été lancées en direction de cars de reportages. Trois camions de pompiers ont été endommagés et sept voitures appartenant à des pompiers ont été brûlées. Une autre voiture a aussi été incendiée et le feu s'est propagé à un autre immeuble. Il y a eu une vingtaine d'introductions par effraction dans des commerces de l'arrondissement Montréal-Nord. 39 méfaits ont été rapportés, dont des actes de vandalisme à des abris d'autobus. Des incendies ont aussi été allumés sur la rue. Les policiers ont procédé à l'arrestation de 71 individus (52 personnes ont été mises en état d'arrestation)[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9]. Deux autobus et six abribus ont été vandalisés, totalisant environ 32 000 dollars de dommages pour la Société de transport de Montréal (STM)[10].

Chronologie

  • 9 août, 19h15 : Fredy Villanueva est abattu par un policier.
  • 10 août, 14h30 : La famille parle d'un acte «criminel» et «raciste».
    • 18h00 : début de la manifestation.
    • 20h30 : Une manifestation se termine dans le calme.
    • 20h45 : Des coups de feu sont entendus. Des policiers sont appelés sur les lieux.
    • 21h00 : un incendie est allumé.
    • 21h45 : Trois voitures et une camionnette sont incendiées.
    • 22h00 : L'escouade anti-émeute boucle une partie du périmètre entourant le parc Henri-Bourassa.
    • 22h50 : Une policière du SPVM est atteinte d'une balle à la cuisse. Deux autres agents sont blessés, ainsi que deux journalistes.
    • 23h00 : Une fourgonnette explose devant un immeuble commercial. Une caserne de pompiers est saccagée[11].
  • 11 août, 0h15 : Les émeutiers allument un incendie à l'aide d'une quinzaine de bonbonnes de propanes.
    • 0h30 : Des commerces sont pillés et mis à sac.
    • 1h00 : Des coups de feu sont entendus. Les policiers se replient derrière leurs voitures.
    • 2h30 : 6 arrestations sont effectuées.
    • 3h30 : Les émeutiers se dispersent[12].

Enquête de la Sûreté du Québec

Le directeur des poursuites pénales et criminelles Louis Dionne dit être satisfait du déroulement de l'enquête : « L'enquête est transparente et il n'y a pas de jeu de cache-cache entre la Sûreté du Québec et la police de Montréal. »[13].

Réactions

Réaction juridique

  • Jean-Claude Hébert : « Il faut savoir que le suspect n'est pas obligé de parler. Ainsi, s'il décide de le faire, il faut que l'enquêteur ait tous les éléments devant lui avant de l'interroger, pour poser les bonnes questions ou le contredire afin de l'ébranler. »[14].
  • André Marin : une enquête criminelle complète et indépendante dans un cas tragique impliquant un policier est une excellente chose non seulement pour le public mais aussi pour le policier lui-même[15].

Réaction politique

  • Jacques P. Dupuis, le ministre de la Sécurité publique : « Montréal-Nord est à mille lieues de la banlieue parisienne et le Québec ne doit pas se transformer en un État policier pour une fusillade dont on ignore encore les circonstances. [...] Même si on créait demain matin un organisme indépendant, il faudrait des policiers pour mener l'enquête, parce que ce sont eux qui ont l'expertise. »[16].
  • Yolande James, Ministre de l'immigration, d'origine antillaise : « J'estime qu'il faut saluer les progrès et le bon travail qui se fait à Montréal-Nord et ailleurs à Montréal. [...] Mais c'est sûr qu'on est à voir quels sont les moyens pour intensifier nos efforts »[17].
  • Le maire de l'arrondissement Montréal-Nord Marcel Parent :« Tous se sont unis, depuis samedi, pour multiplier les efforts de concertation et d’action au sein de la communauté pour que les jeunes du secteur nord-est de Montréal-Nord s’épanouissent librement, dans le respect et le bien-être d’une communauté solidaire. »[18]
  • Le député fédéral Denis Coderre a déclaré qu'il s'agissait d'un événement isolé.
  • Sylvie Roy de l'ADQ a déclaré que c'est l'illustration de l'échec des programmes de lutte contre les gangs de rue.
  • Québec solidaire croit que cet événement est une preuve qu'il faut mettre l'accent sur l'éducation et l'accès à l'emploi et de diminuer le nombre d'élèves par classe à l'école[19].
  • La Gouverneure Générale du Canada Michaëlle Jean croit que les événements montre qu'il faut écouter les jeunes et examiner leurs points de vue sur les réalités auxquelles ils sont confrontées[20].
  • D'après la criminologue, députée et porte-parole du Bloc québécois en matière de sécurité publique Maria Mourani : « C'est une réaction à un sentiment d'injustice, qu'il soit vrai ou non, dit-elle. Ces jeunes ont voulu dire : Vous ne vous occupez pas de nous, on va vous montrer qui nous sommes. »[21].

Réaction journalistique

  • Le chroniqueur J. Jacques Samson croît que « ...les frères Villanueva sont les premiers grands responsables de leur malheur. »[22].
  • Richard Martineau : « Vous voulez dénoncer le harcèlement policier ? Formez une association, composez une toune rap, filmez ce qui se passe dans votre quartier et montrez vos images aux médias - bref, faites quelque chose de constructif au lieu de tout détruire »[23].
  • Le magazine L'actualité a créé le blogue de Montréal-Nordblogues.lactualite.com.

Réaction communautaire

  • « Par le passé, dans nos pays d'origine, nos relations avec la police n'ont pas toujours été roses, rappelle-t-il. Souvent, les Latinos ont une vision faussée de la police. Dans certains pays, les policiers sont bien les derniers qu'on veut appeler. » José Villar, curé de Saint-Arsène et responsable de la mission catholique de langue espagnole[24].
  • La Ligue des Noirs du Québec, le Centre de recherche-action sur les relations raciales, la Ligue des droits et libertés du Québec et le Parti québécois ont demandé une enquête publique indépendante.
  • Pierreson Vaval, un travailleur social, estime qu'il s'agit d'une révolte contre l'ensemble du système.
  • « Ça fait deux ans qu'on appréhendait qu'à un moment donné, ça allait exploser. » affirme Harry Delva, coordonnateur des projets jeunesse à la Maison d'Haïti.
  • « C'était juste une question de temps avant que ça déborde », affirme Frantz Jean-Jacques, de la Maison de jeunes L'Ouverture[25].
  • Un groupe des citoyens et des artistes, Montréal-Nord Republik, a été créé pour pouvoir mieux critiquer les pouvoirs publiques[26].
  • L'organisme communautaire Les fourchettes de l'espoir a lancé une opération de financement pour aider la famille à payer les frais funéraires de la victime. Ils organisent pour l'occasion un radiothon qui se déroulera le samedi 23 août prochain de 12 h à 15 h. Les fonds seront utilisés pour payer les frais funéraires, et les surplus serviront à mettre sur pied des bourses d'études.
Réaction policière
  • Le président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, Yves Francoeur, croit qu'il faut augmenter le nombre d'agents dans les quartiers « sensibles » de la métropole québécoise[27].
  • Un policier sous le couvert de l'anonymat:« on ne laisse plus rien passer. »[28].
Réaction artistique
  • Le groupe Simple Plan a fait un don à un organisme communautaire du quartier[29].
  • L'Orchestre symphonique de Montréal donnera dans le quartier un concert gratuit le 6 septembre[30].

Sondage

D'après un sondage Léger Marketing :

  • 58% des Montréalais sont davantage du côté des policiers que du côté des protestataires. (Ne sait pas / Refus 22%)
  • 66% des Montréalais croient que les policiers devraient dialoguer davantage avec les jeunes.
  • 60% des Montréalais croient que les lois et règlements devraient être plus sévères envers les jeunes délinquants[31].

Notes et références

  1. http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200906/08/01-873657-dany-villanueva-renonce-a-son-enquete-preliminaire.php
  2. http://www.cyberpresse.ca/actualites/200809/08/01-663542-on-veut-de-la-justice.php
  3. Montréal-Nord : le SPVM a procédé à 71 arrestations sur cyberpresse. Mis en ligne le 18 septembre 2008, consulté le 18 septembre 2008
  4. Le SPVM veut rétablir le dialogue avec la population sur LCN. Mis en ligne le 18 août 2008, consulté le 19 août 2008
  5. Canada: nuit d'émeute dans un quartier défavorisé de Montréal sur Agence France-Presse. Mis en ligne le 11 août 2008, consulté le 16 août 2008
  6. JNG/HPN, « Montréal-Nord : « ici, la police agit comme une forme de gang » » sur Haiti Press Network. Mis en ligne le 11 août 2008, consulté le 16 août 2008
  7. (en) Janie Gosselin, « Fatal shooting by police sparks Montreal riot » sur Associated Press. Mis en ligne le 11 août 2008, consulté le 16 août 2008
  8. (en) Montreal mayor wants speedy riot inquiry sur United Press International. Mis en ligne le 12 août 2008, consulté le 16 août 2008
  9. Emeutes raciales : la banlieue de Montréal s’embrase sur Novopress.info. Mis en ligne le 12 août 2008, consulté le 16 août 2008
  10. Alexandre Geoffrion-McInnis, « C'est la guerre, là-bas », dans Le Journal de Montréal, 12 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  11. Le fil des événements sur Cyberpresse.ca. Mis en ligne le 12 août 2008, consulté le 16 août 2008
  12. Une manifestation qui a mal tourné sur Le Journal de Montréal. Mis en ligne le août 2008, consulté le 16 août 2008
  13. La Presse Canadienne, « Villanueva a été atteint de trois balles » sur canoe.com. Mis en ligne le 14 août 2008, consulté le 16 août 2008
  14. Jessica Nadeau, « Les policiers toujours pas interrogés », dans Le Journal de Montréal, 14 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  15. Patrick Lagacé, « Si Montréal-Nord était en Ontario », dans La Presse, 14 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  16. Valérie Dufour, « Non à un État policier », dans Le Journal de Montréal, 15 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  17. Valérie Dufour, « Yolande James peinée », dans Le Journal de Montréal, 15 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  18. Marcel Parent, « Incidents survenus le week-end dernier », Ville de Montréal. Consulté le 16 août 2008
  19. Retour au calme sur Radio-Canada.ca. Mis en ligne le 12 août 2008, consulté le 16 août 2008
  20. (en) Canwest News Service, « Michaelle Jean deplores Montreal riot », dans National Post, 12 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  21. Mathieu Bélanger, « Situation explosive », dans Le Journal de Montréal, 12 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  22. J. Jacques Samson, « De génération en génération », dans Le Journal de Montréal, 14 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  23. Richard Martineau, « C'est pas moi, c'est eux », dans Le Journal de Montréal, 13 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  24. Jean-François Coderre, « Relation difficile », dans Le Journal de Montréal, 14 août 2008 [[canoe.com texte intégral] (page consultée le 16 août 2008)] 
  25. Noée Murchison, « Ça allait exploser », dans Le Journal de Montréal, 12 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  26. Presse canadienne, « Un regroupement demande la démission du maire de Montréal-Nord », dans La Presse, 16 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  27. Presse canadienne, « Émeute à Montréal-Nord : le maire Tremblay veut une enquête complète et rapide » sur Radio-Canada.ca. Mis en ligne le 12 août 2008, consulté le 16 août 2008
  28. Patrick Lagacé, « Des policiers sur les dents », dans La Presse, 15 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 
  29. Nicolas Dubois, « Simple Plan vite sur ses patins », dans La Presse, 18 août 2008 [texte intégral (page consultée le 19 août 2008)] 
  30. Kathrine Huet, « Concert de Nagano à Montréal-Nord », dans Info 690, 30 août 2008 [texte intégral (page consultée le 30 août 2008)] 
  31. Nicolas Dubois, « Inquiets et insatisfaits », dans Le Journal de Montréal, 14 août 2008 [texte intégral (page consultée le 16 août 2008)] 

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

http://www.lacrap.org/ La Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP)

http://montrealnordrepublik.blogspot.com/ Montréal-Nord Républik

http://www.petitionvillanueva.com/ Pétition Villanueva


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire Fredy Villanueva de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Affaire Freddy Villanueva — Affaire Fredy Villanueva L affaire Fredy Villanueva concerne la mort de Fredy Villanueva survenue le 9 août 2008 à Montréal, Québec (Canada), dans l arrondissement Montréal Nord. Villanueva est mort par arme à feu suite à une… …   Wikipédia en Français

  • Villanueva — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 2 Patronyme 3 Sport …   Wikipédia en Français

  • 2008 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies au Québec : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2 …   Wikipédia en Français

  • Montreal-Nord — Montréal Nord Pour les articles homonymes, voir Montréal (homonymie). 45° 35′ 48″ N 73° 37′ 38″ W …   Wikipédia en Français

  • Montréal-Nord — Pour les articles homonymes, voir Montréal (homonymie). Montréal Nord Hôtel de ville de l arrondissement Montréal Nord …   Wikipédia en Français

  • Montréal-nord — Pour les articles homonymes, voir Montréal (homonymie). 45° 35′ 48″ N 73° 37′ 38″ W …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Montréal-Nord — Montréal nord a été créé en 1915. Sommaire 1 Avant Montréal nord 2 Urbanisation 3 En mémoire 4 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Deces en 2007 — Décès en 2007 Décès 1996 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 Cette page dresse une liste de personnalités mortes au cours de l année 2007. Pour une information complémentaire, voir la page d aide.… …   Wikipédia en Français

  • Décès En 2007 — Décès 1996 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 Cette page dresse une liste de personnalités mortes au cours de l année 2007. Pour une information complémentaire, voir la page d aide. Les… …   Wikipédia en Français

  • Décès en 2007 — Décès 1992 | 1996 | 1997 | 1998 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 Cette page dresse une liste de personnalités mortes au cours de l année 2007. Pour une… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”