Affaire Dickinson

L'affaire Dickinson est une affaire judiciaire qui s'est déroulée en France, à partir du 19 juillet 1996.

Dans la nuit du 17 au 18 juillet 1996, une jeune collégienne anglaise est retrouvée morte étouffée après avoir été violée dans l'auberge de jeunesse de Pleine-Fougères, en Ille-et-Vilaine, près de Saint-Malo. Elle effectuait avec sa classe un séjour linguistique en France et son meurtre et son viol sont intervenus sans même que ses camarades de chambrée ne s'en aperçoivent. Très vite, l'affaire va avoir un fort écho médiatique en France et en Grande-Bretagne ce qui influera sur le déroulement de l'enquête.

Le meurtrier, un espagnol du nom de Francisco Arce Montes, sera arrêté plusieurs années plus tard aux États-Unis et confondu par une analyse ADN.

Sommaire

L'affaire

La victime

Caroline Dickinson est née en 1983. Elle a 13 ans le jour de sa mort.

Originaire de Launceston, dans les Cornouailles (Royaume-Uni), Caroline est la fille de parents divorcés; elle vit avec sa mère Sue et sa petite sœur Jennifer.

Élève enjouée[1], elle aime les chats et les autres animaux.

Les faits

Le 14 juillet 1996, 40 collégiens accompagnés de 5 professeurs arrivent à Pleine-Fougères, dans l'Ille-et-Vilaine.

Le 17 juillet, après 23h00 et la nuit tombée, les jeunes collégiens et collégiennes de la classe de Caroline Dickinson montent dans leur dortoir respectif de l'auberge de jeunesse de Pleine-Fougères. Caroline et ses quatre amies, Ann, Melissa, Camilla et enfin Jenny, passent la soirée à chanter jusqu'à ce que l'une des professeurs demandent aux 5 élèves de se coucher.

Pendant que les élèves dorment, un homme entre facilement dans l'auberge de jeunesse : les fenêtres sont restées ouvertes car cette nuit d'été est chaude et la porte d'entrée n'est pas verrouillée. L'inconnu entre dans l'auberge, monte l'escalier et arrive à l'étage où dorment quelques collégiennes et un couple de touristes. L'homme rentre dans la chambre no 4, agresse Caroline Dickinson qui dort sur un matelas posé sur le sol. Il la viole, puis la tue avec un oreiller. Il repart aussitôt comme il est rentré, en toute discrétion.

Le lendemain, vers 8h00, alors qu'elle essaye de la réveiller, Ann, qui constate que « les lèvres de Caroline sont bleues », horrifiée, appelle l'une des enseignants et une infirmière.

Enquête

L'affaire est confiée au juge d'instruction de Saint-Malo, Gérard Zaug.

Les indices prélevés dans la chambre sont :

  • Un morceau de ouate ayant servi à étouffer la jeune fille ;
  • une trace de sperme prélevée sur la cuisse du cadavre, permettant de faire une analyse de l'ADN du coupable.

Outre-Manche, l'affaire fait la une des journaux et une énorme pression médiatique s'installe.

Le premier suspect est un sans domicile fixe ayant été aperçu près de l'auberge. Cet homme, au casier chargé dont quelques affaires de mœurs, est le suspect idéal. Au terme d'une garde à vue, il finit par avouer le viol et le crime. Le juge Zaug, accompagné de gendarmes donne une conférence de presse pour indiquer que le meurtrier est arrêté, précisant néanmoins qu'une analyse ADN est en cours. Mais l'analyse ADN disculpe Patrice Padé qui est libéré et écarté de tout soupçon. Il décrira une garde à vue éprouvante (privation de ses médicaments, sevrage brutal d'alcool alors qu'il est alcoolique, pressions fortes des gendarmes qui auraient refusé de suivre le conseil du médecin de l'hospitaliser). L'enquête repart à zéro.

Le 12 décembre 1996, John Dickinson, le père de Caroline, relance l'affaire en demandant que soit prélevée l'empreinte génétique de tous les hommes de Pleine-Fougères de 15 à 35 ans. Zaug refuse mais la famille Dickinson obtient le changement du juge chargé de l'affaire. Le juge Renaud Van Ruymbeke est alors nommé. Il fait procéder aux analyses de l'ensemble des jeunes hommes de Pleine-Fougères mais cela ne donne pas de résultats.

Reprenant l'enquête à zéro, il obtient grâce aux témoignages des jeunes filles anglaises le portrait robot d'un homme ayant été repéré à plusieurs reprises près de l'auberge. Les enquêteurs feront également le rapprochement avec une tentative de viol commis quelques heures auparavant dans l'auberge de jeunesse de Saint-Lunaire à quelques kilomètres de là. Le juge Renaud Van Ruymbeke constitue une liste des coupables de viols sur le même mode opératoire. Une liste de 200 personnes sera dressée dont, après interrogatoires et analyses, il ne reste plus que 3, parmi lesquelles Francisco Arce Montes, un routier espagnol d'une cinquantaine d'années. Ce dernier a déjà été condamné en Allemagne pour des affaires de viols sur mineures dans des établissement de jeunesse et est recherché aux Pays-Bas pour attouchements sexuels. Toutes les recherches se centrent alors sur lui, mais en vain, Arce Montes est introuvable.

C'est une simple vérification effectuée à l'aéroport de Detroit (États-Unis) par un agent de la police d'immigration qui va dénouer l'affaire. Le policier avait déjà lu un article sur l'affaire. Il tombe sur un autre article parlant de l'affaire dans un numéro du journal britannique le Sunday Times traînant dans l'aéroport. Il y est mentionné le nom d'Arce Montes. Par acquit de conscience, il vérifie et s'aperçoit que ce dernier est entré sur le territoire américain et qu'il y est même incarcéré à Miami en attente d'être jugé pour atteinte à la pudeur. Les prélèvements ADN effectués indiquent qu'il y a 99,9% de chances qu'il corresponde à celui du violeur de Caroline Dickinson. L'homme est extradé vers la France.

Procès

Le Palais du parlement de Bretagne à Rennes où s'est tenu le procès.

Le 7 juin 2004, a lieu son procès à la cour de justice de Rennes, le verdict tombe, il est condamné à 30 ans de prison dont une peine de sûreté de 20 ans, le verdict sera confirmé en appel à Saint-Brieuc. Avec le cumul des peines, il devrait passer la fin de ses jours en prison.

Bibliographie

  • Michel Tanneau et Hélène Hémon, L'affaire Caroline Dickinson. Une enquête hors du commun, éditions Apogée, 2005 (ISBN 978-2-84398-196-8)

Références

  1. Les Dossiers de L'Express, 1997, lexpress.fr

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Affaire Dickinson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dickinson College — Université Dickinson Devise Pietate et doctrina tuta libertas (Religion et étude, le rempart de la liberté) Nom original Dickinson College Inform …   Wikipédia en Français

  • Caroline Dickinson — Affaire Dickinson L affaire Dickinson est une affaire judiciaire qui s est déroulée en France, dès le 19 juillet 1996. Dans la nuit du 17 au 18 juillet 1996, une jeune collégienne anglaise est retrouvée morte étouffée après… …   Wikipédia en Français

  • Fransisco Arce Montes — Affaire Dickinson L affaire Dickinson est une affaire judiciaire qui s est déroulée en France, dès le 19 juillet 1996. Dans la nuit du 17 au 18 juillet 1996, une jeune collégienne anglaise est retrouvée morte étouffée après… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Affaires Criminelles Françaises — Liste d affaires criminelles françaises Liste des principales affaires criminelles françaises. Année Affaire Résumé 1761 Affaire Calas Suicide de Marc Antoine Calas le 13 octobre 1761. Son père, Jean Calas, maquille la scène en meurtre pour… …   Wikipédia en Français

  • Liste d'affaires criminelles françaises — Liste des principales affaires criminelles françaises. Année Affaire Résumé 1761 Affaire Calas Suicide de Marc Antoine Calas le 13 octobre 1761. Son père, Jean Calas, maquille la scène en meurtre pour éviter le déshonneur à son fils. 1817 Affaire …   Wikipédia en Français

  • Liste des Affaires criminelles françaises — Liste d affaires criminelles françaises Liste des principales affaires criminelles françaises. Année Affaire Résumé 1761 Affaire Calas Suicide de Marc Antoine Calas le 13 octobre 1761. Son père, Jean Calas, maquille la scène en meurtre pour… …   Wikipédia en Français

  • Liste des affaires criminelles francaises — Liste d affaires criminelles françaises Liste des principales affaires criminelles françaises. Année Affaire Résumé 1761 Affaire Calas Suicide de Marc Antoine Calas le 13 octobre 1761. Son père, Jean Calas, maquille la scène en meurtre pour… …   Wikipédia en Français

  • Liste des affaires criminelles françaises — Liste d affaires criminelles françaises Liste des principales affaires criminelles françaises. Année Affaire Résumé 1761 Affaire Calas Suicide de Marc Antoine Calas le 13 octobre 1761. Son père, Jean Calas, maquille la scène en meurtre pour… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Bretagne/Index — Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste d'articles sur la Bretagne — Projet:Bretagne/Index Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”