Afars
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Afar.
Afars
An Afar nomad.jpg
Nomade Afar photographié en 1950.
Populations
Autre
Langue(s) Afar
Religion(s) Islam sunnite

Les Afars (ge'ez: አፋር) forment un peuple d'Afrique de l'Est d'environ 1 660 000 personnes vivant pour 1 075 000 d'entre eux en Éthiopie, 445 000 en Érythrée et 410 000 à Djibouti[1]. Leur nombre est estimé à 3 millions et demi de personnes. Ils sont majoritairement de confession islamique sunnite et parlent une langue couchitique, la langue afar.

Les Afars sont appelés Adal (ge'ez: ኣዳል) en Ethiopie du nom d'un royaume du XVIe sècle, et Dankali en arabe, peut-être par extension du nom d'un groupe, sans que les continuités historiques soient fermement établies. Les solutions de continuité entre les Afars et d'autres groupes dit «couchitiques» de la région (Bejas, Issas, Saho, Oromos…), ne sont pas franches[2]. Des groupes se sont agglutinés, d'autres se sont séparés et ont pris d'autres identités.

Sommaire

Origine

Les Afars seraient apparus dans la Corne de l'Afrique mille à deux mille ans avant J.-C. Descendants de Cham, fils de Noé[3], ces pasteurs guerriers, comme beaucoup de peuples africains, font pourtant remonter leur origine à leur conversion à l'Islam, au VIIIe siècle[4].

Histoire

Au début du XVIe siècle, les Afars, avec les Somalis forment le gros des troupes du conquérant Ahmad Ibrahim Al-Ghazi surnommé Ahmad "Guré" qui veut dire en langue somalie et afar Ahmed le Gaucher pour soumettre l'Abyssinie chrétienne copte. Mais, en 1542, une expédition portugaise, débarquant sur les côtes de la mer Rouge, met en déroute les troupes d'Ibrahim, qui sera tué. Malgré la pression du peuple voisin, les Oromos, les Afars parviennent à la fin du XVIIIe siècle, à étendre leur territoire vers le sud. Maîtres du désert, ils font plus tard le jeu des États européens (Grande-Bretagne, France, Italie) en assurant, moyennant redevance, la sécurité des premières caravanes qui circulent entre la mer Rouge et l'Éthiopie. Mais le contrôle du pays leur échappe peu à peu au profit de l'Éthiopie de Ménélik II, reconnue comme un État souverain, et des puissances qui se partagent la côte de la mer Rouge : l'Angleterre (Zeila et Berbera), l'Italie (Massaoua et Assab) et la France (Djibouti). Le tracé des frontières est effectué sans prise en compte des populations locales. Les Afars voient ainsi leurs zones de pâturage partagées entre trois juridictions différentes. En Éthiopie, le long règne de Haïlé Sélassié Ier (1928-1974), puis celui du marxiste Mengistu (1974-1991) ne feront qu'entériner l'éclatement du pays afar qui s'étend désormais sur le territoire d'un troisième État, l'Érythrée, né en 1993.

Comportement

Dans la Corne de l'Afrique, la vie affective des nomades afars révèle des comportements singuliers. Pour les hommes et les femmes, la fidélité est quasiment obligatoire. Les jeunes filles vierges ont les cheveux non couverts jusqu'au mariage : en dehors d'une union officielle, les rapports sexuels avant épousailles sont considérés comme criminels et le coupable banni du clan. Après leur noce et pour ne pas céder trop vite à leur mari, les jeunes filles devront se battre contre lui.

Commerce

Le sel qui provient du lac Assal, à Djibouti, n'est récolté que lorsque il est tout à fait sec. Chargé sur des chameaux, il passe ensuite en Érythrée où résident aussi des Afars. Là, il se négocie au meilleur prix avant d'essaimer dans toute l'Afrique.

Notes et références

  1. (en) James Minahan, Encyclopedia of the Stateless Nations: Ethnic and National Groups Around the World, vol. 4 : Encyclopedia of the Stateless Nations: S-Z, Greenwood Publishing Group, 2002, 2241 p. (ISBN 0-313-32384-4) [lire en ligne], p. 41 
  2. Piguet (François), [1998]; Morin (Didier) [2004]
  3. Voir l'article Table des peuples
  4. Timothy Insoll The archaeology of Islam in sub-Saharan Africa Cambridge University Press, 2003 (ISBN 978-0-521-65702-0)

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Kassa Negussie Getachew, Among the pastoral Afar in Ethiopia : tradition, continuity and socio-economic change, International Books, in association with OSSREA, Utrecht, 2001, 208 p. (ISBN 978-90-5727-039-0)
  • (en) John Middleton (dir.), « The Afar », in Peoples of Africa, Arco, New York, 1978, p. 20-25
  • « Afars de la corne d'Afrique » (exposition au Musée de l’Homme), Arts d'Afrique noire, arts premiers, n° 108, hiver 1998, p. 19-20
  • Ali Coubba, Les Afars : de la préhistoire à la fin du XVe siècle, L'Harmattan, 2004, 253 p. (ISBN 978-2-7475-6175-4)
  • Didier Morin, Poésie traditionnelle des Afars, Peeters, Paris, Louvain ; SELAF, Paris, 231 p.
  • Pierre Jacob, La communauté Afar et l'Islam, in Ethiopia in broader perspective: papers of the XIIIth International Conference of Ethiopian Studies, Shokado Book Sellers, Kyoto, 1997, vol. 3, p. 175-188
  • Piguet (François), Des nomades entre la ville et les sables, Karthala/IUED, Paris, 1998, 444p. (ISBN 978-2-86537-880-7)
  • Morin (Didier), Dictionnaire historique afar (1288-1982), Paris, Karthala, 2004, 303 p.
  • Aramis Houmed Soulé, Deux vies dans l’histoire de la Corne de l’Afrique : Mahamad Hanfare (1861-1902) et Ali Mirah Hanfare (1944), Sultans Afars, Addis Abeba, CFEE, Etudes Ethiopiennes n° 2, 2005, 137 p.


Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Afars de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AFARS — Army Federal Acquisition Regulation Supplement (Governmental » Military) …   Abbreviations dictionary

  • afars — afar(s) ou Danakil groupe ethnique vivant entre la mer Rouge et le plateau éthiopien (plus d un million de personnes). Ils parlent une langue couchitique orientale. Ces pasteurs nomades, de plus en plus sédentarisés, sont adeptes de l islam… …   Encyclopédie Universelle

  • Afars e Issas — Afars e Issas, Territorio Francés de los …   Enciclopedia Universal

  • Afars e Issas, Territorio Francés de los — (Territoire Français des Afars et des Issas) ► Ant. territorio francés de ultramar. (V. Djibuti, República de.) …   Enciclopedia Universal

  • Afars and the Issas, French Territory of the — geographical name see Djibouti 1 …   New Collegiate Dictionary

  • Afars and Issas,French Territory of — A·fars and Is·sas (ə färsʹ; īʹsəs), French Territory of See Djibouti. * * * …   Universalium

  • Afars and Issas — /euh fahrz euhnd ee sahz/ French Territory of the, a former name of Djibouti (def. 1). * * * …   Universalium

  • Afars and Issas —  French Territory of. Former name of Djibouti …   Bryson’s dictionary for writers and editors

  • Afars and Issas — A•fars′ and Is′sas [[t]əˈfɑrz ənd ˈi sɑz[/t]] n. geg French Territory of the a former name of Djibouti 1) …   From formal English to slang

  • Afars and the Issas — /ˈafaz ən ði ˈɪsaz/ (say ahfahz uhn dhee isahz) noun Territory of the See Djibouti (def. 1) …   Australian English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”